Le Passeur (d'idées)

24 avril 2017

Conseil communal du 24 avril 2017

(contact : troozinfo@gmail.com)

.

Ce qu'il faut retenir

Durée : 70 minutes

Présences : 18 sur 19

Assistance : 8
.

Au Conseil communal, Marc Jamagne, élu MR, remplace Pierre Spiroux, démissionnaire.

La Commune va investir 14.500 € dans une aire de jeux extérieure pour enfants ; elle sera installée dans le petit espace vert situé au bout de la rue La Brouck-Cité, côté « est ». Le début d’un renouveau pour ce quartier densément peuplé ? Le Bourgmestre le confirme : étant donné son état très dégradé, la Place Teixeira devra être restaurée.

Madame Juprelle et les employés attitrés tiennent toujours de mains de maître les finances et les comptes communaux ! Petit à petit, la Commune résorbe le trou creusé par le non paiement par le Fédéral de 300.000 € d’additionnels communaux à l’impôt des personnes physiques pour l’année 2015. La gestion prudente des deniers sera poursuivie à l’avenir.

Comme chaque année, Intradel propose une activité de sensibilisation des citoyens d’une part et des écoliers d’autre part en vue de réduire notre production de déchets.

Le contrat de rivière de la Vesdre, qui lie tous les acteurs de la rivière dans un processus de concertation et d’actions, recevra son subside communal annuel d’un peu moins de 2.000 €.

Le bâtiment sis Grand'rue 64 qui accueillait autrefois l’administration communale héberge aujourd’hui la Maison médicale « Trooz santé ». Le bail emphytéotique approuvé par le Conseil liera l’institution et la Commune pour une durée de 50 ans. En contrepartie de cette mise à disposition à titre gratuit, l’asbl s’engage à investir au minimum 480.000 € dans la rénovation du bâtiment (le bail va permettre de finaliser et d’introduire le dossier de demande de subvention). Le Chas, magasin de seconde main géré par notre CPAS, reste dans ses murs. La Commune conserve ses droits au niveau des garages situés derrière le bâtiment ainsi qu’un droit de passage en vue de l’établissement futur d’une servitude piétonne reliant directement la Grand’rue à la rue de l’Eglise.

Dernier point, mais pas des moindres : Isabelle Juprelle et Fabien Beltran nous annoncent un nouveau site internet avant les grandes vacances ! Avec le bulletin communal qui sort 3 fois par an, la Commune disposera de 2 outils de communication (performants ?).

Soyons complets et justes : le Bourgmestre précise en contrepoint de l’article paru sur ce blog en date du 7 avril que la société Labexhe, qui a lancé l’interface letsgocity, a d’initiative coupé l’accès à une série d’informations relatives à notre commune et demande une rémunération mensuelle, ceci en total désaccord avec le contrat liant les 2 parties. La Commune dénonce cette situation et regrette cette mise devant le fait accompli.

.

 

IMG_1409

 

.

 


 


Posté par infotrooz à 20:24 - Permalien [#]

23 avril 2017

Conseil communal du 24 avril 2017

(contact : troozinfo@gmail.com)
.

8  POINTS à mettre en évidence :
.

1.      Démission d'un Conseiller communal - Monsieur Pierre SPIROUX

3.      Prestation de serment et installation d'un Conseiller communal

 

10.    Achat d'une aire de jeux extérieure à placer à LA BROUCK - Approbation des conditions et
         du mode de passation du marché

11.    Comptes communaux - Exercice 2016

 

13.    INTRADEL - Plan d'actions prévention des déchets 2017 - proposition d'actions de prévention
         pour le compte de la commune

14.    Contrat Rivière Vesdre - Subside communal

 

15.    Bâtiment sis Grand'rue 64 - Bail emphytéotique - asbl Maison médicale Trooz Santé

16.    Assemblées Générales de l'intercommunale IMIO - 1er juin 2017

.

20141201_131053

20150124_103230

20151028_110546

Capture - site Commune de Trooz

IMG_1326

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

Compte-rendu dans les meilleurs délais...

.

.

 



 

.

Posté par infotrooz à 12:00 - - Permalien [#]

21 avril 2017

Rejoindre VEGA et se concentrer sur l’essentiel

  (contact : troozinfo@gmail.com)

 

logo VEGA

.
Nous sommes à un an et demi des prochaines élections communales ; les 12 derniers mois seront fortement conditionnés par cette échéance électorale d’octobre 2018 et sa campagne.
.

En tant que Conseiller indépendant de l’opposition, il y a lieu pour moi de redéfinir mon positionnement politique, ceci dans une double perspective :
.

  1. poursuivre et assurer une certaine « efficacité » à mon travail au sein d’une opposition critique mais constructive ;

  2. me recentrer sur des enjeux importants qui s’inscrivent davantage dans la durée et dépassent le microcosme de Trooz.


Un mot d’explication

  1. Si mes nombreux articles et mes multiples interpellations sous différentes formes ont certainement participé à la pluralité des avis et points de vue et encouragé la majorité communale à réaliser ou adapter certaines de ses actions, force est de constater que plusieurs domaines demeurent insatisfaisants. La communication, la participation citoyenne, la politique de prévention des déchets, l’aménagement du territoire, la restauration de l’attrait de certains espaces publics dégradés, les cours d’école… : autant de sujets sur lesquels je me suis maintes fois exprimés sans réel succès puisque les avancées demeurent bien modestes. Mon implication « constructive » en politique s’est notamment traduite par des propositions et projets dans les domaines de l’urbanisme, le patrimoine et le développement rural, auxquels la majorité a finalement accordé peu d’attention. La clôture bâclée par la Commune de la phase de réalisation du PCDR m’a également beaucoup interpellée ; ce plan à 10 ans porté par des citoyens est composé d’une liste de projets de développement dans une série de domaines touchant directement à notre cadre et à la vie sociale à Trooz. Ma participation active à une série de travaux ne suffit donc pas non plus à influer la politique communale.
    .
  2. Vous le savez certainement, mon slogan a souvent été « Et si on commençait par bien faire les choses simples… ». Bien que tout ne soit pas parfait, notre commune dispose aujourd’hui de bancs restaurés, d’espaces verts bien gérés, de chemins balisés et entretenus, d’un petit patrimoine considéré… Sans nier ce qu’on fait les élus lors des mandatures précédentes, ma collection de centaines de photos « avant » et « après » témoigne d’une réelle amélioration de petites situations très locales qui me font espérer que le pli est durablement pris. Je ne rapporterai donc plus qu’occasionnellement sur mon blog ces « petits » sujets, considérant qu’il appartient aussi aux citoyens eux-mêmes de se préoccuper concrètement de ces questions en lien direct avec leur cadre de vie. Par contre, d’autres sujets aux implications plus larges comme le développement du site de La Fenderie, les centres de village, l’attrait de la Grand Rue, le patrimoine local, la préservation du caractère rural, les développements immobiliers… continueront  de retenir toute mon attention.

    Mais d’autres enjeux nécessitent manifestement d’être appréhendés à une échelle plus large que celle de notre seul territoire communal : la mobilité, l’aménagement du territoire, la participation citoyenne, le développement de l’emploi… Située dans la périphérie liégeoise, notre commune est évidemment directement influencée par ce qui se passe et se décide chez ses voisines et à la Ville de Liège. 

Posé ces constats, j’ai décidé de rejoindre la coopérative politique VEGA (« Verts et à Gauche ») dont le manifeste est disponible ici. Fondée en 2012, disposant d’un élu au Conseil communal de Liège, elle m’offre la formidable opportunité d’élargir mon champ de vision et de prendre un peu de hauteur. J’y rencontrerai des personnes engagées partageant des valeurs de progrès et d'humanisme et des convictions politiques fortes, avec lesquelles je pourrai échanger et confronter des idées. Grâce à cet appui et à cette collaboration étroite, j’espère être (modestement) plus pertinent et utile à Trooz, et donc améliorer l’ « efficacité » de mon travail politique.

L’opposition est aussi là pour apporter une plus-value dont la majorité aurait bien tort de se passer dès lors qu’il en va de l’intérêt général et des habitants. Si l’opposition est aussi une condition nécessaire à une bonne démocratie, j’essayerai au moins de continuer à jouer ce rôle là.

 

 



.

Posté par infotrooz à 10:30 - - Permalien [#]

18 avril 2017

Le hameau du Thier

 (contact : troozinfo@gmail.com)

 

Un cadre de vie et une tranquillité enviés

Perché sur le versant gauche de la Vesdre, dominant le village de Prayon, le hameau du Thier a longtemps vécu au rythme des travaux saisonniers des fermes, du temps où elles étaient encore trois à se partager les prairies alentours. La fenaison constituait une attraction au cœur de l’été et nécessitait quelque main d’œuvre ; suivait en automne la récolte des pommes et des poires à partir de longues échelles appuyées sur le feuillage des fruitiers hautes-tiges. Traites en prairie l’été et à l’étable en hiver, les pies-noires étaient familières aux habitants ! Le beurre, la maquée, le lait cru, les œufs… : les circuits courts – et les liens sociaux qui vont avec – étaient autrefois la norme.  

La longue fermette au centre du hameau est un bon témoin du passé ; construite en moellons de grès et calcaire dans la 1ère moitié du XVIIIème s, remaniée à divers endroits, elle se compose d’un logis bordé d’anciennes étables et de fenils à gauche et d’une annexe plus basse à droite. Cette dernière comptait l’étable du cheval et l’étable des cochons, ce qui en dit long sur son ancien usage !

Dans les années 50’, l’usine métallurgique de Prayon a construit au Thier une cité de 17 doubles maisons en briques mises à disposition de ses employés et ouvriers. Vendues fin des années 70’, elles délimitent un bel espace central planté de magnifiques platanes, hêtres et cerisiers du Japon notamment.IMG_6407

Rien de spectaculaire au Thier donc, mais un cadre de vie et une tranquillité qui plaisent beaucoup aux habitants. Une magnifique hache polie en silex datant d’il y a 6.000 ans y a récemment été déterrée ; certainement l’endroit était-il déjà apprécié à l’époque…

IMG_3619

IMG_3626

IMG_3636

 

 

 

 

 

20151028_104257

 012

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 20150524_112638

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

IMG_1843IMG_2180

 

 

 

 

 

 

 

 IMG_9355

 

 

 

 

 

 

 

 

IMG_5759

 

IMG_9895

01 - fête Thier été 2015

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



.

Posté par infotrooz à 02:00 - - Permalien [#]

13 avril 2017

La Parc d'Activités Economiques de Prayon

 (contact : troozinfo@gmail.com)

Intégration : où en est-on ?IMG_2536

 

 

 

A la fin du Conseil communal du 12 décembre 2016, le Bourgmestre Fabien Beltran a rapporté à l'assemblée son étonnement lorsqu'au téléphone...

...la Directrice de la SPI s'étonnait elle-même du fait que certains travaux de remise en état des "plantations" sensées améliorer l'intégration du PAE dans son environnement n'étaient pas encore réalisés.

  • 9,48 hectares
  • 17 entreprises
  • 96 personnes

 Zoning Prayon - vue aérienne

 chiffres SPI

 

Vu que la situation demeure insatisfaisante, je proposerais que l'on rappelle Madame Lejeune et que l'on nous dise ensuite si son étonnement de décembre 2016 s'est mué en une gêne, ou une honte, en avril 2017.

Il en va de la porte d'entrée de notre Commune et du village de Prayon. 

 

Quelque chose à tout de même changé récemment sur une quarantaine de mètres... Est-ce mieux ? A chacun de juger.

IMG_3224

IMG_6450

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 AVANT

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 APRES

 

 



.

Posté par infotrooz à 03:50 - - Permalien [#]

11 avril 2017

Nos espaces publics et places de village

    (contact : troozinfo@gmail.com)

.
Une vue générale de leur état

  • bâti

  • coexistence avec les voitures

  • état des plantations

  • projet de restauration

  • particularités

  • état général actuel

 

Trois articles ont abordé la question centrale de nos places de village.

C'était en janvier de cette année...

.

Mais quel est leur état général ?

Tour d’horizon et brefs commentaires

 

20141012_165101

 

IMG_2181

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

Pelouse de la Cité du Thier                  .

.

.

 .IMG_2055

 .

 .

 .

 .

 .

 .

 .

 .

 .

 .

.

.

.

Place de Forêt Village

 

  


ESPACES

PUBLICS

 

Bâti

 

coexistence avec les voitures

 

Etat des plantations

 

Projet de restauration

 

particularités

 

Etat général actuel

 

 

 

 

 

 

 

  Les +

 

 

 

 

 

 

  Espace vert

  Cité duThier

Cité     
--> cohérence 
du bâti

 

Très bien

 

Entretien soigné de la pelouse

Petite infrastructure en très bon état

Très bien

  Parc communal

  Prayon

Écrin de la
Maison communale

Bonne

Terrain de basket utilisé comme parking

Très bien

 

Entretien soigné des plantations

Très bien

  Place du  
 11
novembre

  « gare de Trooz »

Ancienne gare restaurée

Monument aux Morts

Moyenne

(parking SNCB voisin sous utilisé)

            Bien

          Arbres 
     remarquables

    (végétation de 
       buissons à  
         rénover
      entièrement)

 

      Propriété d'Infrabel
        
   Organisation régulière
          d’événements

Bien

  Place de   
 F
orêt Village

 Bâti ancien

Moyenne

Parking sauvage sur la place

            Bien

          Arbres
     remarquables

     Petits arbres
       inadaptés

   15.000 € budgété
pour réfection de la
 route
périphérique

        Place classée

              Eglise 
        Ste-Catherine

Très bien

  Espace
 Julie et
 Mélissa

  La Brouck

Cité    
--> cohérence 
du bâti

 

            Bien

      Fiche PCDR

           Monument 
       Julie et Mélissa

Bien

  Espace vert

  côté est de la rue 
  
La Brouck Cité

Cité    
--> cohérence 
du bâti

 

            Bien

     Nouvelle haie

         Buissons
        inadaptés
       contre talus

      Fiche PCDR

 

Bien

 Travaux d’aménagement prévus   
   
(court, moyen et long termes)
   

 

 

 

 

  Ancien terrain   de basket 

  Fonds-de-Forêt

Très disparate et en partie délabré

Très bonne

(espace séparé en 2)

Nouvelle haie

Agora space

Travaux réalisés

(grillage en cours d'installation)

Seul véritable espace public du village

Bien

 

  Place du  Marché

  Prayon-village

 Bâti ancien

Mauvaise

Rénovation complète

(CC du 12-12-16 – 300.000 € budgétés)

Etude en cours

Prime restauration façades

Cœur historique

Moyen

 

  Cité 

  Fraipont

Cité    
--> cohérence 
du bâti

Bonne

Bien

Agora space

Travaux prévus

28.000 € budgétés

 

Bien

  La Fenderie

  Espace devant
  le château

Projet de rénovation du   bâtiment du maka

Mauvaise

Jardin nature admise

Fiche PCDR (espace entre les maisons des Jeunes et de la Laïcité)

Site classé

Grand potentiel

Moyen

  Les -

 

 

 

 

 

 

  Place Teixeira 

  La Brouck

Cité    
--> cohérence 
du bâti

Mauvaise

Mauvais

Fiche PCDR

Espace complètement négligé

Forte densité de population

Ecole fondamentale

Mauvais

  Place Emile 
 
Vandervelde

  Fraipont

 Bâti ancien

Mauvaise

 Moyen   (marronnier classé)

Fiche PCDR

 

Cœur historique

En bord de Vesdre

Mauvais

  Place de 
 
Nessonvaux

 Bâti ancien

Mauvaise

  Bon    
(hêtre classé)

Fiche PCDR

(centre de Ness.)

Forte densité de population

Petite place en bordure d’une route régionale

Difficultés de parking

Petite infrastructure dégradée

Moyen

  Place 
 Wiston
 Churchill

  Trasenster

 Bâti ancien

Mauvaise

Absente

 

 

Moyen

  Place 
 F
rançois Piscart

  Forêt

 Bâti ancien

Mauvaise

Liée au monument

 

Monument de Forêt


Bien

 Cour Monville

  Nessonvaux

 Bâti ancien

Mauvaise

Absente

Fiche PCDR

(centre de Ness.)

Espace restreint entouré de maisons en pierres

Difficultés de parking

Moyen

  Espace vert

  fond de la cité de 
 
La Fenderie

 

 

Grands arbres

 

En bord de Vesdre

Petite infrastructure dégradée (banc…)

Mauvais

 Cas particulier
 

 

 

 

 

 

 

  Drève Patureau

  Fraipont 

 

 

 Très bien

Plantation de nouveaux châtaigniers en 2016

Mélange et répartition des essences incohérent

 

proximité de la nouvelle école El No 

Absence d'harmonie en raison de la répartition aléatoire des essences d'arbres 

Bien

 

 *  PCDR = Plan Communal de Développement Rural

 

   case vide = sans objet

A nouveau : que les habitants des rues et quartiers non repris ne m’en veulent pas de ne pas avoir écrit sur leur hameau, leur cité, leur village ; c’est aussi la chance de la ruralité que de bénéficier de petits endroits reculés... un peu à l’abri des regards.

.

IMG_6517

IMG_6537

 

 

 

 

.

.

.

.

.

.
Place du 11 novembre
.

IMG_6416IMG_6417

.

.

.

.

.

.
.

 Ancien terrain de basket de Fonds-de-Forêt

 

20161214_094932

 

20161214_095208

 

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.Place du Marché

 

 IMG_0465

 

.

.

.

.

.

.

.

.

.

La Fenderie

 

20170409_144703

 

20170409_144835

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La Cité de Fraipont -
Espace où doit être aménagé un Agora space
 

.

IMG_6428

 

IMG_6437

 

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

Place Teixeira (La Brouck)

.

IMG_1542

 IMG_6439

 

 

 

.  

.

.

.
Petit espace vert au bout de la rue La Brouck Cité                                                       Espace vert Julie et Melissa

.

.IMG_1675

.Capture 2

.

.

.

.

.

.

Place Emile Vandervelde à Fraipont

IMG_1666

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

IMG_1502

Place de Nessonvaux 

 

IMG_5611

 

 

 

 Capture

 

 

 

 

 

 

 Cour Monville à Nessonvaux

 

IMG_9049IMG_9054

 

 

 

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.
Venelles et escaliers du coeur de Nessonvaux 

.

Capture - place winston churchill - Trasenster

Place Winston Churchill à Trasenster 

.

IMG_1797IMG_1798

 

IMG_1793

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

.

Place François Piscart à Forêt 

IMG_6497

 

 

 

 


 

 IMG_6488

 

 

 

 

Petit espace vert derrière la salle communale de Forêt

 

IMG_6460

Parc communal

 

 



 

 

 

 

 

 

 

Posté par infotrooz à 02:00 - - Permalien [#]

10 avril 2017

La place de Forêt Village

 (contact : troozinfo@gmail.com)

.

Une rénovation à un prix d'ami 

Lors du Conseil communal du 12 décembre 2016, la Commune approuvait le budget communal exercice 2017. Au service extraordinaire, 15.000 € sont budgétés pour la "réfection de la Place de Forêt Village" (en fait la route du pourtour). Après avoir été reporté lors de la séance du 20 février, on s'attend à ce que le point portant sur l' "approbation des conditions et du mode de passation" soit rapidement réinscrit à l'ordre du jour du Conseil communal.

Cet espace classé fait à juste titre la fierté des habitants du village..., tout comme des élus qui se réjouissent que soit investi ce montant de 15.000 € pour l'amélioration de l'infrastructure et du cadre de vie à Forêt.

Des habitants de Forêt qui ont aussi la chance d'avoir vu la route de Forêt entièrement réasphaltée, la salle du village complètement réaménagée (tentures comprises) et son espace vert à l'arrière réhabilité.

IMG_6499

IMG_6511

 .

 .

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

Dans quel état sont nos espaces publics et places de village ?

Faute d'attention et d'investissement, plusieurs espaces publics communaux se sont très dégradés avec le temps (pas besoin de vous faire un dessin). La Commune en a aujourd'hui enfin conscience et s'apprête à y remédier. Evidemment, cela va prendre de nombreuses années et nécessitera d'importants investissements dont une partie devra obligatoirement être subsidiée.

Lorsqu'il est décidé d'investir dans des travaux de rénovation, il est donc toujours nécessaire de faire le bon choix parmi les nombreux besoins, et donc de passer en revue chacun de ces espaces sous l'angle du type de population et d'habitat dans le quartier, de la convivialité, de la sécurité, du cadre de vie général, de la présence d'une école...

C'est le résultat de ce petit exercice que je vous présenterai demain mardi 11 avril.

Un tableau reprendra nos principaux espaces publics, avec une appréciation rapide à ces niveaux.

20150627_081607

Place de Nessonvaux

 .

 .

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.
Situations très contrastées : selon que vous habitez à Nessonvaux ou à Fraipont, à La Brouck ou à La Fenderie, les espaces publics sont plus ou moins accueillants. Il est aujourd'hui bien nécessaire d'améliorer la qualité des espaces publics dans certains quartiers de la commune.  

 

 

Forêt village - les diverses facettes de son patrimoine

 Article paru sur ce blog le 27 mars 2014

Un esprit de clocher ? Pas si sûr…

En bordure du plateau de Herve, le village de Forêt a su conserver sa structure d’origine, organisée autour d’une place au fond de laquelle l’église Sainte-Catherine attire inévitablement le regard.

Implanté sur les bonnes terres du plateau en surplomb de la vallée de la Vesdre, le village est né de l’expansion d’une population d’agriculteurs à partir d’un essart, une zone de défrichement au sein de la forêt. L’ancienne mare de la place comblée début des années 60’ rappelle que le site était approvisionné en eau ; une ancienne pompe en témoigne encore.

Les plus anciennes maisons remontent au 17è siècle et étaient non jointives lors de leur construction. Afin de préserver les terres les plus proches où pâturaient les animaux, les nouvelles bâtisses se sont progressivement insérées entre les anciennes jusqu’à enserrer complètement la place. La plupart en moellons calcaires, plusieurs façades montrent des éléments architecturaux intéressants : baie à meneau, linteau déprimé, dalle armoriée… Des 5 imposantes fermes en carré du village, 2 sont aujourd’hui toujours en activité.  

Si on y ajoute l’élégant château de Forêt, on comprend que le village fasse la fierté de ses habitants !


IMG_5723IMG_1454

 

Le château de Forêt et sa tragédie

Rappelons-nous : en septembre 1944, soit plusieurs mois avant l’offensive von Rundstedt dans les Ardennes belges et le nord du Grand-Duché de Luxembourg, l’armée allemande reflue vers l’Allemagne, poussée par les armées alliées qui ont débarqué en Normandie le 6 juin. Pendant leur retraite, des soldats du Reich sont harcelés et perdent plusieurs hommes. Ils menèrent alors une opération de représailles le 5 septembre contre les résistants réfugiés à la ferme de Monceau et le 6 septembre au château de Forêt. Les combats font plusieurs morts parmi les maquisards qui, à court de munitions, se rendent. Une soixantaine de prisonniers seront immédiatement emmenés à Liège dont une vingtaine sont directement abattus du côté de l’île Monsin. Une dizaine d’officiers sont fusillés le même jour à Forêt. Les Allemands pilleront ensuite le château avant de l’incendier ainsi que la ferme, causant la mort d’au moins 2 résistants cachés dans le fenil. En trois jours, le massacre fera 64 victimes parmi l’armée secrète. Le 7 septembre, la ville de Liège est libérée, et donc également tous les prisonniers. Quant au château de Forêt, il fut reconstruit après 1945.

.20151101_135958

.

.

.

.

 

 

 

 

.

 

L’église Sainte-Catherine

Plus que des preuves, c’est la tradition qui fait remonter l’origine d’une première chapelle à l’époque des souverains carolingiens, et notamment la perception de la dîme (impôt ecclésiastique équivalant à un dixième de certaines productions) par le chapitre de Notre-Dame d’Aix-la-Chapelle, ancienne cité impériale. Notons que le toponyme Forêt provient de forestis qui désigne dès le 12è siècle un territoire, pas toujours boisé, où la chasse est réservée au roi : Pépin de Herstal, l’arrière-grand-père de Charlemagne, se serait plu à chasser sur ces terres…

L’édifice de style roman, consacré à Sainte-Catherine d’Alexandrie et aujourd’hui classé, se présente comme un véritable puzzle architectural, mélange de constructions et d’adaptations successives. La nef (l’espace sacré), la tour carrée et la muraille enserrant le cimetière nous rappellent l’époque où l’église jouait le rôle de refuge fortifié pour la population.

Ajoutée au 16è siècle, la chapelle sud consacrée à Sainte-Barbe fut ensuite prolongée au point d’en faire une véritable nef latérale, remarquable par ses dessins muraux racontant le martyre de la sainte. Le 10 mai 1940, les artilleurs belges dynamitent la tour, craignant qu’elle ne serve de point de repère à l’aviation allemande. Reconstruite 7 ans plus tard, elle conserve quelques parties du 13 ou du 14è siècle.

 20150406_163305

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



.

Posté par infotrooz à 02:00 - - Permalien [#]

07 avril 2017

LetsGO...

  (contact : troozinfo@gmail.com) .

           ...aux oubliettes

.

LetsGO devait être une pièce du puzzle de la communication communale.

C’est en tous cas ce que nous disait le Collège le 24 février 2014 lorsque le Conseil communal était appelé à se hashtag 3prononcer sur la convention entre la société Labexhe de Chaudfontaine et la Commune de Trooz, établissant un partenariat via la mise à disposition gratuite de la plateforme informatique LetsGO.

Mme Juprelle, en charge de la communication, précisait que l’intention de départ était avant tout d’intéresser un public jeune pas toujours attentif à l’information telle qu’elle est actuellement disponible.

La plateforme devait en effet se présenter comme un guide interactif centralisant l’information communale classée en 5 catégories (actualités, événements, commerces…), accessible en tout temps et en tout lieu à partir d’un smartphone. Particularité : chacun peut y interagir et participer à son élaboration (via une fiche à remplir puis validée par la Commune) depuis son smartphone (téléchargement gratuit de l’application via le site de la société) ou son site internet.

Quant à la société Labexhe, elle se rémunère via les banderoles publicitaires sur les pages d’information communale, payées par les commerces qui souhaitent être mis en avant (la simple présence des informations sur la plateforme est gratuite pour tout le monde).

Vous voulez en savoir davantage sur le système ? Relisez l’article paru le 28 février 2014 http://www.infotrooz.be/archives/2014/02/28/29330738.html

 

Qu’observe-t-on aujourd’hui ?

Que si un certain nombre de commerçants de Trooz se sont bien présentés sur la plateforme, la Commune n’a quant a elle encodé aucun contenu ! Bref, le guide interactif est vide, archi vide ! Vous voulez connaître les heures d’ouverture de l’administration, découvrir l’exposition en place au Syndicat d’Initiative, connaître votre interlocuteur au Service des Travaux ? Tintin !

Si la Commune n’envisageait pas de directement générer un contenu complet, elle devait néanmoins alimenter directement la plateforme avec des informations pratiques, culturelles et touristiques. Sinon, Letsgo ne sert simplement à rien. Pire, la Commune qui n’ajoute pas de contenu dessert l’application et porte préjudice à ces 2 jeunes concepteurs !

La Commune de Trooz avait assuré à l’époque que les ressources en personnel seraient bien maîtrisées. Bien vu : si ces dernières ne sont pas consacrées à la tâche, il est sûr qu’elles ne seront pas débordées.

 

Ce n’est pas possible, je dois me tromper… ?

Et donc je navigue sur le site https://www.letsgocity.be pour finalement arriver sur https://www.letsgocity.be/trooz et là, stupeur, je tombe sur ceci…

.

 


1

 


 

.

Je suis peut-être le seul à ne pas être informé… Je fais partie des naïfs, ça c’est sûr.

Un nouvel effet de manche de la majorité PS-MR-EcoVA.

Dans les articles des 15 et 16 mai 2014 parus sur mon blog, j’énonçais une série de constats navrants puisque 3 mois venaient de s’écouler sans que rien ne se soit passé ; j’encourageais néanmoins la Commune à développer sa communication via cette plateforme.

Depuis, j’ai tout de même bien compris que...

            ...de puzzle de la communication communale, il n’y a point.

.
La Commune doit néanmoins remettre en état son site internet, outil indispensable pour une communication complète et de qualité.

.

IMG_2966.

.

.

.

.

Les éléments remarquables de notre patrimoine devaient être pourvus d’un code qui, reconnu par le smartphone, générerait une fiche d’informations. Un projet bien trop ambitieux pour notre commune, malheureusement.

.

.

 



.

Posté par infotrooz à 01:00 - - Permalien [#]

04 avril 2017

La communication communale participative

  (contact : troozinfo@gmail.com)
.

L'exemple de Sprimont

.

A priori, la Commune de Sprimont n'a pas plus - ou moins - de sensibilité à la nature qu'une autre entité. Son territoire ne recèle rien d'extraordinaire mais la nature "ordinaire" est évidemment présente partout dans cette commune aux 27 village et hameaux recensés !10

Pourtant, dès le début des années 2000, une relation de confiance s'est établie avec des naturalistes locaux impliqués notamment dans la protection des batraciens lors de leur migration en fin d'hiver. Par la suite, une collaboration s'est plus formellement mise en place avec l'association de protection de la nature Natagora qui dispose d'une page dans chaque magazine bimestriel " Sprimont Infos " et ce depuis... fin 2008 ! Plus de 8 ans donc que la nature a droit de citer dans un bulletin distribué à des milliers de familles !

Au total, une cinquantaine d'articulets ont été publiés traitant de sujets variés, en lien ou non avec des activités organisées dans la Commune : migration des batraciens, jardin nature admise, auxiliaires du jardinier bio, papillons, plantation d'arbustes indigènes, nourrissage des oiseaux en hiver, entretien des chemins...

Cette association entre 2 partenaires public et associatif est pleine de sens puisqu'elle permet de mettre en commun des ressources et compétences complémentaires et renforce les missions et objectifs sociaux de l'un et de l'autre. En parallèle, le site internet reprend les coordonnées de tous ces acteurs de terrain ; parfois un article plus développé y est mis en ligne (les arbres remarquables de l'entité...).  

 

 

Au cours de ces déjà 8 années de collaboration, d'autres projets d'une certaine ampleur ont été développés :

  • printemps 2012 : organisation d'une exposition sur les hirondelles + conférence + placement de nids artificiels chez des particuliers par le Service des Travaux ;
  • septembre 2014 : dans le cadre du PCDR, construction d'un crapauduc (subventionné) à Wachiboux + disposition de panneaux didactiques autour des batraciens et de leur migration.

Le 11 mars 2017, tout un " village nature " a été installé dans le parc communal de Sprimont afin d'informer et sensibiliser les habitants. Sous un soleil radieux et une température très clémente, toute une série d'associations actives localement (Union belge de spéléologie, Los niños des Gaïa, Pionnier de Comblain, Permavenir...) mais aussi des services communaux liés à l'environnement (Pollec, Commune Maya...) ont rencontré les visiteurs ! La Commune a monté un beau chapiteau et installé tous les équipements pour boire un verre et manger une pain saucisse.

 

IMG_6245

IMG_6246

IMG_6282

inauguration du crapauduc de Wachiboux

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

11 mars 2017 - " village nature "

Un succès pour une première édition qui sera reconduite en 2018 !

5 septembre 2014

Inauguration du crapauduc et de l'infrastructure d'information

 

D'autres communes font preuve d'une telle ouverture et laissent à des associations de toutes sortes et actives sur leur territoire la possibilité de s'exprimer dans le journal communal.1

 

Trooz aussi ...

... il serait profitable d'ouvrir le bulletin aux associations et de mettre rapidement en place une telle collaboration.

.


 

 

6

 

 

Plusieurs associations peuvent s'exprimer directement dans le Sprimont Infos

Tout bénéfice pour les citoyens

231

http://www.sprimont.be/commune/sprimont-infos 

 

8

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



.

Posté par infotrooz à 02:00 - - Permalien [#]

01 avril 2017

La Vesdre

 (contact : troozinfo@gmail.com)

.

La Vesdre a bien changé depuis le passage de Victor Hugo en 1840, charmé par cette ravissante vallée au fond de laquelle coulait une rivière sinueuse et poissonneuse.

20151024_120059Depuis le Haut Moyen Âge, la vallée de la Vesdre accueille des artisans qui travaillent le fer selon des techniques variées, utilisant l'énergie hydraulique pour actionner le soufflet des forges et les macas, ces gros marteaux servant à aplatir le fer. Située à l’extrémité du sillon industriel allant de Mons à Verviers dans lequel se produira l’essentiel de la révolution industrielle en Belgique (1774-1847), la vallée bénéficiera aussi de cet essor qui, à Trooz, se traduira notamment par l’usine de fabrication automobile Impéria à Nessonvaux et l’usine métallurgique de Prayon.

Généreuse avec l’homme, la Vesdre a fait la prospérité de toute la vallée depuis des temps reculés. Mais elle a également fortement souffert des conséquences négatives d’une industrialisation ancienne et polluante et d’une urbanisation de son bassin. La construction en1842-43 du chemin de fer dans la vallée modifiera très sensiblement son cours, rectifié et artificialisé en de nombreux endroits. Les rejets d’eaux usées domestiques et industrielles ont longtemps pollué la Vesdre. Enfin, les plantes exotiques envahissantes (renouée du Japon, balsamine de l’Himalaya et berce du Caucase) affectent gravement la rivière et son écosystème.

Malgré cela, la Vesdre renaît peu à peu aujourd’hui : assainissement des eaux usées, suppression des obstacles à la circulation du poisson, information et sensibilisation du public, réapparition du castor et redéveloppement de la vie aquatique.

 

20151024_151317

BIG JUMP 2013 016

IMG_2828_cincle_final

IMG_2861_demoiselle_final

    

Fiche d’identité 

Prenant sa source dans la Fagne de Steinley à 605 m d’altitude (valeur moyenne des différentes sources – au nombre de 9), la Vesdre s’écoule sur  environ 72,5 km du plateau des Fagnes jusqu’à Chênée où elle se jette dans l’Ourthe. Son bassin couvre une superficie de 703 km2 et comprend la totalité ou une partie du territoire de 27 communes wallonnes.

La Vesdre fait l’objet d’un Contrat de rivière http://www.crvesdre.be   
   

 

IMG_5735

 

 



.

Posté par infotrooz à 02:27 - - Permalien [#]

30 mars 2017

PCDR et cie (X)

  (contact : troozinfo@gmail.com)

.

Les quelques virgules de Christophe Marck

La qualité du rédactionnel des fiches composant le (futur) PCDR est évidemment importante.

 

Lors du Conseil communal de ce 27 mars, notre Echevin "responsable" du projet de PCDR considère que je fais quand même beaucoup de bruit pour des remarques qui portent sur quelques virgules. C'est confondre la rédaction d'un document qui portera le développement rural de notre commune pendant les 10 prochaines années avec des gribouillages sur un carton de bière (non je ne parle pas ici des textes du GREOVA ; c'est juste pour...).

La réunion de ce mercredi 30 mars est consacrée à un nouveau passage en revue de ces fiches-projets.

Les remarques des participants sont les bienvenues. Autant en faire profiter le plus grand nombre.

 

Voici ma proposition pour une dixième fiche consacrée à l'amélioration de la performance énergétique des bâtiments communaux et la mise en place de technologies faisant appel aux énergies renouvelables sur le site de l'Administration communale. Cette proposition a été transmise ce jour.

.

001

IMG_8055

.

.

.

.

.

.

.

.

.

TEXTE RECU

Description succincte du projet

En matière de gestion énergétique de son patrimoine mobilier, la commune possède un beau potentiel d’actions. Elle est propriétaire de nombreux bâtiments sur l’ensemble de l’entité, ce qui rend possible l’aménagement de technologies faisant appel aux énergies renouvelables telles que la que l’isolation des bâtiments, le placement de panneaux photovoltaïques, la réalisation d’audits énergétiques, l’amélioration de la ventilation des bâtiments, l’installation de chaudières performantes,… De plus, la majeure partie des bâtiments communaux sont regroupés sur un site commun, ce qui permettra d’envisager un réseau à chaleur commun pour l’ensemble des bâtiments.

Plus concrètement, une partie du projet consisterait à mettre en place un réseau à chaleur sur le site de l’administration communale et plus particulièrement dans les bâtiments suivants : l’administration communale, la salle du conseil, le CPAS, le hall omnisports et l’espace saperlipopette dédié à l’accueil extrascolaire. Ce projet permettrait de rallier rentabilité et consommation d’énergie renouvelable et donc de diminuer l’émission de C02.

Avant de concevoir un tel projet, il nécessite d’étudier les possibilités et le rendement liés à l’installation d’une pompe à chaleur sur le site. Deux sources d’énergie sont particulièrement mises en avant pour répondre au besoin spécifique du projet. Une idée consiste soit à utiliser l’eau de la Vesdre comme source principale d’énergie, soit mettre en place un réseau à  chaleur grâce à une chaudière à pellets. Chacune de ces propositions possède de nombreux avantages qu’il nécessiterait d’analyser de plus près afin d’assurer un choix s’inscrivant dans des critères de durabilité.

La réalisation de ce type d’aménagements sera rapidement amortie et contribuera aux économies d’énergie visées par le programme POLLEC 2 (Politiques Locales en faveur de l’Energie et du Climat) auquel la commune a adhéré. Actuellement, seule l’école de Prayon est équipée de panneaux photovoltaïques et les châssis de la salle Floréal ont récemment été changés.

.

MA PROPOSITION

Description succincte du projet

En matière de gestion énergétique de son patrimoine mobilier, la commune possède un beau potentiel d’actions. Elle est propriétaire d’une vingtaine de bâtiments sur l’ensemble de l’entité, ce qui rend possible la mise en œuvre de technologies faisant appel aux énergies renouvelables telles que l’isolation des bâtiments, le placement de panneaux photovoltaïques, la réalisation d’audits énergétiques, l’amélioration de la ventilation des bâtiments, l’installation de chaudières performantes…

Quatre bâtiments communaux importants sont regroupés sur un même site, ce qui permet d’envisager un réseau à chaleur commun pour cet ensemble de bâtiments.

Plus concrètement, une partie du projet consiste à mettre en place un réseau à chaleur sur le site de l’administration communale où sont regroupés : l’administration communale, la salle du conseil, le CPAS, le hall omnisports et l’espace saperlipopette (accueil extrascolaire). Ce projet permettrait de rallier rentabilité et consommation d’énergie renouvelable et donc de diminuer les émissions de C02.

Avant de concevoir un tel projet, il nécessite d’étudier les possibilités et le rendement liés à l’installation d’une pompe à chaleur sur le site. Deux sources d’énergie sont envisageables pour répondre au besoin spécifique du projet :

  • utilisation de l’eau de la Vesdre comme source principale d’énergie ;
  • mise en place d’un réseau à  chaleur grâce à une chaudière à pellets.

Chacune de ces propositions possède des avantages qui devront être analysés de plus près afin d’assurer le meilleur choix.

La réalisation de ce type d’aménagements sera rapidement amortie et contribuera aux économies d’énergie visées par le programme POLLEC 2 (Politiques Locales en faveur de l’Energie et du Climat) auquel la commune adhère.

 



.

Posté par infotrooz à 01:20 - - Permalien [#]

PCDR et cie (IX)

  (contact : troozinfo@gmail.com)

.

Les quelques virgules de Christophe Marck

La qualité du rédactionnel des fiches composant le (futur) PCDR est évidemment importante.

 

Lors du Conseil communal de ce 27 mars, notre Echevin "responsable" du projet de PCDR considère que je fais quand même beaucoup de bruit pour des remarques qui portent sur quelques virgules. C'est confondre la rédaction d'un document qui portera le développement rural de notre commune pendant les 10 prochaines années avec des gribouillages sur un carton de bière (non je ne parle pas ici des textes du GREOVA ; c'est juste pour...).

La réunion de ce mercredi 30 mars est consacrée à un nouveau passage en revue de ces fiches-projets.

Les remarques des participants sont les bienvenues. Autant en faire profiter le plus grand nombre.

 

Voici ma proposition pour une neuvième fiche consacrée aux panneaux hydronymes (noms des rivières et ruisseaux). Cette proposition a été transmise ce jour.

.20151024_153909

.

.

.

.

.

.

.

.

.

TEXTE RECU

Description succincte du projet

L’entité de Trooz est traversée par la rivière de la Vesdre sur environ 14 kilomètres de son territoire mais également par une dizaine de ses affluents. Celle-ci participe indéniablement à la richesse du patrimoine naturel de la commune. La consultation citoyenne a mis en exergue le manque d’information sur les multiples cours d’eau qui traversent ou longent le territoire communal.

Il s’avère que la commune de Trooz fait partie des communes wallonnes qui possèdent le moins de panneaux informatifs sur l’identité du ruisseau ou de la rivière qui jouxte une voie praticable. La commune dénombre actuellement trois panneaux indicatifs pour la Vesdre mais aucune indication sur les autres cours d’eau. L’idée de la fiche-projet consisterait à réaliser et installer divers panneaux reprenant le nom des cours d’eau sur toute l’entité de Trooz. Ces panneaux seraient placés au croisement entre une voie carrossable et un ruisseau, ru ou la Vesdre.

Justification du projet

Au fil des années, la rivière de la Vesdre fut exploitée, polluée et dévalorisée. Pour les habitants de Trooz, il est temps de restaurer l’image de la Vesdre, trop longtemps exploitée, et de lui rendre sa superbe. D’autant plus qu’elle constitue un élément très fort de l’identité troozienne et de son histoire.

Lors des réunions de consultation citoyenne, il a été soulevé à de multiples reprises que, malgré la richesse du patrimoine naturel de la commune de Trooz, son potentiel n’est pas suffisamment exploité.

Les citoyens déplorent en outre le manque d’actions de mise en valeur de la Vesdre alors qu’elle participe incontestablement à la richesse du patrimoine de l’entité.

Les pouvoirs publics, associations et citoyens ont émis le souhait de mettre en évidence la Vesdre, patrimoine naturel de la commune. Pour ce faire, il s’agit avant tout de mettre en œuvre des actions visant à la préserver des pollutions et de l’activité anthropique. Un autre axe consiste à sensibiliser et informer les touristes et citoyens sur le vaste réseau hydrique que possède Trooz. A cette fin, il s’agit de réaliser un travail d’identification des différents cours d’eau permettant de favoriser leur mise en lumière tout en informant la population de l’existence des rus et ruisseaux dans son village ou sur sa balade.

.

MA PROPOSITION

Description succincte du projet

La Vesdre, qui a fait la prospérité de toute la vallée depuis des temps reculés, a été gravement polluée pendant plus d’un siècle et demi par les rejets d’effluents industriels au point d’anéantir toute vie aquatique. Avec la cessation progressive des activités les plus polluantes et l’assainissement des eaux usées, la rivière a entrepris une longue convalescence et a aujourd’hui retrouvé un visage avenant que certains habitants parmi les plus âgés continuent de constater avec un certain étonnement. On ne passe en effet pas facilement d’un statut d’exutoire nauséabond à celui d’une rivière enchanteresse, la transformation devant s’opérer autant dans les esprits que sur le terrain. Comme la rivière elle-même, notre image de la Vesdre doit être restaurée, d’autant plus qu’elle constitue un élément très fort de notre identité et de notre histoire.

Les 10 affluents de la Vesdre forment quant à eux un réseau hydrographique assez dense et diversifié. Les opérations annuelles de nettoyage des bords de rivière le montrent à suffisance : nos cours d’eau sont mal considérés par une partie de la population qui ne leur accorde manifestement aucune attention particulière. Les déchets, les dépôts de terre… continuent de dévaloriser nos rivières et d’affecter notre patrimoine naturel.

Pour changer cette situation, il y a lieu de nous réapproprier nos rivières et ruisseaux et cela passera notamment par leur rendre un nom ! L’inventaire complet du territoire a démontré la seule présence de 3 anciens panneaux indiquant le nom de la Vesdre. Aucun panneau n’est par contre présent sur les affluents. On ne s’étonnera donc pas de la méconnaissance générale de nos cours d’eau par la population.

A l’instar de ce qui s’est déjà fait dans de nombreuses communes wallonnes, le projet consiste à réaliser et installer des panneaux hydronymes et à les placer en des endroits opportuns, au croisement du cours d’eau avec une voie carrossable ou un chemin pédestre selon les cas.

Justification du projet

Au fil des années, la Vesdre fut exploitée, polluée et dévalorisée. Même si la situation est aujourd’hui bien meilleure qu’elle n’a été, l’image de la rivière demeure mitigée et son cours souillé par des déchets délibérément jetés par certains habitants irrespectueux. Les citoyens souhaitent que soit rendue sa dignité à la Vesdre, élément très fort de l’identité troozienne et de son histoire.

Véritable trame bleue d’une bonne dizaine de kilomètres traversant la commune d’ouest en est, la  Vesdre mais aussi ses 10 affluents sur Trooz sont aussi un élément important du patrimoine naturel. L’identification des cours d’eau via le placement de panneaux hydronymes participera à la nécessaire sensibilisation des citoyens quant à ce réseau hydrographique.

 

 



.

Posté par infotrooz à 00:30 - - Permalien [#]

PCDR et cie (VIII)

 

 (contact : troozinfo@gmail.com)

.

Les quelques virgules de Christophe Marck

La qualité du rédactionnel des fiches composant le (futur) PCDR est évidemment importante.

 

Lors du Conseil communal de ce 27 mars, notre Echevin "responsable" du projet de PCDR considère que je fais quand même beaucoup de bruit pour des remarques qui portent sur quelques virgules. C'est confondre la rédaction d'un document qui portera le développement rural de notre commune pendant les 10 prochaines années avec des gribouillages sur un carton de bière (non je ne parle pas ici des textes du GREOVA ; c'est juste pour...).

La réunion de ce mercredi 30 mars est consacrée à un nouveau passage en revue de ces fiches-projets.

Les remarques des participants sont les bienvenues. Autant en faire profiter le plus grand nombre.

 

Voici ma proposition pour une huitième fiche consacrée à la restauration des éléments du petit patrimoine. Cette proposition a été transmise ce jour.

.IMG_9677

.

.

.

.

.

.

.

.

.

 

TEXTE RECU

Description succincte du projet

Les paysages trooziens, qualifiés d’exceptionnels, sont considérés comme un atout très important de la commune qui présente la caractéristique d’être située sur deux zones géographiques que sont l’Ardenne et le Pays de Herve. La valorisation des sentiers de promenades représente une belle opportunité de développer et renforcer le tourisme vert qui se développe de plus en plus sur le territoire, comme le confirme l’augmentation de la vente des cartes de l’entité.

Le projet consiste à nettoyer et débroussailler les sentiers de promenades afin d’encourager la mobilité douce dans l’entité. Il s’agit notamment d’installer des panneaux didactiques et informatifs sur le patrimoine, la faune, la flore, les cours d’eau afin de valoriser les sentiers de promenades. Des espaces de convivialité avec du petit mobilier urbain (bancs, chaises, poubelles en début et en fin de promenade) viendraient compléter ces aménagements et permettraient de favoriser les rencontres dans l’entité.

Le projet consisterait également à mettre en valeur les points de vue, développer l’offre de promenades, créer de nouveaux itinéraires de promenades tout en réalisant une mise à jour des cartes existantes. Les sentiers de promenades pourraient passer par les différentes venelles de l’entité qui disposent d’un beau potentiel d’attractivité et d’une histoire riche et qui mériteraient de bénéficier d’aménagements de mise en valeur tels que l’installation de panneaux informatifs.

Plusieurs sites d’intérêt touristique, comme celui de la Tourette, pourraient être mis en avant et intégrés dans les itinéraires de promenades. Il serait notamment intéressant de créer un départ de promenades à partir de de la rue Large et plus précisément la placette « Emile Vandervelde » de Nessonvaux.

En outre, des aménagements d’accueil pour les cavaliers pourraient être envisagés sur des parcours d’itinéraires qui leurs seraient consacrés. Il ressort de la consultation citoyenne que les road-books (descriptifs d’itinéraires bruts de promenades) pourraient être développés à travers l’ajout d’informations patrimoniales, naturalistes, touristiques et de mobilité.

.

MA PROPOSITION

Description succincte du projet

La commune de Trooz bénéficie d’un petit patrimoine populaire riche d’histoire, comprenant notamment plusieurs sites et monuments classés. La consultation citoyenne a mis en exergue l’importance que représentent aux yeux des habitants ces éléments présents dans notre cadre de vie : monuments commémoratifs, croix, potales, vannes, garde-corps… auxquels on peut ajouter un patrimoine vivant formé de plus de 200 arbres classés remarquables.

Le projet consiste à inventorier, restaurer et valoriser ce patrimoine.

L’inventaire du patrimoine historique, monumental et arboré de la commune est en voie d’achèvement.

Quelques rares éléments du petit patrimoine nécessitent des travaux de restauration : ...

La valorisation de ce patrimoine, nécessaire à sa pérennité, est proposée via différents moyens adaptés selon les situations : panneaux didactiques et informatifs, balades thématiques, articles sur les divers supports d’information communale, exposition photos, module didactique à destination des enfants… La promotion de ce patrimoine sera quant à elle réalisée au travers d’une brochure et d’un site internet, ainsi que lors d’évènements tels que les Journées du Patrimoine.

Ces différentes actions feront l’objet d’une collaboration entre tous les acteurs locaux concernés : Groupe de Travail Patrimoine, Syndicat d’Initiatives, Maison du Tourisme Ourthe-Vesdre-Amblève, Contrat Rivière Vesdre, associations…

 

 



.

Posté par infotrooz à 00:30 - - Permalien [#]

PCDR et cie (VII)

 (contact : troozinfo@gmail.com)

.

Les quelques virgules de Christophe Marck

La qualité du rédactionnel des fiches composant le (futur) PCDR est évidemment importante.

 

Lors du Conseil communal de ce 27 mars, notre Echevin "responsable" du projet de PCDR considère que je fais quand même beaucoup de bruit pour des remarques qui portent sur quelques virgules. C'est confondre la rédaction d'un document qui portera le développement rural de notre commune pendant les 10 prochaines années avec des gribouillages sur un carton de bière (non je ne parle pas ici des textes du GREOVA ; c'est juste pour...).

La réunion de ce mercredi 30 mars est consacrée à un nouveau passage en revue de ces fiches-projets.

Les remarques des participants sont les bienvenues. Autant en faire profiter le plus grand nombre.

 

Voici ma proposition pour une septième fiche consacrée à la réserve naturelle de La Rochette et à son aménagement. Cette proposition a été transmise ce jour.

.20160604_153835

.

.

.

.

.

.

.

.

.

MA PROPOSITION

Description succincte du projet

La réserve naturelle de La Rochette est située sur les versants à la confluence entre la Magne et la Vesdre. Cette réserve de 40 ha, polluée par les métaux lourds provenant de l’ancienne usine métallurgique de Prayon (zinc, cadmium, plomb), est constituée d’une pelouse calaminaire parmi les plus vastes d’Europe avec une flore herbacée et une faune rares, en partie typiques de ces milieux très spécifiques : tabouret calaminaire, pensée calaminaire, petit nacré, criquet à ailes bleues... De mai à fin septembre, les pensées forment de vastes tapis jaunes particulièrement spectaculaires. Un affleurement calcaire permet le développement localisé d’une végétation calciphile. Certaines zones minérales trop hostiles pour accueillir la vie demeurent nues et stériles. Enfin, quelques petits boisements périphériques complètent le site.

L’association de protection de la nature Natagora a acquis cet ancien terril de l’usine métallurgique de Prayon au printemps 2014 pour en faire une réserve naturelle et préserver ses richesses écologiques. La réserve est incluse dans le site Natura 2000 « Basse vallée de la Vesdre ». Son plan de gestion prévoit de conserver le caractère ouvert des pelouses calaminaires mais aussi l’élimination de plantes exotiques envahissantes et le creusement de plusieurs mares. Une Commission de gestion composée de scientifiques et de naturalistes chevronnés veille à la bonne application du plan. Actuellement, le site est accessible via deux endroits différents ; à terme, il est prévu de ne conserver qu’un accès à partir de la N61au niveau de la vallée, à proximité de la limite entre les communes de Trooz et Chaudfontaine.

En matière d’accueil et d’information des visiteurs, l’association Natagora prévoit d’aménager un sentier découverte de plus ou moins 600 m, d’installer deux panneaux d’information, de créer un dépliant de présentation de la réserve et d’organiser des chantiers de gestion ouverts au public. Régulièrement, des visites guidées sont également proposées.

Le PCDR interviendra pour compléter les aménagements prévus par l’association Natagora en y valorisant tout l’aspect patrimonial lié à l’histoire industrielle du site et aux activités de l’ancienne usine métallurgique de Prayon. Quelques aménagements didactiques serait réalisés le long du circuit de découverte invitant le public à parcourir le flan de la colline jusqu’à deux points de vue d’où il pourra contempler les vallées de la Vesdre et de la Magne et les vestiges des anciennes activités industrielles. Le projet sera réalisé sur le même schéma que celui du terril du Gosson (commune de Saint-Nicolas) qui a bénéficié de tels aménagements dans le cadre du projet « Pays des terrils ».

Justification du projet

Ce projet participe à la volonté de la commune de Trooz de renforcer sa politique environnementale en collaborant avec le monde associatif de la conservation de la nature actif sur son territoire. Etroitement lié à l’histoire industrielle sidérurgique de Prayon, le site de la Rochette présente une richesse patrimoniale à la fois écologique et historique ; la valorisation complémentaire de ces deux éléments créera un nouveau centre d’intérêt pour un large public, dans le cadre d’un tourisme doux et responsable. Bien encadré et informé, les visiteurs sont invités à parcourir un site d’exception et à le découvrir de visu.

Une promotion adaptée sera mise en place. Les aménagements et outils de découverte et d’information participeront à la sensibilisation de la population, et notamment les plus jeunes, au respect et à la protection de l’environnement.

 



.

 

Posté par infotrooz à 00:30 - - Permalien [#]

29 mars 2017

PCDR et cie (VI)

 (contact : troozinfo@gmail.com)

.

Les quelques virgules de Christophe Marck

La qualité du rédactionnel des fiches composant le (futur) PCDR est évidemment importante.

 

Lors du Conseil communal de ce 27 mars, notre Echevin "responsable" du projet de PCDR considère que je fais quand même beaucoup de bruit pour des remarques qui portent sur quelques virgules. C'est confondre la rédaction d'un document qui portera le développement rural de notre commune pendant les 10 prochaines années avec des gribouillages sur un carton de bière (non je ne parle pas ici des textes du GREOVA ; c'est juste pour...).

La réunion de ce mercredi 30 mars est consacrée à un nouveau passage en revue de ces fiches-projets.

Les remarques des participants sont les bienvenues. Autant en faire profiter le plus grand nombre.

 

Voici ma proposition pour une sixième fiche consacrée à l'ancienne buvette de foorball de Nessonvaux. Cette proposition a été transmise ce jour.

183182554

.

sans-titre

.

.

.

.

.

.

.

.

.

TEXTE RECU

Description succincte du projet

La restauration de l’ancienne buvette de Nessonvaux permettrait d’organiser des conférences et des visites sur le thème de l’environnement, des promenades didactiques avec les écoles et des démonstrations d’extraction du miel.

Ce projet serait réalisé en collaboration avec les « jardins partagés de Nessonvaux ». Des collaborations pourraient être mises en place avec les écoles et les associations actives dans le domaine de l’environnement.

Le bâtiment devrait être équipé en eau courante et électricité. Les abords de la salle nécessiteraient d’être aménagés et une mare didactique pourrait être créée. Cette dernière diversifierait le potentiel didactique du site.

Le projet développé par le Cercle horticole a pour finalité de sensibiliser les citoyens au développement d’une nouvelle technique de culture. C’est dans l’optique de développer des activités de sensibilisation que l’ancienne buvette de football de Nessonvaux permettrait d’accueillir des expositions, de faire des conférences, d’accueillir les écoles, etc.

Actuellement, la commune met le site à disposition du Cercle horticole et le soutient dans le cadre de son projet, notamment en lui fournissant les feuilles mortes récoltées dans la commune qui permettent d’enrichir le sol cultivé.

Le bâtiment est dépourvu d’électricité et de sanitaires, ce qui le rend inexploitable pour la sensibilisation du public. Il est toutefois utilisé par le Cercle horticole pour le rangement du matériel de jardinage et la culture de chicons. L’ancienne buvette présente un potentiel d’exploitation élevé puisqu’elle dispose d’une cuisine et de vestiaires. Les habitants souhaiteraient faire de celle-ci un local polyvalent favorisant les rencontres et la sensibilisation des citoyens.

Le site est actuellement occupé par un jardin potager partagé et des ruches. Il est proposé que le site bénéficie de quelques aménagements favorisant la biodiversité tels que la création d’une mare. Cet espace pourrait voir ses fonctions développées. Il s’agit du seul bâtiment du village pouvant potentiellement accueillir des évènements. Il est proposé qu’il puisse recevoir des conférences, des activités didactiques avec les écoles, des démonstrations d’extraction de miel,  etc. Le bâtiment pourrait également accueillir des activités culturelles variées. Pour être adapté à ces nouvelles fonctions, il devrait bénéficier d’une réelle rénovation.

Justification du projet

L’idée est de faire de l’ancienne buvette de Nessonvaux un local polyvalent favorisant les rencontres et la sensibilisation des citoyens. Le besoin d’un local en vue de réaliser des activités didactiques autour de la nature a été identifié par le GT environnement, le Cercle horticole et le rucher du Chanteloup. La rénovation de l’ancienne buvette de football pourrait représenter une opportunité dans le cadre de visites pédagogiques et activités de sensibilisation à la nature et l’environnement.

.

MA PROPOSITION

Description succincte du projet

Depuis la désaffectation du terrain de football de Nessonvaux et sa reconversion en jardins potager communautaires, la commune met l’ancienne buvette du FC de Nessonvaux à disposition du Cercle horticole qui l’utilise pour le rangement de matériel, divers travaux liés au jardinage et la culture de chicons. Ce soutien de la commune au projet du Cercle se traduit sous d’autres formes également, comme la fourniture de feuilles mortes récoltées dans les espaces verts et qui permettent d’enrichir le sol cultivé.

Le bâtiment dispose d’une cuisine et de vestiaires mais est dépourvu d’électricité et de sanitaires, ce qui limite les possibilités d’organisation d’activités de sensibilisation du public. Les habitants souhaiteraient faire de celle-ci un local polyvalent favorisant les rencontres et la sensibilisation des citoyens sur le thème de l’environnement (promenades didactiques avec les écoles, démonstrations d’extraction du miel, gestion différenciée des
espaces verts
…).

Pour ce faire, un certain nombre de travaux de restauration du bâtiment sont nécessaires. Le bâtiment devrait être équipé en eau courante et électricité. Des toilettes sèches seraient aménagées. Les abords de la salle nécessiteraient d’être aménagés afin de rendre l’ensemble plus accueillant et fonctionnel et une mare didactique serait creusée afin de diversifier le potentiel didactique du site tout en profitant à la biodiversité.

Le site deviendrait ainsi un nouvel outil de sensibilisation des citoyens au jardinage biologique, à la permaculture et à la préservation de la nature.

Justification du projet

L’idée est de faire de l’ancienne buvette de Nessonvaux un local polyvalent favorisant les rencontres et la sensibilisation des citoyens en matière de permaculture et de préservation de la nature. Le besoin d’un local en vue de réaliser des activités didactiques autour de ces thèmes a été clairement exprimé. Divers travaux et aménagement de rénovation de ce bâtiment sont dès lors nécessaires.

 

 



.

 

 

 

 

Posté par infotrooz à 02:44 - - Permalien [#]

PCDR et cie (V)

 (contact : troozinfo@gmail.com)

.

Les quelques virgules de Christophe Marck

La qualité du rédactionnel des fiches composant le (futur) PCDR est évidemment importante.

 

Lors du Conseil communal de ce 27 mars, notre Echevin "responsable" du projet de PCDR considère que je fais quand même beaucoup de bruit pour des remarques qui portent sur quelques virgules. C'est confondre la rédaction d'un document qui portera le développement rural de notre commune pendant les 10 prochaines années avec des gribouillages sur un carton de bière (non je ne parle pas ici des textes du GREOVA ; c'est juste pour...).

La réunion de ce mercredi 30 mars est consacrée à un nouveau passage en revue de ces fiches-projets.

Les remarques des participants sont les bienvenues. Autant en faire profiter le plus grand nombre.

 

Voici ma proposition pour une cinquième fiche consacrée à la la salle Floréal à Fraipont. Cette proposition a été transmise ce jour.

salle Floréal

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

TEXTE RECU

Description succincte du projet

La salle Floréal est un espace important pour le village de Fraipont.  Elle permet à diverses associations de se réunir et accueille des évènements culturels tels que, grâce à la présence d’une scène, des pièces de théâtre. La salle est très fréquemment louée pour des évènements privés. Cette salle mériterait cependant d’être modernisée afin de lui permettre de continuer à assumer ce rôle de lieu de rassemblement pour le village. Des châssis récents ont été placés mais l’isolation et la mauvaise ventilation du bâtiment sont particulièrement pointées. La toiture ainsi que l’ensemble du bâtiment devraient aussi être révisés. Des aménagements ont aussi récemment eu lieu au niveau des portes de secours et l’accès aux personnes à mobilité réduite et aux livraisons a aussi été revu.

La salle dispose d’un espace cuisine, mais il doit être réaménagé : celui-ci mériterait d’être mieux équipé et adapté aux normes de l’AFSCA. La salle dispose d’une scène. Toutefois, des systèmes de sonorisation et d’éclairage pourraient être aménagés. Le mobilier n’est pas adéquat à  l’utilisation à laquelle il est destiné. Les tables et les chaises disparates rendent difficile l’aménagement de la salle lors des repas qui y sont organisés. Le parking est utilisé par la population locale, ce qui est perçu comme un avantage à conserver. Il est cependant proposé qu’il soit, lors des diverses manifestations, réservé aux utilisateurs de la salle. 

Le projet consiste à réaliser de multiples travaux de rénovation et d’aménagements de la salle Floréal à Fraipont. Plus spécifiquement, ces travaux  incluraient:

  • la réalisation d’aménagements au niveau de la cuisine, des sanitaires et de l’isolation (à prioriser) ;
  • la mise à disposition des occupants de tentures de scène, d’un projecteur vidéo, etc. ;
  • la sensibilisation des utilisateurs de la salle à l’utilisation adéquate des emplacements de stationnement ;
  • la mise à disposition de la salle aux seniors en journée pour qu’ils se rencontrent, organisent des activités, mangent un repas ensemble, etc. ;
  • la réalisation d’une toiture végétalisée.

Justification du projet

Il s‘agit d’une des dernières salles de fêtes de la commune. La localisation idéale de Trooz - aux portes de Verviers et de Liège -, son excellente couverture par les transports en commun ainsi que son environnement verdoyant, concourent à faire de la commune un lieu de vie attractif pour les néo-ruraux. Cette attractivité constitue indéniablement un atout mais la crainte de voir Trooz se transformer en cité dortoir est bien présente. En effet, les statistiques démontrent un faible taux d’emploi sur l’entité. Ce faisant, les riverains sont pour la plupart amenés à travailler, à consommer et à recourir aux services en dehors de la commune. Ce constat a généré chez les Trooziens la crainte de voir s’ancrer l’individualisme dans les villages et le manque de participation à la vie locale. En outre, le manque d’espaces de convivialité a été évoqué comme un frein au déploiement de cette dernière. Parallèlement, les associations existantes ont partagé leur sentiment d’une trop forte centralisation des infrastructures à Prayon, au détriment des villages alentours.

Face à ces constats, l’objectif a pour finalité de redynamiser la vie sociale au quotidien et de permettre le développement d’activités dans le village de Fraipont, tout en renforçant la participation des néo-ruraux à la vie locale et en insufflant un sentiment d’appartenance et une identité propre à la commune et à ses habitants.  La rénovation de la salle Floréal permettrait aux habitants de bénéficier d’un lieu de rencontre. Par ailleurs, il ressort de la consultation citoyenne l’idée que cette salle devienne un lieu d’accueil convivial pour les personnes âgées, avec notamment la possibilité de s’y restaurer.

.

MA PROPOSITION

Description succincte du projet

La salle Floréal est un espace important pour le village de Fraipont ; elle permet à diverses associations locales de se réunir et accueille des évènements culturels divers. La salle est très fréquemment louée pour des évènements privés. Malgré le placement récent de châssis et des aménagements au niveau des portes de secours et de l’accès aux personnes à mobilité réduite et aux livreurs, certaines fonctionnalités de la salle demeurent déficientes telles que l’isolation et la ventilation. La toiture du bâtiment devraient aussi être révisée et éventuellement végétalisée.

Afin de permettre à la salle de continuer à assumer ce rôle de lieu de rassemblement et d’événements, divers équipements mériteraient d’être modernisés.

En premier, l’espace cuisine aujourd’hui peu équipé et non adapté aux normes de l’AFSCA. Les sanitaires sont anciens et inconfortables.

Ensuite, les systèmes de sonorisation et d’éclairage de la scène qui sont vétustes et peu adaptés.

Enfin, le mobilier ancien et inconfortable vu sa destination. Les tables et les chaises disparates rendent difficile l’aménagement de la salle lors de l’organisation de repas.

Le parking utilisé par la population locale est perçu comme un avantage à conserver ; il est cependant proposé qu’il soit réservé aux utilisateurs de la salle lors des diverses manifestations.

Le projet consiste à réaliser ces divers travaux de rénovation et d’aménagements de la salle Floréal.

Modernisée, elle verra son attrait élargi à un plus vaste public, dont les seniors et mouvements de jeunesse qui pourront y organiser diverses activités en journée.

Justification du projet

La salle Floréal est une des dernières salles de fêtes de la commune. Sa localisation au centre de la commune de Trooz est idéale, permettant un équilibre géographique avec les autres infrastructures présentes sur le territoire. Si l’environnement verdoyant et l’excellente accessibilité par les transports en commun concourent à faire de la commune un lieu de vie attractif pour les néo-ruraux, la crainte est réelle de voir l’entité se transformer en une cité dortoir. Les statistiques démontrent un faible taux d’emploi sur l’entité, conduisant de nombreux habitants à quitter la commune en journée pour travailler, mais aussi consommer et recourir à des services en dehors de la commune. Dans ce contexte, l’animation et la participation à la vie locale sont indispensables pour conserver la convivialité, la solidarité et la prospérité de la communauté.

La modernisation de la salle Floréal aura pour effet de conserver sinon de développer le dynamisme de la vie sociale au quotidien et de permettre le développement d’activités dans le village de Fraipont, au bénéfice de tous les publics.

 

 



.

 

 

Posté par infotrooz à 00:02 - - Permalien [#]

28 mars 2017

PCDR et cie (IV)

 (contact : troozinfo@gmail.com)
.

Les quelques virgules de Christophe Marck

La qualité du rédactionnel des fiches composant le (futur) PCDR est évidemment importante.

 

Lors du Conseil communal de ce 27 mars, notre Echevin "responsable" du projet de PCDR considère que je fais quand même beaucoup de bruit pour des remarques qui portent sur quelques virgules. C'est confondre la rédaction d'un document qui portera le développement rural de notre commune pendant les 10 prochaines années avec des gribouillages sur un carton de bière (non je ne parle pas ici des textes du GREOVA ; c'est juste pour...).

La réunion de ce mercredi 30 mars est consacrée à un nouveau passage en revue de ces fiches-projets.

Les remarques des participants sont les bienvenues. Autant en faire profiter le plus grand nombre.

 

Voici ma proposition pour une quatrième fiche consacrée à la Place Emile Vandervelde à Fraipont. Cette proposition a été transmise ce jour.

.111419490

 

 

.

.

.

.

.

.

.

.

MA PROPOSITION

Description succincte du projet

La Place Emile Vandervelde a progressivement perdu de son attrait, de sa cohérence et de son charme, victime de l'afflux de voitures, de petites modifications successives et disparates et peut-être aussi de l'oubli. Cette « place du village » sur laquelle se rassemble tous les habitants lors de la fête annuelle notamment est un espace dégagé bordant la Vesdre et cerné sur les 3 autres côtés par quelques-unes des plus vieilles maisons de l’entité. Rendre une véritable affectation à cette place lui permettra de retrouver une identité et avec elle la fierté des habitants.

Le projet consiste à rendre aux villageois cet espace public idéalement localisé et qui dispose d’un vrai potentiel en termes de lieu de vie, de sociabilité et de convivialité.

Les riverains directs de la place qui ont été questionnés manifestent une insatisfaction générale quant à la situation actuelle de cet espace qu’ils ont connu bien plus convivial dans le passé. Spontanément, ils émettent des idées d’amélioration pertinentes dont il y aura évidemment lieu de tenir compte en les informant et en les invitants à se prononcer sur le projet dont le succès de la rénovation se mesurera par la réappropriation des lieux et l’organisation de nouvelles activités par les habitants.

Une série d’aménagements ponctuels sur la place Emile Vandervelde a été établie ; ils redessinent une place réservant des espaces séparés et sécurisés pour les piétons d’une part et le parking des voitures d’autre part, tout en autorisant toujours l’organisation de la fête du village et les besoins d’accès à l’école libre et aux habitations.

Parmi ces aménagements, on peut citer :

  • le dégagement de la vue sur la Vesdre ;
  • l’optimisation du stationnement sur la place ;
  • la réservation d’un espace pour les piétons en bordure de Vesdre ;
  • la création d’une esplanade en surplomb de la Vesdre ou l’installation d’un kiosque amovible sur la place ;
  • l’entretien des arbres en bord de Vesdre ;
  • la création d’un départ de promenade reliant le circuit passant au nord du village et une halte vélo (râtelier, fontaine d’eau potable) ;
  • l’installation d’un panneau didactique (la Vesdre, les bétchètes, l’histoire de Fraipont...) ;
  • l’installation d’un espace de détente avec une ou deux tables et des bancs, également amovibles ;
  • la délimitation de la place du côté de la voirie avec une bordure ou à l’aide de plantations ;
  • la création une aire d’embarcation pour la Bètchète (en lien avec la fiche ad hoc).

La place présente une configuration architecturale assez originale dans la région en raison de sa volumétrie et de sa valeur patrimoniale. L’église (située un peu plus haut mais visible de la place), la maison avec une façade en briques côté est mais aussi plusieurs maisons à front de voirie présentent quelques caractéristiques architecturales qui retiennent l’attention.

La Vesdre participe indéniablement à l’attrait de la place.

111317606

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



.

Posté par infotrooz à 23:32 - - Permalien [#]

PCDR et cie (III)

 (contact : troozinfo@gmail.com) .

Les quelques virgules de Christophe Marck

La qualité du rédactionnel des fiches composant le (futur) PCDR est évidemment importante.

 

Lors du Conseil communal de ce 27 mars, notre Echevin "responsable" du projet de PCDR considère que je fais quand même beaucoup de bruit pour des remarques qui portent sur quelques virgules. C'est confondre la rédaction d'un document qui portera le développement rural de notre commune pendant les 10 prochaines années avec des gribouillages sur un carton de bière (non je ne parle pas ici des textes du GREOVA ; c'est juste pour...).

La réunion de ce mercredi 30 mars est consacrée à un nouveau passage en revue de ces fiches-projets.

Les remarques des participants sont les bienvenues. Autant en faire profiter le plus grand nombre.

 

Voici ma proposition pour une troisième fiche consacrée à la Place de Forêt village. Cette proposition a été transmise ce jour.

94672535_to_resize_150x3000

94672365

.

.

.

.

.

.

.

.

TEXTE RECU

Description succincte du projet

Le projet consiste à réaliser quelques petits aménagements de convivialité dans le village de Forêt. Il semblerait opportun de réfléchir aux conditions de parking autour de cette place, notamment en accordant un espace pour les voitures afin de limiter le stationnement sur la place. Un nouvel espace de jeux pourrait être créé derrière la petite salle communale.

Par ailleurs, il s’agit de mettre en valeur les éléments de petit patrimoine tels que la croix Imschoot (non localisée sur la place, mais sur le chemin) située à l’extérieur du village. Il importe en outre de revoir la signalisation touristique et d’installer des panneaux informatifs en lien avec le patrimoine qui s’y trouve.

Un petit mobilier urbain pourrait compléter ces aménagements (table, bancs, poubelles,…).

Bien que cette petite place face à l’église soit charmante avec sa fontaine d’eau potable, rien n’incite à y rester : les jeux que l’on peut y retrouver ne sont pas conformes et les voitures se parquent sauvagement par manque d’espaces de parking. Il semblerait opportun de réfléchir aux conditions de parking autour de la place de Forêt.

Justification du projet

La place de Forêt-village est une place classée qui constitue l’un des principaux points d’appel de la commune sur le plan touristique (classée 50-100m autour de la place). Toutefois, rien n’incite à y rester. La mise en valeur de sa fontaine d’eau potable, d’un nouvel espace ainsi que de nouvelles conditions de parking contribueraient à en faire un bel espace vert fédérateur en plein centre du village, ce dont manque la plupart des citoyens de l’entité de Trooz, selon la consultation populaire.

.

MA PROPOSITION

Description succincte du projet

Le projet consiste à réaliser quelques petits aménagements de convivialité dans le village de Forêt. Il semblerait opportun de réfléchir aux conditions de parking autour la place principale, notamment en accordant un espace pour les voitures afin de limiter leur stationnement sur l’espace vert. Un nouvel espace de jeux pourrait être créé derrière la petite salle communale aménagée dans l’ancienne école Rue Forêt-village.

Par ailleurs, il s’agit de mettre en valeur les éléments de petit patrimoine tels que la croix Imschoot  située à l’extérieur du village, en bordure du chemin reliant Forêt à Fonds-de-Forêt. Il importe en outre de revoir la signalisation touristique et d’installer des panneaux informatifs en lien avec le patrimoine qui s’y trouve.

Un petit mobilier urbain pourrait compléter ces aménagements (table, bancs, poubelles…).

Bien que la place classée au centre de laquelle se dresse l’église Sainte-Catherine soit charmante avec sa fontaine d’eau potable et ses arbres remarquables, rien n’incite à y rester : les jeux que l’on peut y retrouver ne sont pas conformes et les voitures se parquent sauvagement par manque d’espaces de parking.

Justification du projet

La place de Forêt-village est une place classée qui constitue l’un des principaux points d’appel de la commune sur le plan touristique. Toutefois, rien n’incite à y rester. La mise en valeur de sa fontaine d’eau potable, d’un nouvel espace ainsi que de nouvelles conditions de parking contribueraient à en faire un bel espace vert fédérateur en plein centre du village, comme les citoyens en ont manifesté le souhait lors de la consultation populaire.

 



.

 

 

Posté par infotrooz à 22:58 - - Permalien [#]

PCDR et cie (II)

 (contact : troozinfo@gmail.com)
.

Les quelques virgules de Christophe Marck

La qualité du rédactionnel des fiches composant le (futur) PCDR est évidemment importante.

 

Lors du Conseil communal de ce 27 mars, notre Echevin "responsable" du projet de PCDR considère que je fais quand même beaucoup de bruit pour des remarques qui portent sur quelques virgules. C'est confondre la rédaction d'un document qui portera le développement rural de notre commune pendant les 10 prochaines années avec des gribouillages sur un carton de bière (non je ne parle pas ici des textes du GREOVA ; c'est juste pour...).

La réunion de ce mercredi 30 mars est consacrée à un nouveau passage en revue de ces fiches-projets.

Les remarques des participants sont les bienvenues. Autant en faire profiter le plus grand nombre.

 

Voici ma proposition pour une deuxième fiche consacrée aux espaces verts de La Brouck. Cette proposition a été transmise ce jour.

101673004

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

TEXTE RECU

Description succincte du projet

Dans le village de la Brouck, il existe encore une petite cité ouvrière et uniforme, composée d’habitations mitoyennes en briques, jadis construite à l’initiative de la direction de la Société Métallurgique de Prayon(La Metalde son surnom)  entre la Vesdre et le chemin de fer, près de l’usine. Outre sa valeur architecturale, cette ancienne cité est aussi le témoin sociologique des nombreux ouvriers émigrés de Pologne, Italie, Espagne, etc.

Les citoyens ont émis le souhait de restaurer les espaces verts situés dans ce village et d’y réaliser des aménagements de convivialité ainsi qu’un espace de détente intergénérationnel. Une plaine de jeux et un terrain de pétanque ou de volley pourraient compléter ces aménagements. Il conviendrait notamment d’y retrouver un espace pique-nique avec des bancs et des tables.  Notons que les bancs faciliteraient le déplacement des personnes à mobilité réduite. L’aménagement des espaces verts situés dans le village de La Brouck renforcerait le sentiment d’appartenance au village.

Par ailleurs, la végétation devrait y être intégrée, notamment par la plantation d’arbres commémoratifs. Des panneaux informatifs permettant de mettre en valeur les points d’intérêts patrimoniaux pourraient aussi y être placés.

Une attention particulière devra néanmoins être portée à la réorganisation des emplacements de parking qui semblent actuellement insuffisants.

L’aménagement de cet espace permettrait de redynamiser le village en offrant un lieu de vie sociale accessible à tous, notamment aux séniors et aux familles avec enfants, d’autant plus que l’endroit est situé à proximité d’une l’école communale.

Justification du projet

Au cours des réunions de consultation citoyenne, le manque de lieu de vie a été soulevé par les habitants de Trooz.  Les espaces verts situés dans le village de La Brouck disposent d’un beau potentiel en termes d’aménagements d’espaces de convivialité.

La valorisation de ces lieux favoriserait les rencontres entre les citoyens et permettrait de lutter contre le phénomène de cité dortoir tant redouté par ces derniers. En effet, l’aménagement de lieux de vie renforcerait les liens sociaux et le vivre ensemble au sein de la Commune de Trooz.

.

MA PROPOSITION

Description succincte du projet

La cité du quartier de la Brouck est composée de nombreuses petites maisons mitoyennes en briques construites dans les années 1950’ par la Société Métallurgique de Prayon (« La Metal »). Occupées à l’époque par des familles ouvrières émigrées en provenance de Pologne, d’Italie, d’Espagne…, ces maisons présentent une homogénéité architecturale qui caractérise ce quartier situé un peu à l’écart, entre la Vesdre et le chemin de fer.

Le quartier est doté de trois espaces verts dont deux de petites tailles dont les plantations sont bien entretenues et un troisième délaissé qui occupe la Place Teixeira, du nom d’une entreprise de montage de voiture aujourd’hui disparue. Bien que située en plein cœur du quartier, à l’arrière de l’école communale, cette zone d’une quinzaine d’ares occupée par une série de tilleuls n’est pas du tout conviviale et n’est dès lors plus très fréquentée. Le sol est localement composé de caillasse et là où elle pousse, la pelouse est complètement dégradée. Sur ses pourtours, quelques voitures sont garées de manière désordonnée. La Roméria, fête espagnole très connue dans la région, est organisée tous les 2 ans au printemps dans un vaste chapiteau planté sur un côté de la place.

Or, cet espace apparaît comme idéalement placé pour redevenir un endroit de rencontres, de jeux et de partages ; sa restauration aurait aussi pour avantage d’embellir tout le quartier et de mettre en valeur le bâti.

Les citoyens ont manifesté leur souhait de voir cet espace réhabilité et aménagé afin de redevenir un endroit apprécié et fréquenté par la population locale.

L’enlèvement en surface des pierres et pavés qui témoignent de l'occupation ancienne des lieux, l’installation d’une pelouse, la délimitation des lieux pour les préserver des voitures et sécuriser les usagers, le placement de quelques bancs et tables, l’aménagement d’une dizaine de places de parking en bordure de la voirie et la plantation de végétations adaptées suffiraient à restaurer entièrement l’endroit et à en faire un véritable espace vert. Tout en préservant l'espace voisin occupé par la Roméria, l’aménagement d’un terrain de jeu de boules ou d’un petit barbecue par exemple serait aussi très apprécié.

Un panneau informatif rappelant l’occupation ancienne des lieux et l’histoire de la cité pourrait aussi y être placé.

L’aménagement de cet espace permettrait de redynamiser le quartier en offrant un lieu de vie sociale accessible à tous, notamment aux séniors et aux familles avec enfants, d’autant plus que l’endroit est situé à proximité d’une l’école communale.

Justification du projet

Au cours des réunions de consultation citoyenne, le manque de lieux de vie a été soulevé par les habitants de Trooz.  Les espaces verts situés dans le village de La Brouck disposent d’un beau potentiel en termes d’aménagements d’espaces de convivialité.

La valorisation de ces lieux favoriserait les rencontres entre les citoyens et permettrait de lutter contre le phénomène de cité dortoir redouté par ces derniers. En effet, l’aménagement de lieux de vie renforcerait les liens sociaux et le vivre ensemble au sein de la commune de Trooz.

 

 



.

 

 

 

Posté par infotrooz à 22:35 - - Permalien [#]

PCDR et cie

 

(contact : troozinfo@gmail.com)
.

Les quelques virgules de Christophe Marck

La qualité du rédactionnel des fiches composant le (futur) PCDR est évidemment importante.

 

Lors du Conseil communal de ce 27 mars, notre Echevin "responsable" du projet de PCDR considère que je fais quand même beaucoup de bruit pour des remarques qui portent sur quelques virgules. C'est confondre la rédaction d'un document qui portera le développement rural de notre commune pendant les 10 prochaines années avec des gribouillages sur un carton de bière (non je ne parle pas ici des textes du GREOVA ; c'est juste pour le plaisir du bon mot - que certains trouveront très mauvais mais je m'en fiche).

La réunion de ce mercredi 30 mars est consacrée à un nouveau passage en revue de ces fiches-projets.

Les remarques des participants sont les bienvenues. Autant en faire profiter le plus grand nombre.

 

En entame de cette série, voici ma proposition pour la fiche consacrée aux locaux situés entre la Maison des Jeunes et la Maison de la Laïcité sur le site de La Fenderie. Cette proposition a été transmise le 11 mars.

115199818_o

 

 

 

 

 

 

 

 

 


TEXTE RECU

Description succincte du projet

Le château de la fenderie constitue le symbole de la commune de Trooz. Un des projets d’aménagement global du site consisterait à concevoir un espace polyvalent dans le bâtiment situé entre la maison de la Laïcité et la maison des jeunes.

Ce bâtiment pourrait faire l’objet de plusieurs aménagements tels qu’une cuisine, des sanitaires,  un espace de convivialité. Cet espace accessible via les locaux des deux associations permettrait de les agrandir pour des évènements ponctuels. Il pourrait également être mis à disposition d’autres associations de la commune.

Des travaux de réfection extérieure devront également être entrepris (toiture,…). La chaudière actuelle permettrait d’alimenter l’ensemble de ces locaux. Le revêtement de la cour intérieure serait remis en état. Le bief serait sécurisé par des garde-corps.

Justification du projet

Le projet consiste à aménager un espace polyvalent dans le bâtiment situé entre la maison de la Laïcité et la maison des jeunes. Cet endroit permettrait d’accueillir des évènements ponctuels organisés par les associations de la commune. Il offrirait notamment un espace supplémentaire à la maison de la Laïcité et la maison des jeunes en cas d’organisation de manifestations.

Ce projet permettrait de soutenir la vie associative de la commune en soutenant la mise en place d’évènements dans la commune. Par ailleurs, l’aménagement d’un local polyvalent permettrait de favoriser les rencontres entre citoyens, ce qui renforcerait le sentiment d’appartenance à la commune.

 

MA PROPOSITION

Description succincte du projet

Le château de la Fenderie constitue le symbole de la commune de Trooz. Il est situé sur un site classé qui compte également, de l’autre côté d’un large bief, le bâtiment vétuste de l’ancien maka et un bâtiment en long qui accueillait autrefois les bureaux et la conciergerie des laminoirs à zinc aujourd’hui disparus. L’ensemble est disposé harmonieusement autour d’une cour pavée.

Le projet consiste à concevoir un espace polyvalent dans les locaux libres situés entre la Maison de la Laïcité et la Maison des Jeunes. Concrètement, il s’agit d’installer une cuisine et des sanitaires et d’aménager un espace de convivialité. L’objectif vise à rencontrer deux besoins souvent exprimés :

  • la mise à disposition des deux associations voisines d’un espace aménagé supplémentaire directement accessible, à l’occasion d’événements ponctuels ;
  • la mise à disposition de la population et d’autres associations d’un espace de rencontre et de réunion.

Des travaux de réfection de la toiture devront également être entrepris. La chaudière de la Maison de la Laïcité permettrait de chauffer l’ensemble de ces locaux. 

Justification du projet

Le projet consiste à aménager un espace polyvalent dans les locaux libres situés entre la Maison de la Laïcité et la Maison des Jeunes, deux associations très actives demandeuses d’un espace supplémentaire afin d’organiser des événements d’une certaine ampleur. La cuisine permettra également d’élargir le type de manifestations dès lors qu’elles nécessitent de la petite restauration. Cette cuisine sera aussi utilisée lors d’atelier-cuisine à destination de divers publics (enfants et adolescents, personnes bénéficiant d’un revenu d’intégration sociale…).

Doté d’un nouvel espace très complémentaire aux locaux des deux associations en place, le grand potentiel socio-culturel du site de la Fenderie pourra ainsi s’exprimer beaucoup plus largement ; avec lui, c’est toute l’activité des associations de la commune qui sera renforcée. La rencontre et les échanges entre les citoyens seront favorisés, notamment au sein et avec les habitants de la cité sociale de La Fenderie située à proximité immédiate. 

Le projet aura aussi pour effet de rehausser la valeur patrimoniale du site historique de la Fenderie, stratégiquement localisé au cœur de la Commune et cher au cœur de ses habitants.

 

 



.

 

Posté par infotrooz à 02:15 - - Permalien [#]