Le Passeur (d'idées)

16 septembre 2021

Conseil communal du 20 septembre 2021

(contact : troozinfo@gmail.com)

 19h00 par visioconférence

le lien se trouvera sur le site internet https://www.trooz.be dès que le conseil prendra place


.

1 SEUL  POINT :
.

1.     Inondations de juillet 2021 - Suivi

 

IMG_1794

IMG_1795

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

IMG20210914175605

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Capture OJ CC 20-09-21

 

 

 


.

Posté par infotrooz à 09:00 - - Permalien [#]

15 septembre 2021

Inondations

(contact : troozinfo@gmail.com)
.

Vesdre : avec des affluents dénaturés,

             aucune résilience n’est possible !

.
La Vesdre est gravement dénaturée, on l’a dit. Qu’en est-il de ses affluents : ont-ils eux aussi été rectifiés, emmurés, canalisés… ?

Au niveau de leur état physique (lit, berges, tracé), la situation des 8 cours d’eau de 2ème (gérés par la Province de Liège) et de 3ème catégorie (gérés par la Commune) qui se jettent dans la Vesdre au niveau de Trooz est sans appel : 5 sont dans un TRES MAUVAIS ou un MAUVAIS ETAT (voir tableau). Plusieurs sont aussi envahis par la renouée du Japon, subissent des rejets massifs d’eaux usées domestiques sans traitement…

Si la Vesdre fait en ce moment même l’objet de nouveaux enrochements « de sécurisation » de constructions riveraines partout où subsistaient des berges en terre, un de ces 8 affluents est quant à lui en cours de chenalisation. Traduction : en cours de destruction par la Province de Liège qui conserve la gestion des ruisseaux de 2ème catégorie.

Comme la Vesdre, les affluents et leurs propres bassins versants n’ont donc pour ainsi dire plus aucune capacité de rétention des eaux. Leur rôle est réduit à l’écoulement des eaux vers l’aval, accéléré par toutes sortes d’aménagements et la poursuite de l’urbanisation du territoire. Les fonctions écologiques (réservoir de la biodiversité, écosystèmes aquatiques et rivulaires), environnementales (phénomènes naturels d’érosion, cycle de l’eau…) et sociales (support à la pédagogie, source d’émerveillement…) ont été anéanties presque partout.

Le constat est rude, mais il est bien réel. Rien de nouveau : les politiques et les fonctionnaires en charge de ces matières autant que les naturalistes le connaissent parfaitement. Les 2 Directives Natura 2000, la Directive Cadre sur l’Eau 2000/60, la Directive Benelux M(96), les études, analyses, rapportages… plaident tous en faveur d’un bion état physique et biologique des masses d’eau,  d’une bonne gestion des berges et des cours, de leur qualité hydromorphologique, d’une coordination entre les différents acteurs, d’un assainissement des eaux usées, d’une « libération » des cours d’eau et de la réhabilitation des zones humides…

Résultat : une situation qui ne cesse de se dégrader au niveau des écosystèmes et de la diversité biologique.

Des responsables institutionnels

Au-delà de l’histoire (pré) industrielle propre à chacun de ces cours d’eau, y a-t-il des responsabilités institutionnelles face à ce constat ? Oui ! La Commune de Trooz et ses autorités depuis de nombreuses législatures, la Province de Liège, la Région wallonne et plusieurs de ses départements, les ministres de la Nature et de l’Aménagement du territoire. En fait, tous ceux qui aujourd’hui sont à la manœuvre… pour faire (ou ne pas faire) ce qu’ils ont toujours fait (ou pas fait). La vallée de la Vesdre n’est pas en de bonnes mains.

Alors quoi ?

En se mobilisant massivement en faveur des rivières et des réserves naturelles dévastées par les inondations de la mi-juillet, les citoyens ont montré qu’il est urgent de « réinvestir » de la réflexion, de la sagesse et de l’intelligence, des ressources humaines et matérielles en faveur de nos cours d’eau et de la nature associée. S’il n’y a pas aujourd’hui de sursaut dans le bassin de la Vesdre, jamais il ne sera possible d’y vivre sans appréhender une nouvelle colère de cette rivière autrefois somptueuse.
.

Etat affluents Vesdre - 15-09-21


La Vesdre : http://www.infotrooz.be/archives/2017/04/01/35119819.html

 

bassin hydro

carte affluents Vesdre - Trooz

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Rui Sainry

Ry de Vaux

Waltinne 2

 

 

 

 

 

 

 

 

Magne

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ry des Chenaux, Rui de Sainry, Magne, Waltinne

 


.

Posté par infotrooz à 11:43 - - Permalien [#]
Tags : ,

09 septembre 2021

Inondations

(contact : troozinfo@gmail.com)
.

Confier la Vesdre aux pelleteuses : une bonne idée ?

.
Madame la Ministre de la Nature et de l’Environnement, Céline Tellier, si vous êtes concernée par la catastrophe au-delà de la question du recyclage des déchets…

Ne vous limitez pas à quelques incantations mais prenez vos responsabilités en proposant de vraies perspectives à moyen et long termes plutôt que d’acquiescer à tout ce que vos interlocuteurs des ministères, de l’administration wallonne et du terrain vous proposent « en urgence » ! Il est urgent, justement, de vous faire entendre et de prendre des décisions concrètes en matière de protection et de redéveloppement de la biodiversité dans le bassin de la Vesdre car demain, il sera trop tard !

Aujourd'hui, près de 2 mois après les inondations et un énorme travail de nettoyage, la Vesdre et ses affluents, c'est ça :

IMG_1864

IMG20210902121105

IMG20210903171746

IMG20210904090902

IMG20210904134333

IMG20210907123816

IMG20210908130805

IMG20210902120423

 

Mes observations du bord de la Vesdre… 

Le 16 juillet, la Vesdre a occupé son lit majeur, sans se soucier des aménagements destinés à la dompter. Et sans se soucier des vies humaines dont une quarantaine auront été prises, des milliers d’autres bouleversées.

Passées la stupeur et la frayeur face à un événement d’une ampleur non imaginable, le désarroi et la détresse ont étreint des quartiers entiers et leurs habitants liés par une même fatalité. Les dégâts matériels sont incommensurables, tant chez les particuliers, les commerçants, les entrepreneurs et les agriculteurs qu’au niveau des infrastructures publiques. La colère a été contenue par ce sentiment d’impuissance face à une force « naturelle » irrépressible, ce malaise diffus d’avoir tant négligé et maltraité cette rivière pourtant si proche, cette coresponsabilité évidente dans le phénomène du réchauffement climatique directement incriminé, et aussi la nécessité vitale de se relever sans attendre pour avancer, et donc reconstruire.

Parallèlement à la mise en place par les pouvoirs publics et les associations des milles et une dispositions nécessaires à l’accompagnement des sinistrés de la catastrophe, une solidarité interpersonnelle s’est déployée, mobilisant des masses de gens, dont des milliers de Flamands, recréant une sorte d’unité nationale que l’on croyait théorique. Après l’orage, subit et violent, un soleil ardent s’est levé, rendant l’espoir nécessaire pour regarder devant soi. Le chemin sera long mais il est éclairé et balisé.

La commission d’enquête parlementaire instituée le 1er septembre par la Région wallonne devra retracer le fil des événements et révéler les éventuelles responsabilités, qu’elles soient diffuses et liées à un aménagement du territoire faisant fi des risques naturels et destructeurs des derniers espaces libres, ou qu’elles soient plus directes et liées à la gestion des infrastructures de rétention des eaux dans le bassin de la Vesdre et de régulation de la navigation sur la Meuse – l’une et l’autre reliées par l’Ourthe – , aux procédures d’information et d’alerte, et aux interventions des divers services de secours et d’assistance lors des inondations et dans les jours qui ont suivi. La présentation des conclusions de ses travaux fin décembre devra apporter des réponses précises aux milliers de réfugiés climatiques wallons et à toute une région affectée.

Capture

 

Une rivière meurtrie…

La Vesdre aussi a beaucoup souffert, sans discontinuer depuis plus de 150 ans.

Pendant des siècles, un important artisanat notamment lié au travail du fer a rythmé l’écoulement des eaux de la Vesdre et de ses affluents dont les abords ont fait l’objet de nombreux aménagements, parmi lesquels la création de nombreux biefs pour faire tourner les roues à aubes, sans conséquences majeures sur sa vitalité.

Mais depuis la moitié du 19ème siècle, la mécanisation de l’industrie lainière à Verviers, la construction de la ligne de chemin de fer n°37 puis de la route « nationale » dans la vallée, nous n’avons eu de cesse de la dénaturer et de la réduire à un écoulement fluide cantonné dans un étroit chenal bordé de murs et de gabions et parsemé de seuils. Nous avons rectifié son cours et recoupé ses méandres, comblé les bras morts et construit sur ses berges ; de la même manière, nous avons contraint tous ses affluents. Nous avons asséché toutes les zones humides de la plaine, urbanisé de vastes espaces, arraché les haies, arasé les talus et intensifié parfois à l’excès l’exploitation des prairies et des champs. Nous avons construit des usines et mêmes des industries qui ont fait la renommée de la région et fait vivre des milliers de familles, malheureusement au prix d’une pollution généralisée de la Vesdre dans laquelle ont été rejetés les effluents industriels et domestiques qui y ont tué toute vie pendant des décennies. Les premiers collecteurs d’assainissement ont été posés dans les années 1970' directement dans le lit de la Vesdre, de la Hoëgne et du Wayai. En résumé, nous avons totalement artificialisé la Vesdre, effacé ses vagabondages et réduit la nature à sa plus simple expression.

Gravement fragilisé, l’écosystème de la rivière n’a plus pu opposer la moindre résistance aux espèces exotiques, animales et végétales, qui ont colonisé ses berges et ses eaux (renouée du Japon, balsamine de l’Himalaya, rat musqué, ouette d’Egypte, bernache du Canada, écrevisse de Louisiane…) au détriment de notre faune et de notre flore indigènes.  

Malgré ses quelques farios, ce n’est plus une rivière vivante et libre qui coule d’Eupen à Liège en passant par Verviers, Pepinster, Trooz et Vaux-sous-Chèvremont mais un objet totalement reconfiguré par l’Homme moderne, suffisant, sûr de son bon droit et de sa domination.

51

20171231_103533

IMG_1319

IMG_1333

 

 

 La Magne, affluent de la Vesdre

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

IMG20210902112109 

La Vesdre à La Brouck (Trooz) 

 

20150511_142525

La Vesdre bordant la réserve naturelle de Goffontaine
.

… et affaiblie.

Les 200 à 270 mm de pluie qui sont tombés les 14 et 15 juillet sur l’ensemble du bassin versant de la Vesdre, déjà bien arrosé depuis plusieurs semaines, ne pouvaient conduire qu’à une hausse brutale de plusieurs mètres de son niveau, transformant une rivière généralement indolente (https://bit.ly/3BRJNDm) en un monstre boueux dévastant tout sur son passage.

Certains de notre capacité à maîtriser la nature et donc la rivière, à moins que ce ne fut l’alibi pour ne pas contrarier de nouveaux projets d’aménagements, nous avons vu nos plans des aléas d’inondation être totalement dépassés, toute la plaine alluviale étant inondée.

La Vesdre est ensuite retournée dans son lit, laissant voir un paysage de dévastations humaines, environnementales et écologiques. Les Hommes s’organisent pour (se) reconstruire. L’environnement et la nature auront aussi besoin d’aide pour se rétablir après un tel cataclysme : mortalité de la faune aquatique par asphyxie, pollution des sols et des eaux par les hydrocarbures et produits chimiques en tout genre, berges et ripisylves arrachées, amoncellement de déchets, millions de billes de plastique éparpillées dans l’environnement, dispersion de la renouée du Japon dans toute la plaine, vergers partiellement détruits, infrastructure de collecte et d’épuration collective hors d’usage et rejet direct des eaux usées de dizaines de milliers d’habitants sans traitement, amoncellement de galets et de sédiments dans les prairies…

IMG_0862

IMG20210905161955

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

IMG_1283

IMG20210908135726

 

 

 

 

 

 

 

 .

.
.
Le coup de sang de la mi-juillet sera-t-il fatal à la Vesdre ?

Rendre de l’espace et de la liberté à la Vesdre, désintensifier l’usage de ses abords, revoir l’affectation de certains terrains et repenser l’aménagement du territoire, permettre l’épanchement localisé de la rivière, recréer une zone tampon, rétablir des zones de rétention des eaux et de développement de la biodiversité, améliorer la capacité de résilience écologique : voilà quelques-unes des principales idées des spécialistes de ces matières.
.

Mais qu’en sera-t-il réellement ?

Depuis fin juillet, des dizaines de pelles mécaniques travaillent sans relâche dans et aux abords de la Vesdre et ses affluents pour réparer ce qui a été détruit mais aussi pour… créer de nouveaux enrochements, aménager de nouvelles berges en talus, canaliser de nouveaux ruisseaux, combler les annexes hydrauliques nouvellement créées par la Vesdre, poser de nouveaux points lumineux... La décision a d’ores et déjà été prise de curer la rivière d’Eupen à Chênée pour en retirer 65.000 m³ de matériaux et ainsi faciliter l’écoulement des eaux, matériaux avec lesquels les berges seront « restaurées » ! Des engins de génie civil vont donc se balader dans le lit de la rivière encore pendant des mois sans que personne ne s’en émeuve ? Vu le traumatisme de la population, le risque serait de vouloir montrer que l’on agit vite et fort, sans le recul nécessaire et une vision d'avenir, ce qui serait dramatique. 

Faire comme on a toujours fait sans véritablement considérer l'acosystème de la Vesdre et de ses affluents serait une grave erreur. Jusqu'à présent, les seules actions entreprises et envisagées se réalisent à l'aide de pelleteuses et de bulldozers !

Des spécialistes du fonctionnement des écosystèmes « rivière » ont-ils été consultés et leur avis pris en compte, ou va-t-on à nouveau sacrifier la rivière – et la nature – pour clôturer l’épisode « inondations 2021 » en laissant les ingénieurs civils et les adeptes des aménagements lourds reconfigurer la rivière à leur sauce ? Va-t-on faciliter l’écoulement des eaux en supprimant au maximum les graviers et sédiments qui permettent de dissiper l’énergie érosive du courant ou remettre en question la manière d’aménager – et de maltraiter – la rivière pour lui rendre cette résilience dont elle manque cruellement ? Va-t-on continuer à s’opposer à la Vesdre ou se réconcilier avec elle ?

« Quelqu’un » parmi celles et ceux qui décident des actions entreprises a-t-il déjà entendu parler de techniques végétales pour la stabilisation des berges, d’ingénierie écologique, de restauration hydromorphologique, de continuité piscicole, de bon état physique des masses d’eau… ?

« Quelqu’un » a décrété que le 1er octobre et le début de l’automne et ses précipitations statistiquement plus importantes, correspondaient à un accroissement du risque de nouvelles inondations ; tout sera-t-il donc plié – et donc la Vesdre réaménagée – d’ici deux mois ?

 

Céline Tellier, Ministre de la biodiversité et de l’écologie ?

Madame la Ministre de la Nature et de l’Environnement, si vous êtes concernée par la catastrophe au-delà de la question du recyclage des déchets…

Allez-vous vous limiter à quelques incantations ou comptez-vous prendre vos responsabilités et établir de vraies perspectives plutôt que d’acquiescer à tout ce que vos interlocuteurs des ministères, de l’administration wallonne et du terrain vous proposent. N’est-il pas nécessaire et urgent de prendre des décisions concrètes en matière de protection et de redéveloppement de la biodiversité dans le bassin de la Vesdre ?

Crise climatique et crise de la biodiversité vont de pair. Depuis les inondations de la mi-juillet, aucune vraie réponse n’a été apportée - ou anoncée - ni à l’une ni à l’autre.

Madame la Ministre, C’est maintenant ou jamais. Demain il sera trop tard, comme pour les millions de renouées du Japon qui se sont dispersées dans la plaine. Dépêchez-vous de prendre l’avis de gens qui connaissent réellement l’écosystème de la rivière et son fonctionnement. Attention, vous êtes en train de vous faire totalement déborder par les cols blancs pro-béton et dompteurs de la nature, les entrepreneurs de génie civil, les conducteurs de pelles mécaniques et les carriers !

Sept semaines après les inondations, après un nettoyage qui aura produit plus de 160.000 tonnes de déchets à l’échelle de la Wallonie, une série d’importants travaux de sécurisation et d’aménagement ont déjà été réalisés, certains dans l’urgence, par l’armée, la protection civile et des entreprises mandatées principalement par Infrabel et la Région wallonne (Direction générale opérationnelle « mobilité et voies hydrauliques »). On n’y voit aucune préoccupation pour la rivière elle-même et la biodiversité, Madame la Ministre.  Aucune !

Des dizaines de millions d’euros vont-ils être dépensés en travaux de génie civil pour revenir à la situation d’avant, sans avancées en matière d’écologie et d’espaces naturels dans un bassin versant historiquement très dégradé dans ce domaine ?

 

Quelques photos commentées qui illustrent la situation actuelle…
.

Enrochement en ligne droite

Un nouvel enrochement de sécurisation dans une ligne droite, pour protéger quelques récentes maisons (trop) proches de la rivière… et pourtant non menacées (et construites après un recours du promoteur auprès du Ministre de tutelle de l’époque). 

IMG20210902110232

IMG20210902130403

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

IMG_1032

IMG_1295

 

 

 

 

 

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

 

Talus 4 quarts (45°)

Reconfiguration des talus avec les matériaux en place, soit des galets et des sédiments fins. Toutes les fines partiront avec le courant lors de la montée des eaux. Quid des galets ? D’ici 1 ou 2 ans, tous ces talus seront couverts par de la renouée du Japon.

IMG20210902130905 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Epuration : un pas de plusieurs années en arrière

Stations d’épuration collective hors service, des km de collecteurs dont l’étanchéité a été affectée et qui charrient des eaux usées diluées et non traitables (dont le collecteur posé dans le lit de la Vesdre, de la Hoëgne et du Wayai qui alimente la station de Wegnez), égouts détruits… En matière d’épuration collective, il faudra 2 à 3 ans pour restaurer la situation actuelle. En attendant, les eaux usées produites par des dizaines de milliers de ménages sont rejetées directement dans les cours d'eau.

IMG20210908144924

 

 

 

 

 

 Décanteur à l'arrêt.

 

IMG20210906160058

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Canalisation des ruisseaux

Le Ry des Chenaux n’est plus ; il a été remplacé par une rigole en béton de 80 cm de profondeur qui fonce droit… dans la Vesdre. Il est vrai qu’accolé à la rue de Gélivaux, il menaçait la route (un simple ruban d’asphalte directement posé sur un ancien chemin en 2012, juste avant les élections communales) et passe plus bas sous la ligne de chemin, au-dessus en cas d’inondations. En quoi cette autoroute pour les eaux est-elle un progrès ?

Un des rares endroits de Trooz fréquenté par la salamandre tachetée est donc devenu un piège pour cette espèce peu courante.

D’autres modestes ruisseaux présentent la même configuration que le Ry des Chenaux. Va-t-on aussi les dénaturaliser ?

 

IMG20210908130945

IMG20210908130856

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 C'en est fini du côté bucolique de l'étroit vallon du Ry des Chenaux.

 

 .
.

Renouée du Japon : une bombe écologique à retardement

Plante invasive présente sur toutes les berges de la Vesdre, des milliers de fragments de rhizomes se sont répandus dans toute la plaine alluviale. Il reste quelques semaines pour essayer de les enlever car une fois la plante bien installée, il est impossible de l’éliminer. Le risque est donc réel que toutes les zones ouvertes (prairies, jardins, espaces verts, réserves naturelles) soient définitivement infestées !

C’est le cas par exemple d’un bon tiers - au moins - des 7 hectares du méandre cultivé de la Vesdre entre Goffontaine et Pepinster !

IMG20210908134810

capture 2

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 La renouée du Japon : une invasive impossible à éliminer !

 .

.

.

.

.

.

.

.

 

 De longue date, la végétation herbacée rivulaire n'a pratiquement plus le moindre intérêt

IMG_1931

IMG_2163

IMG20210902111535

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

.

.

.

 

Vergers abîmés ou détruits, ripisylves emportées, haies anéanties

IMG_1608

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

IMG_1619.

.

.

.

.

.

.

.

 

Curage de la Vesdre

Annoncé par les médias, le projet de curer toute la Vesdre de l’amont vers l’aval pour en retirer 65.000 m³ d’atterrissements et ainsi faciliter l’écoulement des eaux ("établir un écoulement optimal de manière à anticiper d'autres débordements à l'avenir, et rendre la pleine capacité, la pleine largeur d'écoulement, à la rivière"). Destination des matériaux : reconfiguration des berges abîmées ou évacuation.

https://www.rtbf.be/info/regions/liege/detail_inondations-grosse-operation-de-curage-dans-la-vallee-de-la-vesdre?id=10834674

Le curage aura-t-il lieu uniquement dans les zones « à risques » pour l’habitat et les infrastructures de transport ? Va-t-on considérer la sensibilité écologique des divers tronçons ? Va-t-on combler les annexes hydrauliques nouvelles créées par la rivière ou en conserver certaines ? Qui va décider de cela ?

Va-t-on conserver des îlots et des grèves de galets, très utiles d’un point de vue écologique ? Ne va-t-on pas accroître l’énergie érosive de la rivière qui se dissipe en charriant des sédiments ?

Les accès via les berges des engins de génie civil vont engendrer de gros dégâts environnementaux ; seront-ils « compensés » ?

Pourquoi ne curer que la Vesdre ? Pourquoi pas aussi l'Ourthe, l'Amblève, la Semois...

IMG20210904130802

IMG20210908135441

IMG20210908135735

 

 

Aménagement du territoire et urbanisme

Ayons le courage d'affronter ce tabou des plans de secteur. Arrêtons d'urbaniser en pattes d'araignée tout le territoire wallon et stoppons cette hypocrisie des annonces sans lendemain. Revoyons notre conception de l'aménagement du territoire et de l'urbanisme qui gaspille l'espace, abime notre environnement et hypothèque notre qualité de vie. Arrêtons d'octroyer la plus-value foncière aux propriétaires dont les terrains sont réorientés vers une zone urbanisable et privilégions l'intérêt général et les futures générations !

Monsieur Borsus, prenez aussi vos responsabilités !

 

Reconstruire du vivant !

Les nouvelles destructions et artificialisations de la Vesdre, de ses affluents et des milieux connexes doivent être compensées par des aménagements de nouveaux sites naturels dans la vallée ! Il faut rendre la vie à la Vesdre et à ses abords, soit consacrer de l’espace à la nature comme principal enjeu.

Il en va également de la prévention contre de nouveaux événements extrêmes et destructeurs !

En rester aux seules intentions serait totalement irresponsable. Alors concrètement, il faut interdire toute nouvelle construction (hors reconstruction) à moins de 20 mètres de la Vesdre et y préserver une zone tampon, revoir le projet de voie lente dans la vallée qui prévoit de dérouler un ruban de béton, exproprier une vingtaine d’hectares minimum de friches sinon de zones agricoles (combien d’opportunités déjà ratées !) et les consacrer à la restauration de zones humides, conserver et même recréer des annexes hydrauliques de la Vesdre, supprimer progressivement les seuils qui jalonnent la Vesdre et ses affluents et restaurer une continuité écologique, revoir les plans de secteur et réorienter l’affectation des zones à bâtir dans les espaces inondables, restaurer – et entretenir – la ripisylve en bordure de Vesdre…

IMG20210902111432

20150605_143531

20151024_153909

20161114_111637

BIG JUMP 2013 014

IMG_0016

 


.

 

Posté par infotrooz à 12:12 - - Permalien [#]

06 septembre 2021

Inondations - Renouée du Japon

(contact : troozinfo@gmail.com)

.
Une catastrophe écologique en cours

.

Les berges de la Vesdre (qui n’ont pas été enrochées depuis la mi-juillet) reverdissent ! Elles se couvrent partout de renouée du Japon… comme c’était le cas auparavant. Pour les berges reconfigurées à coups de pelleteuses, ce n’est qu’une question de temps. Adieu les dernières salicaires et reines-des-prés, les iris et les rubaniers ayant disparu de longue date.

Par contre, cette invasive (https://cutt.ly/5WY7cqM) s’est aussi implantée partout dans la plaine alluviale ! C’est une catastrophe écologique qui s’annonce car si les renouées asiatiques sont attractives pour quelques espèces d’insectes, elles envahissent tous les espaces au détriment des plantes indigènes, appauvrissent et déstabilisent tout l’écosystème.  

Il est encore possible de les enlever pendant quelques semaines, avant que les tiges ne fanent et disparaissent en hiver, en veillant à retirer tout le fragment de rhizome qui a permis la dissémination de la renouée. Ensuite, il sera définitivement trop tard.

Dans la réserve naturelle de Goffontaine, les travaux de nettoyage et d’évacuation des déchets progressent à grands pas. Restent les renouées du Japon…

Il faudrait plusieurs journées de travail pour assainir les zones touchées, et certainement de nombreux repassages pour prélever celles qui auront été oubliées.

Ailleurs, dans les prairies de la vallée, je pense que la renouée va s’implanter partout et que jamais nous ne reviendrons en arrière. Une catastrophe écologique…  

IMG20210905163256

IMG20210906130655

IMG20210906130720

IMG20210906131436

IMG20210906155214

.


.

Posté par infotrooz à 21:33 - - Permalien [#]

04 juillet 2021

Déchets ménagers en 2020

(contact : troozinfo@gmail.com)

.
Plus de déchets, plus de collecte sélective

.
2020 n'aura pas été une année comme les autres. Cela se traduit aussi dans les chiffres des déchets ménagers.

Chaque Trooziens a produit 8,4% de déchets en plus alors que le taux de recyclage est passé
de 50% à 54%. **

.
.

Oui mais...

En chiffres absolus, chaque Trooziens a produit 100 kg de déchets qui ont aboutis dans le conteneur noir, soit... dans l'incinérateur d'Intradel. C'est 1 kg de plus qu'en 2019.

Sans compter que ce qui est collecté sélectivement n'est pas totalement recyclé ! Si c'est pratiquement le cas pour le verre et que les rendements sont bons pour les papiers-cartons et les déchets organiques, ce n'est pas encore le cas pour les PMC. Toutes ces filières sont également très énergivores, au niveau du transport et des processus industriels.

.

Le « plan wallon des déchets-ressources » prévoit des taux de réemploi et de recyclage s’élevant au minimum à 5560 et 65% en 2025, 2030 et 2035Y compris des déchets produits par les commerçants, qui ne sont actuellement pas compris !

Si les taux augmentent mais que la masse totale de déchets organiques produite par habitant croît également, le modèle ne sera jamais durable !

.
.

Pas de réelle amélioration depuis 2011

Quand on fait ce que l'on a toujours fait, on obtient ce que l'on a toujours obtenu.

Il y a cet éternel absent dans le débat : la prévention. Alors qu'une minorité d'habitants veille à limiter leur production de déchets lors de leurs achats, les pouvoirs publics locaux ne jouent pas leur rôle pour que bien plus de monde adopte ce comportement vertueux.

.

Pour rappel :

Dans la DPG (déclaration de politique générale) qui porte le projet de la majorité PS pour la législature 2018 - 2024, il est écrit la volonté de « soutenir l’association des commerçants en matière de gestion des déchets ».

Parmi ses « valeurs essentielles », et au travers de cette même déclaration, la majorité PS annonce vouloir « réduire l’empreinte écologique de la commune dans la mesure des possibilités ». N'est-il pas temps de se donner les possibilités ?

.

** chiffres disponibles sur demande

.

20150406_154658

20170520_114011

IMG_2020

 

 

 

 

pomme de terre emballée

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

Posté par infotrooz à 12:40 - - Permalien [#]

26 avril 2021

La Fenderie - déchets en bord de Vesdre

(contact : troozinfo@gmail.com)
.

2 questions à la Commune de Trooz.


Bonjour,
J'ai participé ces samedi et dimanche matins à l'opération de nettoyage de la Vesdre, notamment au niveau de ce méandre de la rivière en amont du pont de La Fenderie.
Les déchets viennent en partie directement des habitants riverains puisque d'un jour au suivant, on trouve quelques nouveaux déchets "domestiques".
...
La Commune pourrait-elle intervenir de manière proactive en informant et en sensibilisant les riverains, vie leur rencontre et le suivi de la situation ?
Sur le talus en contre-bas du chemin asphalté, on trouve également une dizaine de dépôts de déchets de tonte qui viennent directement des jardinets. En plus de la pollution organique, cela déstabilise évidemment le terrain, avec le risque de son affaissement comme cela s'est déjà produit là où 3 barrières Nadar protègent les usagers du risque de chute.
Pour éviter que les riverains continuent de déposer leurs déchets verts en bordure de rivière, pouvez-vous me dire ce que la Commune de Trooz entend prendre comme initiative ?
Une idée serait de mettre en place un compost de quartier comme cela se pratique déjà avec succès dans pas mal de communes ; en plus d'apporter une solution écologique, l'opération a l'avantage de favoriser les rencontres entre voisins et de créer de la convivialité.
Je vous remercie grandement pour l'attention que vous voudrez bien accorder à mon message.
Cordialement.
Olivier Baltus
.
.
Je vous communiquerai la réponse de la Commune dès réception.
.

IMG_0188

IMG_0192

IMG_0202

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



.

Posté par infotrooz à 07:04 - - Permalien [#]

17 avril 2021

Conseil communal du 19 avril 2021

(contact : troozinfo@gmail.com)

 19h00 par visioconférence
.

4  POINTS à mettre en évidence :
.

3.     Rénovation de la cour de récréation de l’école El Nô – approbation des conditions et du
        mode de passation

4.    Situation de la caisse communale

5.    Comptes communaux – Exercice 2020

6.    Modification budgétaire n°1 pour l’exercice 2021 – Services ordinaire et extraordinaire

.

.euro

.

.

.

.

IMG_0202IMG_6015

.

.

.

.

.

.

.

.



.

Posté par infotrooz à 18:49 - - Permalien [#]

14 mars 2021

Conseil communal du 15 mars 2021

(contact : troozinfo@gmail.com)

 20h00 par visioconférence
.

9  POINTS à mettre en évidence :
.

5, 6 et 7.    Rapport de rémunération 2019, 2020 et 2021 portant sur les exercices 2018, 2019 et 2020
       – relevé individuel et nominatifs des jetons, rémunérations et avantages en nature perçus par
      les mandataires et personnes non élues

9.     Plan de cohésion sociale – Rapport financier et rapport d'activités 2020

10.   RESA – Remplacement des éclairages publics - OSP3 : Phase 2/3 - 2021

14.   Règlement – redevance sur l'inscription et l'utilisation des services des bibliothèques communales

17.   Convention d'accompagnement de l'ODR de Trooz par le GREOVA après approbation par le
        Gouvernement wallon

18.   Commission Consultative de l'Aménagement du Territoire et de la Mobilité CCATM – Renouvellement de
        la composition et adoption du règlement d'ordre intérieur

19.   CCATM – rapport d'activité 2020

.

20161008_104322

bibliothèque 1

IMG_20200105_142744

plan de secteur

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



.

 

Posté par infotrooz à 16:53 - - Permalien [#]

31 janvier 2021

Conseil communal du 25 janvier 2021

(contact : troozinfo@gmail.com)
.

Ce qu'il faut retenir

Durée : 24’25’’

Présences : 16 sur 19
.

La Commune n’a pas produit de synthèse de ce Conseil dont je vous rapporte en quelques mots deux points importants et instructifs.

Après l’approbation des 5 PV des Conseils des 31 août, 28 septembre, 28 octobre, 09 novembre et 23 novembre 2020 (toujours pas disponibles sur le site de la Commune, ni même ceux d’avril, mai et juin 2020 https://cutt.ly/bh1cbrd), les points 9 et 10 ont fait l’objet d’un rapide échange entre le PS (Ensemble avec le Bourgmestre) et le MR.

.

Taxe fixe additionnelle au précompte immobilier - Exercice 2021

Le Conseil a décidé de maintenir le taux de 2800 centimes additionnels.

Pas de question de la part des élus. Heureusement, le Bourgmestre ajoute un mot…

Ce taux repassera à 2600 points lorsque la Commune pourra mettre en œuvre la péréquation cadastrale *. Ce travail est soumis aux agents provinciaux qui, dans la situation actuelle, ne peuvent pas se rendre aux domiciles des personnes.

Pour en savoir plus sur cette taxe : https://cutt.ly/6kyZDbx

.
*
opération qui n’a plus été effectuée depuis des décennies et qui est source d’une énorme iniquité entre les citoyens, dont sont essentiellement victimes celles et ceux qui ont des maisons modestes puisqu’elles ne peuvent bénéficier des services que pourraient leur rendre les pouvoirs publics – les communes - s’ilspercevaient une juste taxe de la part de celles et ceux… qui ont des maisons rénovées dont l’estimation du revenu locatif n’a jamais été mise à jour.

.

Octroi d'une subvention en numéraire à l'asbl DAMAS

Le Bourgmestre explique que ce point est le corollaire de celui du futur aménagement d’un Musée sur le site Impéria à Nessonvaux (https://cutt.ly/2kyCrf5).

L’asbl DAMAS et ses véhicules historiques sont logés à Fraipont dans un bâtiment vendu à un nouveau propriétaire qui a triplé le loyer. Pour éviter le risque de perdre ce patrimoine qui aurait pu être rapatrié vers d’autres musées comme AutoWorld au Cinquantenaire à Bruxelles, la Commune a décidé de soutenir l’asbl en participant à concurrence d’un tiers de leur nouveau loyer pour l’année 2021, soit 4.800 € / an.

L’aide est conditionnée au don par l’asbl de ses véhicules à l’Administration le moment venu, soit le déménagement dans le futur musée (qu’il reste à construire). Cela doit encore être conventionné devant notaire.

L’aide est renouvelable jusqu’au déménagement, sachant que le dossier urbanistique avance du côté de la famille Lamy qui vient ou va introduire les permis dans le courant des semaines à venir.

Image (30).IMG_20181028_095312

.

.

.

.

.

.

 .

.

Point ajouté

Le Conseil communal ouvert au public se termine par le vote unanime d’une motion de soutien pour les employeurs de l’entreprise TNT-FEDEX et leurs familles, présentée par Nicolas Sools, l’entreprise ayant annoncé vouloir procéder à 671 licenciements et plus de 861 modifications de contrat.

Aucun échange sur la piètre qualité de la majorité de ces emplois (de nuit) dans la logistique sur l’aéroport de Bierset. 

.
.


 

.

 

Posté par infotrooz à 08:40 - - Permalien [#]

16 janvier 2021

Site Impéria à Nessonvaux

(contact : troozinfo@gmail.com)
.

Hall Omnisports et musée

Lors du Conseil communal du 14 décembre dernier, le Bourgmestre a été amené à dire un mot du site Impéria pour lequel le propriétaire a déposé un projet de construction d’un lotissement sur 2 ha. Son esquisse, exposée en début d’enquête publique début 2019 dans le cadre de l’étude d’incidences, révélait un projet de piètre qualité, « à l’ancienne » et surtout à mille lieux d’un quartier « durable » (éco-quartier) comme cela avait un temps été avancé. C’est une autre histoire sur laquelle je reviendrai.

Mais cette esquisse montrait aussi qu’une partie du terrain privé n’était pas concernée par le projet ; nous savons maintenant ce que la Commune et le propriétaire-promoteur imaginent y construire.

IMG_1812.IMG_3991

.

.

..

..

.

.

.
.
.

245.000 € au budget pour « construction de bâtiments »

Dans son budget extraordinaire 2021, la Commune a inscrit une somme de 245.000 € en recettes et en dépenses pour le site Impéria, sous la dénomination « travaux en cours d’exécution pour construction de bâtiments ».

Ce budget est inscrit en prévision des premiers développements concrets du projet, soit la construction d’un Hall Omnisports et d’un musée Impéria (déplacement du musée de Fraipont).

Le Bourgmestre précise que le dossier, lancé depuis 7 ou 8 ans déjà, est maintenant dans une « phase terminale », qui nécessite d’inscrire une somme au budget pour prévoir l’état d’avancement du projet qui s’inscrit dans le cadre d’une collaboration entre la Commune, l’Intercommunale ECETIA et le promoteur privé.

Il précise encore que le Hall Omnisports est estimé à 5 millions d’euros et le musée Impéria à plus de 3 millions ; la Commune espère des subsides de la Région wallonne et de la Communauté française entre 50 et 80% pour chacun des deux bâtiments.

Les réunions avec la population ont eu lieu, les permis de démolition ont été déposés. Le Bourgmestre informe que l’auteur de projet aurait prévu de démarrer les travaux en 2021 (à confirmer). Sous réserve de l’octroi des subsides, le projet se réalisera évidemment sur plusieurs années.

.

ECETIA : qui paie et loue quoi et à qui ?

ECETIA scrl est une Intercommunale https://www.ecetia.be/ qui fait de la promotion immobilière au profit des communes et autres pouvoirs publics locaux auxquels elle loue des immeubles répondant à leurs besoins mais qu’ils ne peuvent financer eux-mêmes. En clair, via ECETIA Finances scrl et ECETIA Real Estate sa, ECETIA scrl capte des capitaux auprès d’investisseurs privés qu’elle investit dans la construction des bâtiments qu’elle gère, contre un loyer que paie la Commune pour rembourser – intérêts compris – l’investissement du privé.

Questionné le 23 décembre au niveau du financement et de la place des 3 acteurs dans le montage envisagé, et sur ce potentiel Partenariat Public Privé, le Bourgmestre explique que le but de travailler avec ECETIA est d’abord de faire analyser les possibilités juridiques et techniques par leurs services et que l’analyse n’a pas encore commencé. En conséquence, il ne faut pas tirer de conclusions à ce stade.

.

IMG_1497

IMG_8987

IMG_20181028_095153

IMG_20181028_095319.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.


 

.

Posté par infotrooz à 11:35 - - Permalien [#]

23 décembre 2020

Conseil communal du 14 décembre 2020

(contact : troozinfo@gmail.com)
.

Ce qu'il faut retenir

Durée : 2 heures

Présences : 17 sur 19

Assistance : 7 personnes en direct (téléconférence)

.
Le dernier Conseil communal de l'année est toujours jumelé avec le Conseil du CPAS, l’un et l’autre présentant leur budget 2021.

L’occasion d’apprendre bien des choses que je vous rapporte en quelques mots, en complément au compte-rendu rédigé par la Commune elle-même (https://cutt.ly/yh1x4cO).


Procès-verbaux des réunions

L’approbation des 5 derniers PV (CC des 31-08, 28-09, 28-10, 09-11 et 23-11) a été reportée car les projets ont été transmis le jour-même aux élus.

Cela n’explique pas pourquoi les PV des CC d’avril, mai et juin ne sont toujours pas disponibles sur le site de la Commune ! https://cutt.ly/bh1cbrd

 

Station d'épuration du Clos Bois Lemoine

Approbation d’un avenant à la convention d'assainissement* en vue du remplacement – en 2021 – de la station d’épuration du Clos du Bois Lemoine. Cette station aura une capacité intégrant la charge polluante potentielle en provenance des parcelles à bâtir du lotissement. Son coût est estimé à 200.000 €, couvert à 60% par des subsides. Le coût du déplacement des impétrants sera pris en charge par la Commune.

*  convention qui mandate l’AIDE (intercommunale d’épuration des communes de la Province de Liège) pour la gestion des stations d’épuration et bassins d’orage des lotissements de TroozAIDE

 .20151205_125823

.

.

.

.

.

.
.

Octroi d'une subvention exceptionnelle aux associations suite aux mesures Covid

Huit associations ont répondu à l’appel de la Commune :

-          Syndicat d’Initiative : 3.000 € + exonération de loyer de 1.500 € 

-          96 K (studio de production musicale) : 125 €

-          Wulong Wushu Team (la mante belge) : 1.000 €

-          Sports, culture et loisirs de Trooz : 4.000 €

-          Maison de la Laïcité : 1.500 €

-          Royal Basket Club de Fonds-de-Forêts : 700 €

-          Royal Basket Club de Prayon : 2.000 €

Au total, 13.825 € seront alloués pour soutenir ces associations (frais de fonctionnement).

-          FC Trooz : exonération d’une dette de loyer de l’ordre de 6.000 € (en plusieurs fois donc).euro

20161101_151236

 

 .

.

.

.

.

.

 

Tableau de bord prospectif 2021

Le précompte immobilier (2.800 centimes additionnels) et l’IPP (8,5 %) restent inchangés.

 

Budget communal 2021

.
Budget ordinaire
(fonctionnement) à l’exercice propre 2021 : 9.619.599 €

Les « chèques relances » pour le 1er confinement ayant été un succès, l’opération sera renouvelée pour le second.

Pas de fonds de réserve au niveau de l’ordinaire.

Capture graphe

.

Budget extraordinaire (investissement) à l’exercice propre 2021 : 4.809.491 €

Liste des investissements (tableau présenté en séance).

Quelques projets (emprunts, subsides et fonds de réserve selon les cas) :

-          sécurisation des voiries : 88.000 €

-          mise en peinture du pont de La Brouck : 10.000 €

-          passerelle de Fonds-de-Forêt : 30.000 €

-          mise en conformité de bâtiments scolaires – chauffage, toitures, préaux… : 53.900 €

-          rue des Grosses Pierres (travaux de voirie) : 203.000 €

-          rue du Bois Lemoine (travaux de voirie) : 361.000 €

-          mobilier pour les bibliothèques : 17.500 €

-          auteur de projet - PCDR (réhabilitation de la Place E Vandervelde à Fraipont) : 50.000 €

-          auteur de projet - PCDR (réhabilitation de la Place Texeira à La Brouck) : 30.000 €

-          station d’épuration du Bois Lemoine : 200.000 €

-          réfection du Ry des Chenaux (sur Trooz) : 67.500 €

-          réfection Vaux-sous-Olne (sur Trooz) : 10.000 €

-          réfection Ecole de La Brouck : 156.000 €

-          rénovation de la cour de récré et aménagement extérieur Ecole El No à Fraipont : 175.000 €

-          rénovation, sécurisation et accès PMR Ecole de Péry : 126.000 €

-          menuiseries extérieures divers bureaux du Service des Travaux : 50.000 €

-          rénovation menuiseries extérieures à la Maison Communale et accès PMR : 305.000 €

-          rénovation et isolation toiture et murs, remplacement baie à la Salle Floréal : 105.000 €

-          réalisation de la voie lente : 1.200.000 € (subside de 500.000 €, le reste par emprunt)

-          construction nouvelle salle de gym – Ecole El No à Fraipont : 1.000.000 € 
          (subside de 750.000 €, le reste par emprunt)

-          espace multisports à Péry : 245.000 €

-          rideaux des écoles (anti-incendie) : 15.000 €

-          développement de l’application « fait tes balises » : 30.000 €

.

20151205_12491520170523_092100.

 .

.

.

.

.

.

20170604_154707

IMG_1329

.
.

.

.

.

.

.

.

IMG_1709

.IMG_1629

.

.

.

.

.

.

.

Fonds de réserve de 65.000 € (fonds FRIC pour les voiries).

.

Vote du budget 2021 : 16 oui et une abstention de Marc Jamagne (MR-ELD)

Les deux représentants présents (sur 3) du MR-ELD n’auront donc pas voté de la même façon le budget 2021.

 

Site Impéria à Nessonvaux : lotissement, hall omnisports et musée

Des informations dans un prochain article.

 


.

Posté par infotrooz à 12:29 - - Permalien [#]

19 décembre 2020

Conseil communal de Trooz

(contact : troozinfo@gmail.com)

La fonction crée l’organe

.
Révolution à Trooz, où pour la première fois le 23 novembre puis ce 14 décembre, le Conseil communal s’est tenu par téléconférence, accessible donc à tout un chacun depuis… son salon !

Oui, cette satanée pandémie a aussi des vertus, que l’on aimerait voir perdurer au-delà de l’administration d’un vaccin à toute la population.

Vous ne savez pas – puisque vous n’y assist(i)ez pas – qu’en moyenne, 3 personnes assistent aux conseils communaux trooziens, qui se tiennent une fois par mois (10 fois par an) dans la Salle des Mariages ou, ces derniers mois, dans le Hall Omnisports de Trooz. Les ordres du jour sont annoncés à l’avance sur le site internet de la Commune.
.

.Capture CC 14-12-20 - Zoom

 

.
J’ai assisté à ces 2 derniers Conseils… en différé et j’ai appris bien des choses intéressantes. Je rapporterai dans un prochain articulet quelques informations apprises lors du dernier et très important Conseil de fin d’année, que vous pouvez visualiser via le lien https://cutt.ly/vhCwHM3 (2 heures et 1 minutes).
.

 

Capture 20

Capture 30

Capture 40

Capture 50

 

 

 

 

 

.

.

.

.

.
.

Mais sur la forme…

J’ai souvent plaidé pour la retransmission en direct sur les réseaux sociaux des réunions du Conseil communal, cœur de la démocratie. Le Bourgmestre, Fabien Beltran, y a toujours été défavorable, arguant que les élus ne se comporteraient alors pas normalement et feraient plutôt du show.

L’expérience lui donne tort car que peut-on constater ?

-          que les débats ont été constructifs et argumentés ;

-          que l’opposition a joué son rôle sans « surjouer ».

Dans ces conditions, pourquoi ne pas poursuivre l’expérience lorsque les réunions se tiendront à nouveau en présentiel et faire profiter les citoyens de ces échanges sur des sujets qui le concernent directement ? Ne serait-ce pas une occasion de rapprocher les habitants et leurs représentants et combler quelque peu ce fossé qui n’a cessé de se creuser ces dernières années ? Comment mieux montrer que les élus travaillent sur des dossiers concrets et s’investissent réellement dans la gestion de la Commune ? Comment mieux montrer que les contraintes budgétaires sont une réalité et que des choix doivent être opérés ?

Le fonctionnement même de la Commune serait aussi mieux compris, ce qui encouragerait les citoyens à s’y intéresser davantage et, pourquoi pas, à s’investir via l’une des mille et une façons offertes de vivre en société et participer au bon fonctionnement de la communauté.

Soit dit en passant, ce serait aussi l’occasion de concrétiser – pour commencer – cette promesse de la Déclaration de Politique Communale de faire vivre la démocratie locale et de favoriser la participation citoyenne.

.


.

 

Posté par infotrooz à 08:47 - - Permalien [#]

17 décembre 2020

Bois-les-Dames

(contact : troozinfo@gmail.com)

.

Une nouvelle réserve naturelle à Chaudfontaine
.
Les autorités calidifontaines ont décidé d'octroyer un statut de réserve naturelle à la "savane", cette lande herbeuse ponctuée de pins qui couvre le sommet de la colline surplombant les anciens terrains de foot du Prayon FC, en rive gauche de la Vesdre. Y compris tout le versant couvert d'une chênaie.
.
L'association Natagora va se charger de gérer cette réserve afin d'y développer son potentiel biologique.
.

Capture 2

.
Comme son alter égo de la réserve de La Rochette, pratiquement en face (rive droite de la Vesdre), ce site a été affecté par les activités de l'ancienne métallurgie de Prayon mais uniquement via les retombées de poussières chargées de métaux lourds provenant des fumées contaminées de cette industrie qui a fait vivre Prayon et ses environs presque tout le 20ème siècle. La lande se maintient ainsi majoritairement ouverte, même si la chênaie, constituée d'arbres plutôt chétifs et rabougris, progresse d'année en année.
.

DSCF0034

IMG_20190406_170344

stage CNB 2013 012

.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
Donner de l’espace à la nature est essentiel pour contrer l’érosion continue de la biodiversité. C'est le sens de ce projet qui, au-delà du statut, se concrétisera dans les tous prochains mois par des travaux forestiers de dégagement de la lande et des essais localisés d'étrépage afin de favoriser le développement de la bruyère, espèce typique des ces milieux.
.
On parle de nature « extraordinaire », soit de ces habitats rares (les landes, les pelouses calaminaires…) et de ces espèces qui ont des exigences écologiques telles qu’elles sont aujourd’hui menacées par la banalisation et l’artificialisation de notre environnement (la coronelle lisse, le thécla du chêne, l’alouette lulu…).
.
.
Chaudfontaine consulte les citoyens !
.
La Commune propose aussi de créer une réelle dynamique citoyenne autour de ce site et invite ses habitants et les citoyens à expliquer en quoi le Bois-les-Dames est important pour eux et à partager avec elle leurs rêves pour l'avenir.
.
Capture
.
Une plateforme de participation citoyenne a été mise en place. Au-delà de l'aspect environnemental, le souhait est de créer une réelle dynamique citoyenne autour de ce site, pour que l'on se réapproprié cette nature proche de son lieu de vie, en apprenant à le connaître, pour mieux le respecter.
.
Vous aussi, donnez votre avis en cliquant ici : https://cutt.ly/4hHOA4I
.
Bravo Chaudfontaine ! Franchement, j’ai rarement vu une si chouette initiative dans ce domaine !
.
.

.
.

Posté par infotrooz à 04:38 - - Permalien [#]

10 décembre 2020

La Fenderie

(contact : troozinfo@gmail.com)

Le bâtiment du Maka va renaître (bis)

Ca y est, les travaux viennent de commencer !

C'est le 28 avril 2014 que le Conseil communal de Trooz approuvait l'avant-projet de rénovation du bâtiment pour en faire un espace de convivialité pour les habitants et particulièrement les randonneurs. Et c'est en mai 2018 que le Gouvernement wallon accordait les subsides sollicités depuis plusieurs années.

Cette ruine - franchement moche à l'entrée du site historique de la Fenderie - va renaître et offrir un écrin à cette petite place au bas du château qui symbolise la Commune. D'ici fin 2021, ce site déjà très vivant grâce notamment à la Maison de la Laïcité et à la Maison des Jeunes (Tilt), va acquérir une nouvelle dimension et s'offrir à un panel démultiplié d'activités et d'événements.

J'ai une pensée émue pour Jules Martin, amoureux de sa Commune et grand connaisseur de son patrimoine, passionné et merveilleux raconteur de son histoire, qui a malheureusement eu raison lorsqu'il nous avait dit qu'il ne verrait pas le Maka restauré de son vivant. Mais c'est son enthousiasme et sa volonté de toujours partager ses connaissances qui ont motivé celles et ceux qui auront défendu et - finalement - conduit le dossier à bon port !

IMG_9456

.

.

IMG_9426

IMG_9431

IMG_9436

IMG_9438

IMG_9449

 

 

 

L'ancien bâtiment du Maka : futur élément important du pôle de La Fenderie !

 

 

 

.

 

 

 

 

 

 

 

 

.

.

.

.

.

.

.

.

.

 

Le "maka" hier.

IMG_7310

.

.

.

.

.

.

.

.

.

IMG_9142

.

.

IMG_7334.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

.

 

Capture projet restauration Maka

.

.

.
Demain, ce sera ça.

.

.

.

 

 

 

 

 

.
Sauver le "maka", c'est aussi aider à assurer l'avenir du château !

 IMG_7347

 

 

Capture 1

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  

 
Vue très ancienne du site de La Fenderie, avec la bâtiment du Maka au fond
.

La Fenderie, du temps des laminoirs à zinc... 

photo ancienne - La Fenderie - JPEG

 

Posté par infotrooz à 18:00 - - Permalien [#]

14 octobre 2020

Trooz : le PS récupère sa majorité absolue

(contact : troozinfo@gmail.com)
.

 Mais qu'en fait-il ?

.
5.450 Trooziens (87% de participation) désignaient leurs 19 représentants communaux pour les 6 années suivantes. https://elections2018.wallonie.be/fr/resultats-chiffres?el=CG&id=CGM62122

.

C’était il y a deux ans, le 14 octobre 2018

  • Le PS (liste du Bourgmestre) gagnait 2 sièges et récupérait une majorité absolue avec 11 élus.
  • Le MR (MR-ELD) perdait la moitié de ses sièges, passant de 6 à 3.
  • EcoVa (Ecolo et Vivre Autrement) passait de 3 (2 + 1 départ en 2013) à 5 sièges (comprenant un élu venant du MR).
  • L’élu du PP n’était pas renouvelé et ce parti disparaissait de la scène locale.
    .
    .

Ensemble avec le B

.
Quelques semaines et tractations plus tard, le PS et EcoVa s’associaient dans une majorité de 16 élus sur 19, le premier s’arrogeant le mayorat et les 4 Echevinats, le second satisfait d’hériter de la présidence du CPAS ce qui, par la même occasion, lui permettait de figurer au Collège communal.

Le MR (MR-ELD) valsait quant à lui dans l’opposition pour 6 ans de méditations.  

Un pacte de majorité se traduit par une déclaration de politique communale qui fut lue lors du Conseil communal d’installation et de prestation de serment le 3 décembre 2018 par le « nouveau » Bourgmestre Fabien BELTRAN qui, pour info, gagnait plus de 500 voix de 2012 à 2018, passant de 692 à 1.202.

On reproche souvent aux politiques de ne pas respecter leurs promesses. Mais quelles sont ces promesses ? En début de législature, tous les espoirs sont permis. Dans l’euphorie de la victoire, chacun est prêt à donner le meilleur de lui-même et à travailler dur au bénéfice de la communauté.
.

C’est ainsi que l’ « équipe solide et motivée, ancrée à gauche » proposait de privilégier un mode de gestion communale qui s’articule autour de 3 objectifs fondamentaux :

1. La participation citoyenne

Information, communication, rencontres, débats citoyens autour de projets de quartier, participation citoyenne, budgets participatifs… Tout cela dans le but de dynamiser la démocratie.
.

2. Les valeurs essentielles

Intérêt général, respect des valeurs universelles, travail sur des principes de synergies et de transversalité, bonne gouvernance, service public de qualité, bon usage des moyens financiers disponibles, maillage social, solidarité intergénérationnelle, soutien des écoles fondamentales communales ouvertes à tous…
.

3. Trooz attractive pour tous

Une commune accueillante, chaleureuse et solidaire, conditions de vie sociale sereine, développement d’une vision durable et ambitieuse dans les politiques d’aménagement du territoire local, commune à taille humaine et à l’architecture et à l’environnement préservés, économie locale et circuits courts, appui des projets communaux sur le savoir-faire et l’expertise des habitants…
.

 

Où en est-on aujourd’hui ? Qu’a fait – ou non ou en partie – le PS ?

Commençons par nous remémorer les engagements du PS et de son Bourgmestre du 3 décembre 2018.

DPG_Trooz__2018_2024

.

.


 

Posté par infotrooz à 05:05 - - Permalien [#]

30 août 2020

Conseil communal du 31 août 2020

(contact : troozinfo@gmail.com)
.

Fin des vacances, reprise des conseils communaux

Comment va la démocratie communale à Trooz ? Assistez pour le savoir
.

Ce lundi 31 août à 20h00

hall omnisports

.

IMG_0399

12 POINTS à mettre en évidence :  

.
1.
Démission d'un Conseiller communal - Monsieur Guy MARTIN

3. Prestation de serment et installation d'une Conseillère communale

7.  Agent constatateur communal - Compétences

8. CPAS - Compte 2019

9. Accord cadre pour les essais géotechniques, les essais géophysiques, les prélèvements et les analyses de sol des projets d'assainissement et des projets communaux

10. Aménagement nouvelle et ancienne Ecole - Aménagements extérieurs nouvelle école de Fraipont - Approbation des conditions et du mode de passation

11. Achat mobilier nouvelle école - Approbation des conditions et du mode de passation

12. Réparation hall sportif (réfection et mise en conformité du chauffage) - Approbation des conditions et du mode de passation

13. Eclairage hall sportif - Approbation des conditions et du mode de passation

14. Acquisition de plantations 2020 - Approbation des conditions et du mode de passation

15. Taxe sur la distribution à domicile de feuilles et de cartes publicitaires ainsi que de catalogues et de journaux lorsque ces imprimés sont non-adressés - Exercice 2021-2025

16. Octroi d'une subvention en numéraire au Syndicat d'initiative de TROOZ

 .

01 Ecole El Nà

IMG_6921

 

 

 

 

 

 

 

 

IMG_7493

 

 

 

 

 

 

 

 

IMG_20200315_102506

promenade n°3 163

 

 

 

 

 

 

 

 

 

.


.

 

Posté par infotrooz à 14:00 - - Permalien [#]

09 août 2020

La Commune de Trooz stagne depuis 50 ans...

 

(contact : troozinfo@gmail.com)

De quoi parle-t-on ? De déchets ménagers pardi ! 

 

.
Les années passent et le constat demeure : 50 ans que la Commune de Trooz et ses élus n’ont rien à faire de la question des déchets ménagers *.

Les chiffres sont confondants. En 2019, le taux de recyclage des déchets ménagers à Trooz est de 50%. Il stagne depuis 2011 et l'instauration des conteneurs à puce ! **

graphe déchets - 2019

On se « réjouit » déjà de voir le boom de 2020 !
.

A ne pas confondre avec la propreté publique dont on sait qu’elle est une préoccupation majeure des habitants (à l’exception  des inciviques qui souillent notre cadre de vie, évidemment)… et donc de leurs représentants élus.

Mais les déchets… ? Cette matière a été intercommunalisée au niveau de la collecte et du traitement (Intradel) mais en tant que niveau de pouvoir le plus proche des citoyens, la commune a un rôle primordial à jouer, notamment en matière de prévention, d’information, d’exemplarité et d’initiatives concrètes à prendre au niveau local.

Cela demanderait évidemment de l’imagination, de l’engagement, de la conviction, des échanges argumentés avec les commerçants et les habitants… Bref, quelques efforts.
.

Pour rappel, le « plan wallon des déchets-ressources » prévoit des taux de réemploi et de recyclage s’élevant au minimum à 5560 et 65% en 2025, 2030 et 2035Y compris des déchets produits par les commerçants, qui ne sont actuellement pas compris !

Question que je me pose sérieusement : nos élus à Trooz savent-ils pourquoi ils sont là ? 

.

IMG_9096

IMG_9098

 

 

 

 

 

 

 

 

Un chemin régulièrement jonché de déchets que la commune a équipé – opportunément – d’une poubelle et d’un panneau d’avertissement sans équivoque.
.

* jusque dans les années 70’, la politique en matière de déchets ménagers consistait principalement… à les enterrer. Chaque commune avait sa ou ses décharges communales !

** chiffres disponibles sur demande

.


.

Posté par infotrooz à 14:17 - - Permalien [#]

10 juillet 2020

45 millions dégagés pour la Vesdrienne

 (contact : troozinfo@gmail.com)

Le vélo va enfin bénéficier...

...d'investissements conséquents

.
https://verviers.lameuse.be/599282/article/2020-07-09/45-millions-degages-pour-la-vesdrienne
.

45 millions dégagés pour la Vesdrienne

.
Par
J.D. et L.G.
Publié dans La Meuse le 9/07/2020
.

Sorte de chimère de la mobilité verviétoise, la Vesdrienne verra enfin le jour à l’horizon 2025. La Wallonie et le ministre Henry ont en effet dégagé un important budget de 45 millions pour réaliser cette liaison cyclo-piétonne.

La Vesdrienne ne sera plus une Arlésienne. Longtemps imaginé, longtemps désiré, cet axe du RAVeL devant relier Liège à Verviers le long de la Vesdre sortira enfin des cartons pour être réalisé. Plus qu’une simple promesse d’intention, c’est un imposant budget qui a été dégagé dans le cadre du Plan Infrastructure 2020-2026 de la Wallonie : 45 millions €.

(...)

Ce budget s’inscrit dans la nouvelle ligne voulue par le ministre Henry, celle des modes doux. Le Plan Infrastructure de 2 milliards y fait la part belle. « Un tiers des investissements prévus par l’ex-ministre Di Antonio ont été réattribués vers les modes doux », explique avec satisfaction le ministre Philippe Henry. « Et les 400 millions supplémentaires vont également dans cette voie. On a voulu aussi favoriser tous les aménagements qui permettront de prendre plus facilement les transports en commun, de circuler à vélo ou de se promener à pied en toute sécurité. »

Pour réaliser la Vesdrienne, qui ira de Liège et Spa à Eupen, il faudra aménager 5 axes.

  • Eupen-Limbourg (7 millions €) ;
  • Limbourg-Verviers (7 millions) ;
  • Verviers-Pepinster-Trooz (9 millions) ;
  • Trooz-Liège (7 millions) ;
  • Pepinster-Spa (13 millions).

Tous les travaux devraient être terminés pour 2025 (...)

(...)

« C’est une excellente nouvelle pour la mobilité et le climat ! » ajoute sa collègue parlementaire Anne Kelleter. « Au Parlement, nous travaillons pour que notre région se dote d’infrastructures performantes et sécurisantes pour les cyclistes. On ne peut pas inciter les gens à laisser leur voiture au garage si on ne leur offre pas des alternatives efficaces pour leurs déplacements. Ce projet, de nombreux citoyens l’attendent pour pouvoir enfin se déplacer autrement. »

03-03-2013 - chemins Trooz 083

20150301_115042

20170514_111854

20170514_111936

 

 

 

 

 

 

 

 

 

20171014_110856

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

Et la nature dans tout cela ?

Quel lien avec le vélo ?

Les aménagements de piste cyclables peuvent être très destructeurs pour la faune et la flore, d'autant plus qu'elles longent souvent des cours d'eau et s'installent en lieu et place de milieux naturels ou semi-naturels très sensibles.

Couler un ruban d'asphalte sur des dizaines de km a évidemment une importante incidence environnementale. Il s'agira donc de réfléchir le projet pour qu'il épargne notre diversité et qu'il compense les pertes inéluctables.

On est bien placés pour en parler !

http://www.infotrooz.be/archives/2019/10/30/37751479.html

http://www.infotrooz.be/archives/2020/01/02/37909023.html

 

 

 


.

 

Posté par infotrooz à 10:39 - - Permalien [#]

10 avril 2020

Cimetière de Prayon

 (contact : troozinfo@gmail.com)

Remplacement de la haie de thuyas par une haie de charmes

« Tâche accomplie »

 

Cette annonce est parue dans l’Infos Trooz n°26, le bulletin communal du printemps que nous venons tous de recevoir par la poste.

J’ai beau regarder, la vieille haie de thuyas au bas du cimetière de Prayon est toujours bien là !

 

IMG_8998

 

IMG_9012

 

C’est pourtant un travail environnemental qui serait bien nécessaire, tant ce mur vert jure dans le paysage.

A ce jour, il s’agit donc toujours bien d’une
.
« tâche à accomplir ».

 

 

 

 

La Commune l'a bien fait avec la haie au niveau du parking, où les lauriers cerise ont été remplacés par des hêtres.

20150606_095718

IMG_7355

 

 

 

 

 

 

 

Comme le montrent ces deux photos, avant - après.

 

IMG_9009

 

 

 

 

IMG_9014

 

 

 

 

Local des ouvriers à l'entrée du cimetière

 

 

 

Un cimetière labellisé "nature".

 


 

Posté par infotrooz à 16:56 - - Permalien [#]

31 mars 2020

Trooz : et maintenant ?

IMG_0399

 (contact : troozinfo@gmail.com)

Numéro 0
.
.

 

Et si on commençait par bien faire les choses simples ?

.
L’orage est passé, continuons comme avant…

Ce serait une grave erreur car les 10 sujets traités depuis le 26 janvier montrent que

la gestion politique de la Commune de Trooz

par ses élus du Collège

n’est pas du tout satisfaisante.

Dans certain cas, elle est indigente !

Si l’opposition MR n’a jamais été évoquée dans ces articles, ce n’est pas pour l’épargner mais en raison de sa transparance, sans grand espoir qu’elle prenne jamais un peu de consistance et qu’elle joue son rôle, pourtant indispensable, et fasse vivre la démocratie locale. C’est en partie en raison de son manque de consistance et d’engagement qu’en tant que citoyen cette fois, je me suis manifesté pour informer et dénoncer certaines situations.

Je sais de la Commune de Trooz et de sa gestion ce que peut savoir tout Troosbergeois attentif et intéressé, ni plus, ni moins. Et comme ses 8.700 habitants, je dispose de l’engagement de la majorité communale pour la législature 2018-2024 : la Déclaration de Politique Générale présentée par le Bourgmestre Fabien Beltran au nom de la majorité PS lors de l’installation du Conseil communal le 3 décembre 2018, pleine d’ambitions et d’engagements, comme il se doit.
.

Une DPG de 12 pages

Trois pages pour autant d’objectifs fondamentaux (participation citoyenne, accent sur des valeurs essentielles, volonté de faire de Trooz une commune attractive pour tous). Douze pages pour autant d’axes concrets ! Ca ne s’invente pas. dpg___2018_2024

Après seize mois, le citoyen que je suis ne peut que constater qu’

aucune véritable dynamique n’anime l’équipe au pouvoir

que des domaines importants de la gestion communale sont délaissés et qu’aucune vision claire ne la guide. Ce n’est pas normal. Ce n’est pas ce que l’on attend d’une majorité au pouvoir. Ce n’est donc pas ce que l’on attend de Fabien Beltran, Eric Nori, Isabelle Juprelle, Sébastien Marcq et Joëlle Deglin.

20170523_092100

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

Vous le savez mais je tiens à le rappeler : cela a des

conséquences réelles pour les Troosbergeois

qu’ils vivent dans les quartiers aérés ou dans de petites masures des plus anciens, qu’il y ait minimum deux voitures dans le garage ou… le bus comme unique moyen de transport, qu’ils disposent de revenus confortables ou qu’ils soient des allocataires sociaux. Les seconds paient le prix le plus lourd, évidemment. Alors, quand on est socialiste – fut-ce via sa participation à une liste d’un Bourgmestre socialiste et même sans carte du parti – et que l’on s’enorgueillit de l’histoire d’un parti qui a tant fait pour la liberté et l’émancipation des Wallons, le moins que l’on puisse faire est d’exécuter un bon travail et de respecter son propre engagement. On ne peut pas avoir toutes les compétences, mais on ne peut pas se passer de ceux qui les ont !

L’écosocialisme, dont on attend qu’il prenne lui aussi de la consistance, devrait aussi se traduire via une réelle prise en compte des enjeux qui impacteront les générations à venir, déjà celle de vos enfants, fussent-ils adolescents.

Il y a d’autres difficultés à Trooz, importantes, mais dont la Commune et les élus ne sont pas responsables. Je n’en ai pas dit un mot car si mon jugement est sévère et exposé sans ménagement, il se veut juste et honnête.

20150913_143218

IS065-014

.

.

.

.

.

.

.

.

Non, critiquer n’est ni facile ni gratuit. Je préfèrerais vivre dans une commune bien gérée mais il se fait que ce n’est pas le cas.

Comme on le sait, les finances de la Commune ne se portent pas bien ; cette situation ne minimise en rien les constats négatifs étayés dans les 10 articles qui, tous, reposent avant tout sur des carences et des négligences en matière d’implication et d’engagement. Au contraire, l’impécuniosité commande une reprise en mains immédiate de la gestion communale dans plusieurs domaines.
.

La situation est plus mauvaise aujourd’hui qu’elle ne l’était de 2012 à 2018.

Oui, il y a un vrai problème de gestion politique à Trooz ; la piètre ambiance dans les services communaux en est une traduction – grave – parmi d’autres. Il ne sera pas réglé avec des haussements d’épaules ou un changement d’intonation. Le mal est bien trop sérieux. C’est dans la manière de fonctionner, l’organisation et le partage des responsabilités qu’une réforme est nécessaire. Quant à la participation citoyenne, il est urgent de passer des mots aux actes.

Les élus en feront de toute manière ce qu’ils veulent. Oui, mais avec quelles conséquences ?

Après avoir exposé 10 domaines d’activités, voici 10 propositions constructives pour sortir du trou :

  1. doter la Commune d’un Schéma de Développement Communal (l’ancien « schéma de structure communal ») et d’un Guide Communal d'Urbanisme (l’ancien « règlement communal d'urbanisme ») ;
  2. proposer à et suivre 5 familles engagées dans une année « zéro déchet » et en faire un compte-rendu détaillé et pédagogique tous les 15 jours tout en invitant les Troosbergeois à adopter des comportements concrets de réduction de production des déchets ;
  3. doter un échevin dynamique et actif de la compétence de la « transition écologique » pour en faire une matière transversale, la doter d’un budget de 50.000 € par an ;
  4. consacrer la première demi-heure de chaque conseil communal à un débat public dont il sera fait une large publicité, traitant de deux sujets annoncés à l’avance, et modéré par une personne neutre et aguerrie à l’exercice ;
  5. finaliser l’étude et concrétiser le remplacement de la station d’épuration abandonnée du Bois Lemoine (Péry) ;
  6. récupérer les droits de passage sur les chemins publics et les servitudes partout où les riverains se le sont accaparés illégalement ;
  7. prévenir activement les infractions urbanistiques sinon exiger une remise en état immédiate de la situation lorsque c’est matériellement possible, traiter le passif en la matière ;
  8. reprendre en mains le PCDR (Développement Rural) et rendre aux citoyens la place qui est la leur dans ce projet ;
  9. rendre conviviales pour les riverains et la vie de quartier la Place Texeira de La Brouck, la Place Emile Vandervelde de Fraipont et la Place Winston Churchill de Trasenster, en faisant appel à un bureau d’études compétent ;
  10. mettre à disposition sur le site internet communal les procès-verbaux approuvés des conseils communaux et respecter ainsi la règlementation en la matière.

.

Et puis, pourquoi ne pas recouvrir 2 ou 3 pignons aveugles parmi les dizaines à Trooz d’une fresque Street Art ? 

IMG_5469

 

 

 

Juste pour pouvoir un peu rêver.


 

.

Posté par infotrooz à 14:57 - - Permalien [#]