Le Passeur (d'idées)

14 octobre 2020

Trooz : le PS récupère sa majorité absolue

(contact : troozinfo@gmail.com)
.

 Mais qu'en fait-il ?

.
5.450 Trooziens (87% de participation) désignaient leurs 19 représentants communaux pour les 6 années suivantes. https://elections2018.wallonie.be/fr/resultats-chiffres?el=CG&id=CGM62122

.

C’était il y a deux ans, le 14 octobre 2018

  • Le PS (liste du Bourgmestre) gagnait 2 sièges et récupérait une majorité absolue avec 11 élus.
  • Le MR (MR-ELD) perdait la moitié de ses sièges, passant de 6 à 3.
  • EcoVa (Ecolo et Vivre Autrement) passait de 3 (2 + 1 départ en 2013) à 5 sièges (comprenant un élu venant du MR).
  • L’élu du PP n’était pas renouvelé et ce parti disparaissait de la scène locale.
    .
    .

Ensemble avec le B

.
Quelques semaines et tractations plus tard, le PS et EcoVa s’associaient dans une majorité de 16 élus sur 19, le premier s’arrogeant le mayorat et les 4 Echevinats, le second satisfait d’hériter de la présidence du CPAS ce qui, par la même occasion, lui permettait de figurer au Collège communal.

Le MR (MR-ELD) valsait quant à lui dans l’opposition pour 6 ans de méditations.  

Un pacte de majorité se traduit par une déclaration de politique communale qui fut lue lors du Conseil communal d’installation et de prestation de serment le 3 décembre 2018 par le « nouveau » Bourgmestre Fabien BELTRAN qui, pour info, gagnait plus de 500 voix de 2012 à 2018, passant de 692 à 1.202.

On reproche souvent aux politiques de ne pas respecter leurs promesses. Mais quelles sont ces promesses ? En début de législature, tous les espoirs sont permis. Dans l’euphorie de la victoire, chacun est prêt à donner le meilleur de lui-même et à travailler dur au bénéfice de la communauté.
.

C’est ainsi que l’ « équipe solide et motivée, ancrée à gauche » proposait de privilégier un mode de gestion communale qui s’articule autour de 3 objectifs fondamentaux :

1. La participation citoyenne

Information, communication, rencontres, débats citoyens autour de projets de quartier, participation citoyenne, budgets participatifs… Tout cela dans le but de dynamiser la démocratie.
.

2. Les valeurs essentielles

Intérêt général, respect des valeurs universelles, travail sur des principes de synergies et de transversalité, bonne gouvernance, service public de qualité, bon usage des moyens financiers disponibles, maillage social, solidarité intergénérationnelle, soutien des écoles fondamentales communales ouvertes à tous…
.

3. Trooz attractive pour tous

Une commune accueillante, chaleureuse et solidaire, conditions de vie sociale sereine, développement d’une vision durable et ambitieuse dans les politiques d’aménagement du territoire local, commune à taille humaine et à l’architecture et à l’environnement préservés, économie locale et circuits courts, appui des projets communaux sur le savoir-faire et l’expertise des habitants…
.

 

Où en est-on aujourd’hui ? Qu’a fait – ou non ou en partie – le PS ?

Commençons par nous remémorer les engagements du PS et de son Bourgmestre du 3 décembre 2018.

DPG_Trooz__2018_2024

.

.


 

Posté par infotrooz à 05:05 - - Permalien [#]

30 août 2020

Conseil communal du 31 août 2020

(contact : troozinfo@gmail.com)
.

Fin des vacances, reprise des conseils communaux

Comment va la démocratie communale à Trooz ? Assistez pour le savoir
.

Ce lundi 31 août à 20h00

hall omnisports

.

IMG_0399

12 POINTS à mettre en évidence :  

.
1.
Démission d'un Conseiller communal - Monsieur Guy MARTIN

3. Prestation de serment et installation d'une Conseillère communale

7.  Agent constatateur communal - Compétences

8. CPAS - Compte 2019

9. Accord cadre pour les essais géotechniques, les essais géophysiques, les prélèvements et les analyses de sol des projets d'assainissement et des projets communaux

10. Aménagement nouvelle et ancienne Ecole - Aménagements extérieurs nouvelle école de Fraipont - Approbation des conditions et du mode de passation

11. Achat mobilier nouvelle école - Approbation des conditions et du mode de passation

12. Réparation hall sportif (réfection et mise en conformité du chauffage) - Approbation des conditions et du mode de passation

13. Eclairage hall sportif - Approbation des conditions et du mode de passation

14. Acquisition de plantations 2020 - Approbation des conditions et du mode de passation

15. Taxe sur la distribution à domicile de feuilles et de cartes publicitaires ainsi que de catalogues et de journaux lorsque ces imprimés sont non-adressés - Exercice 2021-2025

16. Octroi d'une subvention en numéraire au Syndicat d'initiative de TROOZ

 .

01 Ecole El Nà

IMG_6921

 

 

 

 

 

 

 

 

IMG_7493

 

 

 

 

 

 

 

 

IMG_20200315_102506

promenade n°3 163

 

 

 

 

 

 

 

 

 

.


.

 

Posté par infotrooz à 14:00 - - Permalien [#]

09 août 2020

La Commune de Trooz stagne depuis 50 ans...

 

(contact : troozinfo@gmail.com)

De quoi parle-t-on ? De déchets ménagers pardi ! 

 

.
Les années passent et le constat demeure : 50 ans que la Commune de Trooz et ses élus n’ont rien à faire de la question des déchets ménagers *.

Les chiffres sont confondants. En 2019, le taux de recyclage des déchets ménagers à Trooz est de 50%. Il stagne depuis 2011 et l'instauration des conteneurs à puce ! **

graphe déchets - 2019

On se « réjouit » déjà de voir le boom de 2020 !
.

A ne pas confondre avec la propreté publique dont on sait qu’elle est une préoccupation majeure des habitants (à l’exception  des inciviques qui souillent notre cadre de vie, évidemment)… et donc de leurs représentants élus.

Mais les déchets… ? Cette matière a été intercommunalisée au niveau de la collecte et du traitement (Intradel) mais en tant que niveau de pouvoir le plus proche des citoyens, la commune a un rôle primordial à jouer, notamment en matière de prévention, d’information, d’exemplarité et d’initiatives concrètes à prendre au niveau local.

Cela demanderait évidemment de l’imagination, de l’engagement, de la conviction, des échanges argumentés avec les commerçants et les habitants… Bref, quelques efforts.
.

Pour rappel, le « plan wallon des déchets-ressources » prévoit des taux de réemploi et de recyclage s’élevant au minimum à 5560 et 65% en 2025, 2030 et 2035Y compris des déchets produits par les commerçants, qui ne sont actuellement pas compris !

Question que je me pose sérieusement : nos élus à Trooz savent-ils pourquoi ils sont là ? 

.

IMG_9096

IMG_9098

 

 

 

 

 

 

 

 

Un chemin régulièrement jonché de déchets que la commune a équipé – opportunément – d’une poubelle et d’un panneau d’avertissement sans équivoque.
.

* jusque dans les années 70’, la politique en matière de déchets ménagers consistait principalement… à les enterrer. Chaque commune avait sa ou ses décharges communales !

** chiffres disponibles sur demande

.


.

Posté par infotrooz à 14:17 - - Permalien [#]

10 juillet 2020

45 millions dégagés pour la Vesdrienne

 (contact : troozinfo@gmail.com)

Le vélo va enfin bénéficier...

...d'investissements conséquents

.
https://verviers.lameuse.be/599282/article/2020-07-09/45-millions-degages-pour-la-vesdrienne
.

45 millions dégagés pour la Vesdrienne

.
Par
J.D. et L.G.
Publié dans La Meuse le 9/07/2020
.

Sorte de chimère de la mobilité verviétoise, la Vesdrienne verra enfin le jour à l’horizon 2025. La Wallonie et le ministre Henry ont en effet dégagé un important budget de 45 millions pour réaliser cette liaison cyclo-piétonne.

La Vesdrienne ne sera plus une Arlésienne. Longtemps imaginé, longtemps désiré, cet axe du RAVeL devant relier Liège à Verviers le long de la Vesdre sortira enfin des cartons pour être réalisé. Plus qu’une simple promesse d’intention, c’est un imposant budget qui a été dégagé dans le cadre du Plan Infrastructure 2020-2026 de la Wallonie : 45 millions €.

(...)

Ce budget s’inscrit dans la nouvelle ligne voulue par le ministre Henry, celle des modes doux. Le Plan Infrastructure de 2 milliards y fait la part belle. « Un tiers des investissements prévus par l’ex-ministre Di Antonio ont été réattribués vers les modes doux », explique avec satisfaction le ministre Philippe Henry. « Et les 400 millions supplémentaires vont également dans cette voie. On a voulu aussi favoriser tous les aménagements qui permettront de prendre plus facilement les transports en commun, de circuler à vélo ou de se promener à pied en toute sécurité. »

Pour réaliser la Vesdrienne, qui ira de Liège et Spa à Eupen, il faudra aménager 5 axes.

  • Eupen-Limbourg (7 millions €) ;
  • Limbourg-Verviers (7 millions) ;
  • Verviers-Pepinster-Trooz (9 millions) ;
  • Trooz-Liège (7 millions) ;
  • Pepinster-Spa (13 millions).

Tous les travaux devraient être terminés pour 2025 (...)

(...)

« C’est une excellente nouvelle pour la mobilité et le climat ! » ajoute sa collègue parlementaire Anne Kelleter. « Au Parlement, nous travaillons pour que notre région se dote d’infrastructures performantes et sécurisantes pour les cyclistes. On ne peut pas inciter les gens à laisser leur voiture au garage si on ne leur offre pas des alternatives efficaces pour leurs déplacements. Ce projet, de nombreux citoyens l’attendent pour pouvoir enfin se déplacer autrement. »

03-03-2013 - chemins Trooz 083

20150301_115042

20170514_111854

20170514_111936

 

 

 

 

 

 

 

 

 

20171014_110856

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

Et la nature dans tout cela ?

Quel lien avec le vélo ?

Les aménagements de piste cyclables peuvent être très destructeurs pour la faune et la flore, d'autant plus qu'elles longent souvent des cours d'eau et s'installent en lieu et place de milieux naturels ou semi-naturels très sensibles.

Couler un ruban d'asphalte sur des dizaines de km a évidemment une importante incidence environnementale. Il s'agira donc de réfléchir le projet pour qu'il épargne notre diversité et qu'il compense les pertes inéluctables.

On est bien placés pour en parler !

http://www.infotrooz.be/archives/2019/10/30/37751479.html

http://www.infotrooz.be/archives/2020/01/02/37909023.html

 

 

 


.

 

Posté par infotrooz à 10:39 - - Permalien [#]

10 avril 2020

Cimetière de Prayon

 (contact : troozinfo@gmail.com)

Remplacement de la haie de thuyas par une haie de charmes

« Tâche accomplie »

 

Cette annonce est parue dans l’Infos Trooz n°26, le bulletin communal du printemps que nous venons tous de recevoir par la poste.

J’ai beau regarder, la vieille haie de thuyas au bas du cimetière de Prayon est toujours bien là !

 

IMG_8998

 

IMG_9012

 

C’est pourtant un travail environnemental qui serait bien nécessaire, tant ce mur vert jure dans le paysage.

A ce jour, il s’agit donc toujours bien d’une
.
« tâche à accomplir ».

 

 

 

 

La Commune l'a bien fait avec la haie au niveau du parking, où les lauriers cerise ont été remplacés par des hêtres.

20150606_095718

IMG_7355

 

 

 

 

 

 

 

Comme le montrent ces deux photos, avant - après.

 

IMG_9009

 

 

 

 

IMG_9014

 

 

 

 

Local des ouvriers à l'entrée du cimetière

 

 

 

Un cimetière labellisé "nature".

 


 

Posté par infotrooz à 16:56 - - Permalien [#]

31 mars 2020

Trooz : et maintenant ?

IMG_0399

 (contact : troozinfo@gmail.com)

Numéro 0
.
.

 

Et si on commençait par bien faire les choses simples ?

.
L’orage est passé, continuons comme avant…

Ce serait une grave erreur car les 10 sujets traités depuis le 26 janvier montrent que

la gestion politique de la Commune de Trooz

par ses élus du Collège

n’est pas du tout satisfaisante.

Dans certain cas, elle est indigente !

Si l’opposition MR n’a jamais été évoquée dans ces articles, ce n’est pas pour l’épargner mais en raison de sa transparance, sans grand espoir qu’elle prenne jamais un peu de consistance et qu’elle joue son rôle, pourtant indispensable, et fasse vivre la démocratie locale. C’est en partie en raison de son manque de consistance et d’engagement qu’en tant que citoyen cette fois, je me suis manifesté pour informer et dénoncer certaines situations.

Je sais de la Commune de Trooz et de sa gestion ce que peut savoir tout Troosbergeois attentif et intéressé, ni plus, ni moins. Et comme ses 8.700 habitants, je dispose de l’engagement de la majorité communale pour la législature 2018-2024 : la Déclaration de Politique Générale présentée par le Bourgmestre Fabien Beltran au nom de la majorité PS lors de l’installation du Conseil communal le 3 décembre 2018, pleine d’ambitions et d’engagements, comme il se doit.
.

Une DPG de 12 pages

Trois pages pour autant d’objectifs fondamentaux (participation citoyenne, accent sur des valeurs essentielles, volonté de faire de Trooz une commune attractive pour tous). Douze pages pour autant d’axes concrets ! Ca ne s’invente pas. dpg___2018_2024

Après seize mois, le citoyen que je suis ne peut que constater qu’

aucune véritable dynamique n’anime l’équipe au pouvoir

que des domaines importants de la gestion communale sont délaissés et qu’aucune vision claire ne la guide. Ce n’est pas normal. Ce n’est pas ce que l’on attend d’une majorité au pouvoir. Ce n’est donc pas ce que l’on attend de Fabien Beltran, Eric Nori, Isabelle Juprelle, Sébastien Marcq et Joëlle Deglin.

20170523_092100

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

Vous le savez mais je tiens à le rappeler : cela a des

conséquences réelles pour les Troosbergeois

qu’ils vivent dans les quartiers aérés ou dans de petites masures des plus anciens, qu’il y ait minimum deux voitures dans le garage ou… le bus comme unique moyen de transport, qu’ils disposent de revenus confortables ou qu’ils soient des allocataires sociaux. Les seconds paient le prix le plus lourd, évidemment. Alors, quand on est socialiste – fut-ce via sa participation à une liste d’un Bourgmestre socialiste et même sans carte du parti – et que l’on s’enorgueillit de l’histoire d’un parti qui a tant fait pour la liberté et l’émancipation des Wallons, le moins que l’on puisse faire est d’exécuter un bon travail et de respecter son propre engagement. On ne peut pas avoir toutes les compétences, mais on ne peut pas se passer de ceux qui les ont !

L’écosocialisme, dont on attend qu’il prenne lui aussi de la consistance, devrait aussi se traduire via une réelle prise en compte des enjeux qui impacteront les générations à venir, déjà celle de vos enfants, fussent-ils adolescents.

Il y a d’autres difficultés à Trooz, importantes, mais dont la Commune et les élus ne sont pas responsables. Je n’en ai pas dit un mot car si mon jugement est sévère et exposé sans ménagement, il se veut juste et honnête.

20150913_143218

IS065-014

.

.

.

.

.

.

.

.

Non, critiquer n’est ni facile ni gratuit. Je préfèrerais vivre dans une commune bien gérée mais il se fait que ce n’est pas le cas.

Comme on le sait, les finances de la Commune ne se portent pas bien ; cette situation ne minimise en rien les constats négatifs étayés dans les 10 articles qui, tous, reposent avant tout sur des carences et des négligences en matière d’implication et d’engagement. Au contraire, l’impécuniosité commande une reprise en mains immédiate de la gestion communale dans plusieurs domaines.
.

La situation est plus mauvaise aujourd’hui qu’elle ne l’était de 2012 à 2018.

Oui, il y a un vrai problème de gestion politique à Trooz ; la piètre ambiance dans les services communaux en est une traduction – grave – parmi d’autres. Il ne sera pas réglé avec des haussements d’épaules ou un changement d’intonation. Le mal est bien trop sérieux. C’est dans la manière de fonctionner, l’organisation et le partage des responsabilités qu’une réforme est nécessaire. Quant à la participation citoyenne, il est urgent de passer des mots aux actes.

Les élus en feront de toute manière ce qu’ils veulent. Oui, mais avec quelles conséquences ?

Après avoir exposé 10 domaines d’activités, voici 10 propositions constructives pour sortir du trou :

  1. doter la Commune d’un Schéma de Développement Communal (l’ancien « schéma de structure communal ») et d’un Guide Communal d'Urbanisme (l’ancien « règlement communal d'urbanisme ») ;
  2. proposer à et suivre 5 familles engagées dans une année « zéro déchet » et en faire un compte-rendu détaillé et pédagogique tous les 15 jours tout en invitant les Troosbergeois à adopter des comportements concrets de réduction de production des déchets ;
  3. doter un échevin dynamique et actif de la compétence de la « transition écologique » pour en faire une matière transversale, la doter d’un budget de 50.000 € par an ;
  4. consacrer la première demi-heure de chaque conseil communal à un débat public dont il sera fait une large publicité, traitant de deux sujets annoncés à l’avance, et modéré par une personne neutre et aguerrie à l’exercice ;
  5. finaliser l’étude et concrétiser le remplacement de la station d’épuration abandonnée du Bois Lemoine (Péry) ;
  6. récupérer les droits de passage sur les chemins publics et les servitudes partout où les riverains se le sont accaparés illégalement ;
  7. prévenir activement les infractions urbanistiques sinon exiger une remise en état immédiate de la situation lorsque c’est matériellement possible, traiter le passif en la matière ;
  8. reprendre en mains le PCDR (Développement Rural) et rendre aux citoyens la place qui est la leur dans ce projet ;
  9. rendre conviviales pour les riverains et la vie de quartier la Place Texeira de La Brouck, la Place Emile Vandervelde de Fraipont et la Place Winston Churchill de Trasenster, en faisant appel à un bureau d’études compétent ;
  10. mettre à disposition sur le site internet communal les procès-verbaux approuvés des conseils communaux et respecter ainsi la règlementation en la matière.

.

Et puis, pourquoi ne pas recouvrir 2 ou 3 pignons aveugles parmi les dizaines à Trooz d’une fresque Street Art ? 

IMG_5469

 

 

 

Juste pour pouvoir un peu rêver.


 

.

Posté par infotrooz à 14:57 - - Permalien [#]

24 mars 2020

Trooz et ses places publiques

 (contact : troozinfo@gmail.com)

Numéro 1

Les réhabiliter, mais avant tout les respecter

Que dit la Déclaration de Politique Générale pour la législature 2018 – 2024 ? Rien, malheureusement.

Dans l’introduction du chapitre 7 consacré au logement et à l’aménagement du territoire, deux questions sont posées :

  1. Quels espaces de convivialité promouvoir ?
  2. Comment conserver le caractère rural de nos villages ?

Ces questions, on se les pose depuis longtemps. Ce dont nous avons urgemment besoin, ce sont des réponses ! Surtout que la DPG parle de « définir une vision à long terme de l’aménagement du territoire ». Comme en 2012.
.

Soyons concrets :

Beaucoup de nos places publiques ont vu leur histoire ensevelie sous l’asphalte et les voitures. En 2018 encore, la Commune de Trooz a cru bon d’en remettre une couche !

IMG_20180802_112611

Place Winston Churchill à Trasenster

Réaménagement de la Place Wiston Churchill à Trasenster en mai 2018, soit quelques mois avant les élections, les élus étant manifestement persuadés que cela plairait aux riverains.

Faut-il s'étonner ? Les riverains de cette Place Wiston Churchill à Trasenster sont ravis ! Pourquoi ? Parce qu’eux-mêmes ont oublié combien un espace public peut offrir en matière de convivialité, d’harmonie, de calme, de contemplation… et d’histoire locale quand on lui conserve les stigmates de son passé.

Que les habitants aient oublié cela est assez compréhensible, habitués que nous sommes tous à confondre les places publiques avec des parkings.

Mais que les autorités communales de Trooz perdurent dans l’anéantissement de l’âme de ces places publiques qui sont notre propriété à tous, c’est faire montre d’ignorance, d’une conception erronée du bien commun, d’un mépris pour le passé autant que pour le futur.

IMG_8817

Place du Marché à Prayon

L’intérêt de la Commune ne doit pas être confondu avec celui d’un fabriquant de béton, de tarmac ou de pavés.

L’espace public de la rue Large à Nessonvaux, la Place Teixeira de La Brouck, la Place Emile Vandervelde à Fraipont méritent une vraie réhabilitation. Elle doit donc être étudiée par un Bureau d’Etudes compétent et avec les citoyens.

Les 11 règles d’or pour concevoir un bon espace public : https://bit.ly/2y37c9v

Des dizaines d’articles parlent de ces questions sur mon blog www.Infotrooz.be, desquels apprendre quelques principes de base et s’inspirer pour une bonne conception des espaces publics.

Parce que notre commune, les Troosbergeois, Churchill et Vandervelde méritent mieux.
.

IMG_1751

IMG_6426


.

 

 

 

 

 

 

La Place Emile Vandervelde à Fraipont et la Place Teixeira à La Brouck : à réhabiliter d'urgence (mais bien). 



ETAT des PLACES PUBLIQUES de TROOZ

 

 


   ESPACES

   PUBLICS

 

Bâti

 

coexistence avec les voitures

 

            Etat     des plantations

 

   Projet de     restauration

 

    particularités

 

Etat général actuel

 

 

 

 

 

 

 

  Les +

 

 

 

 

 

 

  Espace vert

  Cité duThier

Cité     
--> cohérence 
du bâti

 

Très bien

 

Entretien soigné de la pelouse

Petite infrastructure en très bon état

Très bien

  Parc communal

  Prayon

Écrin de la
Maison communale

Bonne

Terrain de basket utilisé comme parking

Très bien

 

Entretien soigné des plantations

Très bien

  Place du  
 11 novembre

  « gare de Trooz »

Ancienne gare restaurée

Monument aux Morts

Moyenne

(parking SNCB voisin sous utilisé)

            Bien

          Arbres 
     remarquables

    (végétation de 
       buissons à  
         rénover
      entièrement)

 

      Propriété d'Infrabel
        
   Organisation régulière
          d’événements

Bien

  Place de   
 Forêt Village

 Bâti ancien

Eglise Ste-Catherine

Moyenne

Parking sauvage sur la place

            Bien

          Arbres
     remarquables

     Petits arbres
       inadaptés

 

        Place classée

              Eglise 
        Ste-Catherine

Très bien

  Espace
 Julie et  Mélissa

  La Brouck

Cité    
--> cohérence 
du bâti

 

            Haie de    
       Ligustrum
       restaurée

Fiche PCDR

           Monument 
       Julie et Mélissa

Très bien

  Espace vert

  côté est de la rue 
  La Brouck Cité

Cité    
--> cohérence 
du bâti

 

            Bien

    Nouvelle haie
  Nouveaux jeux
    pour enfants

         Buissons
        inadaptés
       contre talus

Fiche PCDR

 

Très bien

  Ancien terrain   de basket 

  Fonds-de-Forêt

Agora space aménagé
Environnement bâti réhabilité

Très bonne

(espace séparé en 2)

Nouvelle haie

Restauré

Seul véritable espace public du village

Bien

 

  Cité 

  Fraipont

Cité    
--> cohérence 
du bâti

Agora space

Bonne

Bien

Restauré

 

Très bien

 Travaux d’aménagement prévus   
    (court, moyen et long termes) 
   

 

 

 

 

  La Fenderie

  Espace devant
  le château

Projet de rénovation du   bâtiment du maka

Mauvaise

Jardin nature admise

CGTourisme 

Subside octroyé en automne 2018

Site classé

Grand potentiel

Moyen

  Les -

 

 

 

 

 

 

  Place du  Marché

  Prayon-village

 Bâti ancien

Mauvaise car les voitures occupent tout l’espace

Rénovation complète début 2018
« Restauré »

Résultat mauvais puisqu’à part le revêtement changé et le parking distribué, la Place n’a rien gagné en convivialité

Prime restauration façades

Cœur historique

Moyen

 

  Place Teixeira 

  La Brouck

Cité    
--> cohérence 
du bâti

Mauvaise

Mauvais

Fiche PCDR

Espace complètement négligé

Forte densité de population

      Ecole fondamentale

Mauvais

  Place Emile 
 Vandervelde

  Fraipont

 Bâti ancien

        Mauvaise

 Moyen  
(marronnier classé)

Fiche PCDR

 

Cœur historique

En bord de Vesdre

Mauvais

  Place de 
 
Nessonvaux

 Bâti ancien

        Mauvaise

  Bon    
(hêtre classé)

Fiche PCDR

(centre de Ness.)

Forte densité de population

Petite place en bordure d’une route régionale

Difficultés de parking

Petite infrastructure dégradée

Moyen

  Place 
 Wiston Churchill

  Trasenster

 Bâti ancien

Place asphaltée fin 2018

        Mauvaise

        Absente

 Saccagée

 

Mauvais

  Place 
 François Piscart

  Forêt

 Bâti ancien

        Mauvaise

       Liée au monument

 

Monument de Forêt


Bien

 Cour Monville

  Nessonvaux

 Bâti ancien

        Mauvaise

          Absente

Fiche PCDR

(centre de Ness.)

Espace restreint entouré de maisons en pierres

Difficultés de parking

Moyen

  Espace vert

  fond de la cité de 
  La Fenderie

 

 

    Grands arbres

 

En bord de Vesdre

Petite infrastructure dégradée (banc…)

Mauvais

 Cas particulier
 

 

 

 

 

 

 

  Drève Patureau

  Fraipont 

 

 

 Très bien

Plantation de nouveaux châtaigniers en 2016

Mélange et répartition des essences incohérent

 

proximité de la nouvelle école El No 
Participation des élèves

Absence d'harmonie en raison de la répartition aléatoire des essences d'arbres 

Bien

 

  PCDR = Plan Communal de Développement Rural

 

   case vide = sans objet

 .

 

 

 

Posté par infotrooz à 16:11 - - Permalien [#]

17 mars 2020

Quel est le point commun…

 (contact : troozinfo@gmail.com)

Numéro 2

…entre ces photos ?
.

.

.Capture 2IMG_20200315_102506

 .

 .

 .

IMG_20200315_102812.

.

.

 .

 .

IMG_20200315_103428.

 .

 .

 .

 ..

 .

.

 .

 .

 .

 .

 .

 .

.

 .

Capture 10.

Capture 20.

 .

 .

 .

 .

 .

.

 .

 .

.

.

 

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

Capture 30réponse ici   -->

 

.

.

.

Particularités : elles sont archi-connues, certaines très anciennes (> 10 ans) et d'autres récentes, parfois ont-elles même fait l'objet d'un PV, plusieurs ont été signalées et resignalées aux élus et à des administratifs...

.

.


.

Posté par infotrooz à 14:41 - - Permalien [#]

14 mars 2020

Trooz

 (contact : troozinfo@gmail.com)

Renouvellement de la CCATM

.

COMMISSION CONSULTATIVE D’AMÉNAGEMENT DU TERRITOIRE ET DE LA MOBILITÉ 

https://bit.ly/2U9aRJV

.

Oui, mais pour quoi faire ?

.
Ces matières sont fondamentales
en ce sens qu'elles conditionnent bien d'autres choses : l'équilibre entre les divers modes de transport, les relations de voisinage, les paysages, la protection de la nature, la sécurité, la préservation des terres agricoles...
.
Une série de photos illustrent quelques enjeux liés à l'urbanisme et à l'aménagement du territoire.

.

Le plan de secteur : un document planificateur qui date des années 80'.

 

plan de secteur

 

Capture 3

20151203_102114

 

 

 

 

 

 

IMG_0593

 

IMG_1295

 

 

 

 

 

 
.
.

La densité de l'habitat, son accessibilité en transport en commun, la proximité des services de base... conditionnent énormément d'éléments : la mobilité, la sécurité, la vie sociale, l'approvisionnement en énergies, l'épuration des eaux, la préservation des paysages, la biodiversité... Le coût pour la collectivité peut aussi être très élevé.

 

L'espace est rare ; il faut l'utiliser avec parcimonie.

20160402_145532

 

IMG_0439

 

 

 

 

 

 

 

 

Les prescriptions urbanistiques : pour éviter la cacophonie. Pour cadrer les équipements aussi.

IMG_3677

 

 

 

IMG_6863

 

 

IMG_3682 

 

 

.

.

.

.

.

.
La Grand'Rue porte encore les stigmates des anciennes activités industrielles de la vallée.
Le parc d'activités économiques à Prayon: quelque chose à faire de toute urgence.

IMG_2543

IMG_3278

 

 

 

 

 

 

.

.

.

Localisés à des endroits stratégiques, plusieurs vastes espaces vont être rebâtis : une chance à saisir pour améliorer l'attrait de la Grand'Rue et offrir un habitat de qualité. 

20140924_120632

 

 

 

 

IMG_2600

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

Les haies vives : pour intégrer le bâti dans son environnement, pour le cacher ou pour le dénaturer ?

20151031_153700Capture 2

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L'isolation des bâtiments : une nécessité.

20160605_122059

 

 

 

 

 

 

 

 

Les infractions urbanistiques sont nombreuses et diverses : prévenir, sanctionner et guérir.

20160918_173112

Capture 1

 

 

 

 

 

 

 

 

IMG_0434

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le bâti ancien dans la vallée : de nombreuses maisons sont modestes, parfois vétustes et inconfortables.

IMG_5614

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Deux exemples remarquables de rénovation et de modernisation.

20160402_145303

 

 

 

 

 

 

 

 

 

20160219_172956

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

.

Les paysages : 
une thématique généralement peu prise en compte.

02 bis - Tendance à promouvoir –intégration et mise en valeur02 - Tendance actuelle – perte des qualités par mauvaise intégration

 

 

 

 

 

 

 

.
.
Un paysage est facilement abîmé, caché ou détruit. Pourtant, des solutions de bon sens existent.

Capture 4

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

20150412_142822

 

 

 

 

 

 

 

 

 

.
Le paysage n'est pas que naturel, il peut aussi être bâti, industriel, archéologique...

Capture 5

 

 

 

 

 

 

 

Les espaces publics : très divers mais souvent peu accueillants

20151024_150116

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

IMG_1707

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Posté par infotrooz à 17:19 - - Permalien [#]

12 mars 2020

« la cldr fait un travail de qualité »

 (contact : troozinfo@gmail.com)

Numéro 3 bis

Ah bon ?

Echanges avec l’échevin Sébastien Marcq

.
Pour ceux qui ne sont pas branchés (sur les) réseaux sociaux

.

Capture Seb Marcq

Sébastien Marcq 

En effet, il y a un peu plus d’un an, j’ai eu dans mes attributions la CLDR.
Je pense avoir pris à cœur la tâche qui m’a été donnée.
Malgré mes lacunes, je me suis informé, documenté, instruit sur les différents sujets.
Les différentes personnes avec qui je collabore et travaille pourront te le confirmer.
En ce qui concerne la CLDR, nous sommes dans la concrétisation du PCDR (Programme Communal du Développement Rural) j’y ai passé énormément de temps, notamment à l’élaboration de plan, de métré estimatif, ...
Des rencontres avec les riverains ont été faites. (Pour le projet de l’aménagement de la salle de Forêt)
Des visites de terrain et un travail avec le bureau d’étude COSETECH a été fait afin d’aménager différents endroits de la commune (La salle Floréal de Fraipont, La place Teixeira, La Fenderie,...)
Aux dernières réunions de la CLDR, nous avons proposé de travailler sur les eaux de ruissellement, sur le réaménagement de certains Chemin. (Je suis actuellement sur le projet de faire le tour de Trooz dans Trooz. Ce qui fait environ 32Km.) Des démarches ont été faites pour réouvrir des chemins qui sont en fait des anciens sentiers.
Mais revenons à la CLDR...
Nous devrions passer devant la CRAT( Commission Régionale d’ Aménagement du Territoire) cette année. Ce qui nous permettra d’avoir jusqu’à 80% de subsides pour certains projets.
Je fais tout mon possible pour faire avancer notre commune et je suis quelqu’un de moteur.
Je suis aussi dans d’autres projets d’Urbanisme, de Mobilité, de concertation, ...
J’ai aussi une vie de famille, une vie privée et une vie professionnelle en dehors de mon échevinat.
Je m’investis et soutiens différentes associations et ASBL.
J’arrive à faire la part des choses...
mais à lire tes idées et tes jugements qui je pense sont inadéquats envers mon travail d’échevin.
Je ne peux que te conseiller cette petite astuce avant d’écrire ou de dire quelques chose « PENSE »

Capture PENSE


est-ce...
Positif,
Exact,
Nécessaire,
Sage,
Enrichissant.

Merci de me comprendre.

.

Capture Ol Baltus

 

Olivier Baltus Salut Sébastien,
.
Elle en fait des choses la CLDR !
La dernière réunion plénière remonte au 9 octobre 2019… ; il y a 5 mois ! Je n’y étais pas, la date ayant été fixée par la Commune et le GREOVA puis imposée aux membres sans concertation. Pas de PV sur le site dédicacé du GREOVA ! https://bit.ly/38Chhqb Précédemment, une visite de terrain a eu lieu à Forêt et La Brouck, à laquelle j’ai préféré ne pas participer vu mes nombreux articles sur ces sujets.
Celle d’avant a eu lieu le 12 juin 2019 et a concerné le projet de rénovation de la Place Emile Vandervelde de Fraipont… que tu nous as présenté sous la forme d’une description statique des éléments : La Vesdre, la place, l’église, la voie d’accès à l’école… Rien concernant son « fonctionnement » par contre, soit la logique derrière les diverses options d’aménagement qui ont été traduites dans la maquette. On avait pourtant demandé que ça soit l’architecte communale qui présente… son projet de rénovation. Idem pour les étapes et la ligne du temps quant à la réalisation du projet, tant les explications étaient éparses. J’ai fait remarquer tout cela dès le lendemain dans un mail (constructif) à tous les membres et participants. Rappelons que ce projet est repris dans le lot 1, « à réaliser idéalement dans les 3 premières années du PCDR ». Mais c’est vrai : vieux vaut prendre 10 ans que de concrétiser un mauvais projet d’aménagement d’espace public, comme on doit le déplorer Place du Marché à Prayon (par exemple).
Et enfin la première réunion après l’entrée en fonction de la nouvelle majorité PS en décembre 2018 a eu lieu le 22 mai 2019 à l’occasion de laquelle a – notamment - été présentée la CLDR renouvelée. Aucun élu présent n’a pu nous dire quels membres étaient effectifs et quels autres étaient suppléants, quels étaient les binômes et qui avait le droit de vote ! Tout le monde était heureux qu’après… plus d’un semestre blanc, les travaux puissent enfin reprendre via le récapitulatif de toutes les fiches-projets mais la situation d’entrée de jeu était franchement pathétique.
.
Elle en fait des choses la CLDR !
Ce serait bien d’informer la CLDR et les citoyens de Trooz, sauf si de participatif le projet n’a que le nom.
.
Elle en fait des choses la CLDR !
Depuis la décision de 2010 de s’engager dans une Opération de développement rural et la création de la CLDR le 27 janvier 2014, l’eau a coulé sous les ponts et au vu de la liste des 25 fiches-actions (https://bit.ly/2TRXmys) priorisées par le Conseil communal le 11 décembre 2017, force est de constater que concrètement les projets du lot 1, prioritaires, ne sont pas près de se réaliser. Surtout si on retire la voie lente et le bâtiment du Maka à La fenderie qui seront subsidiés par ailleurs.
.
La Communication de la Commune sur ses projets et leurs interactions avec la population demeure totalement insuffisante, comme si les autorités avaient peur que les citoyens participent, s’investissent. C’est pourtant un engagement de la déclaration de politique communale ! Et cela renforcerait pourtant la légitimité des élus.
Je passe sur ton habitude de ne pas t’exprimer sur les réseaux sociaux. Je passe aussi sur ta vie privée ; ce n’est pas le sujet et on en sait assez avec ce que tu en dis sur FB.
.
Est-il exact que tu te formes et t’instruis ? Je te conseille alors le « Carrefour des Ruralités » le 28 mars à Rochefort : https://bit.ly/2vXWNLr
.
Est-il sage que tu utilises… FB pour exprimer des positions politiques en plein cœur de procédures légales de concertation de la population comme tu l’as fait lors de l’enquête publique sur le projet de lotissement Lamy à Nessonvaux ?
.
Est-il nécessaire de divertir la population et d’entretenir ta popularité sur… FB a longueur de semaines alors que le fossé abyssal entre les citoyens et leurs représentants vient avant tout d’une gestion peu rigoureuse (on peut aussi parler de l’ambiance au sein du personnel communal) et de la mise de côté d’enjeux pourtant essentiels, comme le démontrent 7 de mes 8 articles publiés depuis le 26 janvier ?
.
Dans certains contextes, faire ce que l’on peut n’est pas une excuse. Bref, on peut en parler quand tu veux ; ça me semble même bien nécessaire. Pourquoi pas une réunion citoyenne d’information et d’échanges ? Et au plaisir de te voir lors d’une réunion de la CLDR.

.


.

 

Posté par infotrooz à 18:54 - - Permalien [#]

10 mars 2020

« la CLDR fait un travail de qualité »

 (contact : troozinfo@gmail.com)

Numéro 3

Ah bon ??? Voyons ça…

.
CLDR
pour Commission Locale pour le Développement Rural.

Depuis 2014, j’ai écrit 19 articulets sur ce projet participatif. « parti quoi » ?

Vous voulez savoir ce qu’est une ODR, un PCDR, une CLDR… Et mon point de vue quant à la conduite communale du projet ?
Cliquez ici https://bit.ly/3crAldY ou ici https://bit.ly/2PP3VAu ou ici https://bit.ly/2TELboz ou ici https://bit.ly/2TDesQk ou ici https://bit.ly/3aB8qXv ou ici https://bit.ly/2PQ6YIA ou ici https://bit.ly/2PRtpx0 ou ici https://bit.ly/39rN12G ou ici https://bit.ly/38w2hKN ou ici https://bit.ly/2vJCAbY ou ici https://bit.ly/2VIxEyS ou ici https://bit.ly/3auEvQr ou ici https://bit.ly/3awjWDu ou ici https://bit.ly/39oUa3S ou ici https://bit.ly/2wA0Vkw ou ici https://bit.ly/32R6dVb ou ici https://bit.ly/39mFIcu ou ici https://bit.ly/2VLLVuH ou ici https://bit.ly/38poLwI

En deux mots : une possibilité de voir subventionner par la Région des projets utiles pour le cadre et le bien-être de la population. Mais qu’en fait-on ?

Quelques titres valent mieux que de longues lectures…

Capture 2

Capture 3

Capture

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Un projet mal géré, une vraie Nakba

Rarement, on aura vu une gestion aussi calamiteuse, un suivi aussi catastrophique. Je le sais, je m’investis / j’essaie de m’investir dans ce projet depuis 2014.

Les « errances » dans la gestion de ce dossier, aussi nombreuses que les stations d’un chemin de croix, ont notamment été dénoncées via un courrier au Bourgmestre du 30 septembre 2017 https://bit.ly/2Q4FUFC. J’y écrivais notamment ceci : « Puisque vous, Monsieur le Bourgmestre, avez pris l’habitude de répondre à tout et de vous exonérer de tout manquement, je vous demande de reprendre personnellement le projet en mains et de le conduire rapidement à bien. »

Le 2 décembre, le Bourgmestre a bien entendu répondu : https://bit.ly/39HkmGP
.

Un mépris total pour l’engagement citoyen…

Un PCDR est un projet citoyen, participatif. Sans ce fondement, il ne peut emporter l’adhésion de la population et passe totalement à côté de son objectif.

Après le tohu-bohu du départ, les participants ont participé à de nombreuses réunions pendant des années en scrutant l’horizon et une terre à rejoindre, accompagné par le remarquable travail - tout au long du processus - des chargées de mission du GREOVA*, l’organisme accompagnateur. Mais avec le temps, ne voyant que l’océan à perte de vue, les enthousiasmes se sont dissipés et les gens ont fini par partir. Rappelez-vous le « lot zéro », ces petites actions non financées et qui devaient entretenir la dynamique citoyenne… Et bien les citoyens se sont investis, ont rédigé des textes, parcouru le terrain… mais voyant les lots 1, 2 et 3 végéter, cela n’a pas suffi.

Fin 2018, on a changé d’Echevin en charge de cette matière et Sébastien Marcq a pris la place de Christophe Marck. Passer d’un Marc à l’autre n’a rien amélioré jusqu’ici. Faut-il rappeler que les Echevins reçoivent – logiquement – un revenu pour leur travail d’élu ? Sans modulation suivant les performances. Non, les poujadistes ne sont pas ceux qui dénoncent mais ceux qui promettent sans assurer ensuite.

Quelle meilleure démonstration que la suite des événements depuis la décision communale de lancer une Opération de Développement Rural le 10 mai… 2010.

  • 2012 et 2013 : réalisation d'un diagnostic communal et d'un inventaire des besoins et projets par le GREOVA* ;
  • février 2012 : deux réunions d'information du personnel et du Conseil Communal ;
  • mars 2012 : trois réunions d'information citoyenne dans les villages afin d’identifier les atouts, les faiblesses et les besoins de la Commune dans différents domaines de la vie communale ;
  • avril 2012 : une réunion d'information de la CCATM ;
  • 2013 : les agents de développement du GREOA* rencontrent des personnes ressources (associations, Maison du Tourisme…) pour affiner le diagnosticcommunal et établir un inventaire des besoins et projets à développer dans la commune ;
  • 27 janvier 2014 : le Conseil Communal désigne les membres de la Commission Locale de Développement Rural (CLDR) ;
  • des dizaines de réunions plénières et de groupes de travail, des sorties sur le terrain... auxquelles ont participé des dizaines de citoyens en 2015, 2016 (stand-by tout le second semestre 2016) et jusqu’au 4 mai 2017, réunion au cours de laquelle la CLDR a  accordé un niveau de priorité à chacune des 25 fiches-actions du Plan ;
    • Lot 1 : projets à réaliser dans les trois premières années du PCDR ;
    • Lot 2 : actions à mettre en place entre la 4è et 6è année du PCDR ;
    • Lot 3 : autres actions moins prioritaires.
  • 23 janvier et 9 mars 2017 : passage en revue par les groupes de travail des textes de synthèse pour chacun des projets rédigés par la nouvelle équipe du GREOVA* ;
  • 24 mars 2017 : Conseil communal au cours duquel je fais part du temps anormalement long depuis le lancement de l’ODR et de la qualité insatisfaisante de la transcription des projets dans les fiches actions ;
  • 13 novembre 2017 : le Collège modifie quelque peu l’épreuve en formalisant un lot 0 (fiches-actions non subsidiées à réaliser dans l’immédiat par les citoyens) et en adaptant le niveau de priorité de quelques autres fiches-actions des lots 1, 2 et 3 ;
  • 29 novembre 2017 : réunion du GT « promenades » et reprise en main par l’Echevin du Tourisme du projet de renouvellement de la carte des 6 promenades touristiques de Trooz là où on l'avait laissé... le 21 juin ;
  • 11 décembre 2017 : Conseil communal qui approuve l’ordre de priorité des fiches-actions et, partant, du Plan Communal de Développement Rural !

Sept années donc pour aboutir à un plan d’actions, le PCDR !

Vous voulez voir les 25 fiches projets ? Elles sont ici : https://bit.ly/2TRXmys

Regardez où nous en sommes… 2 ans plus tard !

(pour info : le projet de réaménagement du site du Maka à La Fenderie est sorti du PCDR puisqu’il a été pris en charge par le CGT – Commissariat Général au Tourisme)

.
Et puis quoi ? Désignation d’un prestataire pour étudier les 10 fiches disposant d’une composante technique et nécessitant un investissement important et estimation du coût de leur réalisation… Où en est-on aujourd’hui ? Aucune idée. Quelqu’un sait-il m’aider ?

Depuis 2 ans, il y a eu 3 ou 4 réunions. Je manque de précisions ? Evidemment, les PV ne sont même pas sur le site dédicacé du GREOVA* ! https://bit.ly/38Chhqb

Des événements prévus ? Non. Des réunions prévues de la CLDR ? Non. Et en plus, les dates sont imposées aux membres qui, évidemment, n’ont alors pas toujours la possibilité de participer.
.

Gâchis, impéritie

Le renouvellement complet de l'équipe des agents de développement du GREOVA* fin 2016, eux aussi lassés (oui oui, eux aussi), avec des retards et des difficultés techniques sérieuses à la clef, a créé un vide qu’il aura fallu un an pour combler. Non pas à cause de l’organisme accompagnateur mais de la Commune dont on s’est demandé bien des fois pourquoi elle ne s’impliquait pas sérieusement dans le projet !

Et, logiquement, le report de réunions en raison du désistement des citoyens (les 31 janvier et 16 février 2017 du fait de la présence d'un seul citoyen), lassés par une procédure interminable, des cafouillages divers et quelques interventions déloyales de la Commune dans les coulisses du projet (rappelez-vous : le PCDN – Plan communal de protection de la nature – et l’opération « commune zéro déchet », sortis de nulle part).
.

Trois CONCLUSIONS s’imposent :

-       oui, la CLDR fait un travail de qualité ;

-       les élus en charge du dossier – et le Bourgmestre – doivent s’impliquer réellement dans le PCDR et,
        dans ce cadre, rendre aux citoyens la place qui est la leur ;

-       il est plus que temps de faire le point, de communiquer et d’engager les premières réalisations !

.
Aller revoir ces 25 fiches !  https://bit.ly/2TRXmys

.
* GREOVA : Gro
upement Régional Economique des vallées de l'Ourthe, de la Vesdre et de l'Amblève (GREOVA) = organisme accompagnateur

IMG_5619

Mobilité, espaces publics, patrimoine, Fenderie, biodiversité, chemins... En matière de "développement rural", il y a pourtant de quoi faire 

 


.

 

Posté par infotrooz à 14:54 - - Permalien [#]

03 mars 2020

Trooz : Propreté publique

 (contact : troozinfo@gmail.com)

Numéro 4

Faut-il apprendre à vivre avec… la saleté ?

Non, la saleté n’est pas une fatalité. Ni en ville ni ailleurs.

D’ailleurs, dans de nombreux pays et régions d’Europe, l’environnement urbain et rural n’est nullement souillé de détritus comme on l’observe chez nous ! Question de culture dirons certains, de politique dirons d’autres. Probablement des deux.

Toujours est-il que rien ne justifie la saleté des espaces publics, des chemins, des bords de routes, des berges de rivières. Face à cette problématique - difficile à résoudre -, les autorités politiques doivent user de mesures préventives et coercitives dans le cadre d’un plan d’actions cohérant sur le long terme.

Tiens, on dirait la définition même de l’action politique…

Problème : en Wallonie, la norme sociale est quelque peu défaillante. Tout comme certains continuent de se vanter de rouler vite, d’autres se débarrassent toujours de leurs déchets en rue ou dans le ruisseau en fond de jardin sans trop de gêne et… sans que quiconque ne dise grand chose.

IMG_8869

IMG_8840

 

 

 

 

 

 

 

 

Détritus à La Brouck, ramassés par un citoyen moins de 2 heures après mon passage !

La Grand'Rue, dans un général bon état de propreté.

IMG_8896

IMG_8845

 

 

 

 

 

 

 

 

Déverser ses déchets verts et autres sur la berge : le meilleur moyen pour la déstabiliser !

Déposer ses déchets ménagers dans ou au pied d'une poubelle publique : un grand classique.

Le comportement d’une petite minorité de gens affecte le cadre de vie de tous, entend-on souvent. Quelle minorité ? Elle n’est peut-être pas si petite la minorité, vu tous ceux qui n’ont pas encore intégré la nécessité d’éteindre la lumière de leur bureau en partant, porter un pull plutôt que de vivre dans une pièce où il fait 24 degrés ou déposer leur canette dans un sac bleu à la sortie de la cantine. On est par contre tous émus face à cette tortue des Caraïbes qui grignote un morceau de plastique...  
.

Et à Trooz ?

La Grand’Rue présente un aspect bien éloigné de celui – quelque peu "surréaliste" – décrit en octobre 2016, lorsque des déchets nombreux jonchaient les accotements et trottoirs. Peut-être l’effet du Glouton… Toujours des avaloirs mangeurs de canettes par contre. Non, dans l’état actuel du réseau d’égouttage et vu le nombre de chaînons manquants, elles ne finissent pas dans un conteneur de la station d’épuration de La Brouck mais dans la Mer du Nord !

IMG_8873

IMG_8887

 

 

 

 

 

 

IMG_8882

 

IMG_8878

 

 

 

 

 

 

 

 

.
Impliquer le citoyen dans des actions concrètes de nettoyage est une très bonne chose.
Les « grands nettoyages » de printemps par exemple.

Nous espérons une large et longue participation des élus le 28 marshttps://bit.ly/2I61i9h 

IMG_8892

Les berges de la Vesdre n'ont jamais été aussi propres !

Quelques idées :

  • continuer à inviter les jeunes de Trooz et leurs éducateurs ainsi que les groupements de jeunes à participer ;
  • convier aussi les riverains de la Vesdre (dont ceux de la cité de la Fenderie) ;
  • rappeler les droits et les devoirs, le civisme nécessaire ;
  • associer chaque événement organisé par la Commune à une action « zéro déchet » (jogging la Troozbergeoise, brocantes, Carnaval de Nessonvaux, marché de Noël...) ;
  • supprimer les canettes au niveau de toutes les infrastructures communales (salles sportives et autres, écoles…) ;
    (pas d’indignation inutile : que sais-je s’il y a des canettes dans les écoles ou au Centre sportif de Trooz ? Et ce n’est pas parce que je ne les fréquente pas que je ne peux pas m’y intéresser. Je sais ce que la Commune veut bien communiquer. Tant mieux s’il n’y en a pas – et dans ce cas pourquoi ne pas le faire savoir ? – mais ce serait bien triste qu’il y en ait)
  • développer un compost de quartier ;
  • faire appel à Intradel bien plus souvent que lors de l’événement annuel réservé à une quinzaine de personnes;
  • … 

Qu’attend-on pour être proactifs et quelque peu « innovants » ? Qu’attend-on, par exemple, pour lancer et ACCOMPAGNER une action à destination des familles de Trooz en vue d’une réduction de la production des déchets et faire la promotion du SUIVI ? Ce serait une manière de travailler sur 2 tableaux : la prévention des déchets et la propreté.

Tiens, que dit la DPG, lue par le Bourgmestre le 3 décembre 2018 à l’occasion de l’installation de la majorité PS ?

  • Renforcer l’actions des agents de propreté dans chacun des quartiers ;
  • Lutter efficacement contre les dépôts clandestins par l’éducation, la prévention et la répression.
    .

Quant au nombre de poubelles…

Non, les multiplier ne résout pas tout ; ce serait trop simple.

Au contraire : cela laisse penser qu’où elle se trouve, la personne doit pouvoir se débarrasser de son déchet : à chaque croisement d’un chemin de randonnée ou d’une voie lente, à proximité de chaque banc public, à l’entrée de chaque implantation communale… Non : les chemins, aires de stationnement, aires de pique-nique... sont utilisés de manière temporaire et celui qui y passe retourne chez lui avec ce qu'il a emporté !

Pour le dire autrement : multiplier le nombre de poubelles ne fait pas une politique… comment déjà ? : « cohérente et sur le long terme ».

Et ça marche : suite à l'expérience concluante de Virton, les communes gaumaises se sont engagées dans une même démarche !
.

Et Bridget dans l’affaire ?

IMG_8912

IMG_8940

IMG_8917

Pas besoin d’aller le chercher le 28 mars ; je m’en suis chargé pour le déposer au Service des Travaux. 

 


.

 

 

Posté par infotrooz à 16:17 - - Permalien [#]

25 février 2020

Trooz : ses chemins pédestres sont

 un vrai patrimoine commun…

 (contact : troozinfo@gmail.com)

Numéro 5

…qui doit le rester !

S’il est une priorité sur laquelle tout le monde s’accorde, c’est bien celle-là !

Combien de fois ais-je été abordé pour des chemins obturés, accaparés par des riverains, embroussaillés, mal balisés ou… souillés par des déchets ?

Combien de fois à la CLDR (Commission du Développement Rural), ce sujet n’a-t-il pas été abordé (et reporté…) ? 

Les autorités politiques sont bien conscientes de cet intérêt de la population, tout autant que de l’atout que constitue ce dense réseau de chemins dans une commune vallonnée qui offre un nouveau regard à chaque passage de crête ou de ruisseau. Trooz n’a pas de cathédrales, de musées ni de châteaux (et encore) mais de biens beaux chemins. Un vrai « produit d’appel » touristique.

Malheureusement, au cours de la mandature 2012 – 2018, seul deux petites jonctions ont été rouvertes, auxquelles il faut ajouter un passage discret mais utile entre la Maison Médicale et la Rue de l’Eglise, à proximité de la Maison Communale. Faible bilan au regard du nombre de situations qui restent problématiques.

Heureusement, pendant cette même période, un réel investissement a été consenti au niveau de la cartographie des promenades et de leur balisage. A Trooz, les chemins sont aussi bien entretenus dans l’ensemble et la Commune et ses ouvriers répondent toujours présents avant l’organisation d’une marche. Notons aussi le fait que petit à petit, tous les bancs publics jalonnant plusieurs chemins ont été restaurés ; il faut dire que certains menaçaient ruine !

Mais malgré cela…
.

Il est plus que temps que LES élus en charge de cette matière se bougent

La DPG (déclaration de politique générale) qui porte le projet de la majorité PS pour la législature 2018 – 2024 s’engage à :

« Continuer la rénovation du balisage et entretenir régulièrement le très beau réseau de balades de notre commune, notamment en faisant converger certains chemins structurant vers la future voie lente » (qui relira les gares de Trooz et Chaudfontaine en longeant la Vesdre, cqfd).

Un gros travail reste à faire au vu du nombre de chemins qui mériteraient d’être réhabilités où dont l’usage est entravé d’une manière ou d’une autre.

Oui, il est plus que temps que LES élus en charge de cette matière se bougent ! Au sens propre en allant marcher (et pas seulement skier) et au sens figuré en engageant les démarches concrètes pour rendre tous les chemins pédestres… à leurs usagers, habitants et visiteurs.

Quels élus, et quelles compétences touchant aux chemins ? Découvrez-les vous-mêmes ici : https://bit.ly/2HNKlQL

Quelques situations de terrain parmi bien d’autres… via quelques photos.

20140830_120524

20151031_153548

20160821_142506

20160918_183940

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.
20170129_114024

.

.

.

.

.

.

.

.

Des réalisations heureuses...

.

20150810_173201

20170523_181644

20170523_181911

.

.

.

.

.

.


20170523_182142

.

.

.

.

.

.


Et d'autres qui le sont beaucoup moins, surtout quand la Commune elle-même confond les arbres avec des panneaux d'affichage. Les affichettes bleues sont celles d'une organisation privée.

chemin 2

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

Le chemin de la spinette, dangereux après l'enlèvement des escaliers.

chemin 1

IMG_1676

.

IMG_5803

IMG_9184.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.
.
.promenade n°3 058

.

.

.

.

.

De beaux paysages...

.
.IMG_20200223_132331

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.
IMG_20200223_163506

promenade n°3 049

.

.

.

.

.

.

.

.

Et des situations anormales comme cet ancien chemin déplacé en limite de propriété et devenu inaccessible car très dangereux, cet autre chemin déplacé en bordure de champ sans enquête commodo incommodo... ou celui-ci qui est carrément barré !

 

Que cela ne vous empêche pas de fréquenter les chemins, c’est la meilleure manière de les préserver !

Plein d’infos pour celles et ceux pour qui la marche et les chemins égayent la vie et qui veulent valoriser la pratique : https://www.tousapied.be/ (anciennement sentiers.be).

 


.

 

Posté par infotrooz à 15:46 - - Permalien [#]

18 février 2020

Trooz : le lotissement du Bois Lemoine...

...n’épure plus ses eaux depuis 10 ans 

 (contact : troozinfo@gmail.com)
.

Numéro 6
.

Mais que fait la Commune ?

Rétroactes

  • lors de la construction du lotissement de 24 maisons dans les années 70 est installée une station d’épuration, copropriété que les habitants ont l’obligation d’entretenir et faire fonctionner en vue du respect des normes de rejet ;
  • dans les années 2000, l’AIDE (Association Intercommunale de Démergement et d’Epuration des 84 communes de la Province de Liège) est sollicitée à plusieurs reprises par la copropriété et la Commune de Trooz afin que la SPGE (Société Publique de Gestion de l’Eau) et l’AIDE reprennent respectivement la propriété et l’exploitation de la station ; pour ce faire, le réseau d’égouttage doit être remis en état (ce qui sera fait). 
    Problème : la station est vétuste, ce que tout le monde feint d’ignorer.
  • début des années 2010, la Commune de Trooz conduite par une majorité PS-MR dirigée par la Bourgmestre PS Denise Laurent, en fin de quatrième et dernier mandat, reprend la propriété et l’exploitation - vaille que vaille - de la station.
    Objectif : la refiler à la SPGE.
  • un peu plus tard, la station délabrée est arrêtée définitivement ;
  • en 2013, une nouvelle expertise de l’AIDE conclut à l’impossibilité de rénover l’ouvrage d’épuration qui doit donc être remplacé… pas son propriétaire, la Commune ;
  • 12 décembre 2016 : la majorité PS-MR-EcoVa vote le budget communal - exercice 2017 - incluant l’investissement à l'extraordinaire de 120.000 € nécessaire pour le remplacement de la station d’épuration du Bois Lemoine ;
  • 17 mai 2018 : la majorité vote le projet de modification du PASH (plan d’assainissement) du quartier de Péry et du Bois Lemoine afin de les faire passer de l’assainissement autonome privé (appelé aussi « individuel ») vers le collectif public. Projet qui sera ensuite validé par la SPGE.
    .

Une erreur fondamentale

La majorité PS-MR de la législature 2006 – 2012 a évidemment commis une erreur fondamentale en reprenant cette station privée et… non fonctionnelle ! C’est maintenant la collectivité qui doit payer l’installation d’une nouvelle station d’épuration publique d’une capacité de traitement des eaux de 100 équivalent-habitants (EH), soit les 24 familles du lotissement Bois Lemoine ! 120.000 € au bas mot.

Mais bon, l’intérêt de quelques particuliers au détriment de l’intérêt général, on le dénonçait déjà en décembre 2016 !

Vu son impécuniosité, la Commune n’a toujours pas remplacé cette station mise à l’arrêt début des années 2000. Depuis, les effluents pollués sont directement rejetés dans le ruisseau du Bois Lemoine, affluent du ruisseau de Sainry puis de la Vesdre.

IMG_20200208_150425

IMG_20200208_150443

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


.

 

Posté par infotrooz à 18:51 - - Permalien [#]

11 février 2020

Trooz : démocratie locale et participation citoyenne

 (contact : troozinfo@gmail.com)

Numéro 7
.

Le dire c’est bien, le faire c’est (bcp) mieux

« Ensemble avec le Bourgmestre * » est aux affaires à Trooz depuis décembre 2018 ; le PS poursuit donc son occupation du mayorat depuis des décennies, avec quelques quémandeurs de gauche, de droite ou du centre, paraît-il.

Ainsi va la démocratie locale à Trooz, sclérosée par le manque de réalisations concrètes à l’intention des citoyens dont on vente pourtant la responsabilité et dont on assure qu’on va les faire activement participer.

117770198_o

Il faut dire que le fossé entre élus et citoyens est abyssal, et que les premiers continuent de l’approfondir... Pas seulement aux niveaux régional et fédéral où des partis extrémistes captent de plus en plus de suffrages, ce dont ne manquent pas de se désoler les démocrates. Ils sont où les démocrates qui, par définition, offrent aux gens de participer aux décisions qui les concernent ? Exagéré ? Malheureusement non.

La DPG (déclaration de politique générale) qui porte le projet de la majorité PS pour la législature 2018 – 2024 fait de la « participation citoyenne » un de ses trois objectifs fondamentaux. Et elle n’est pas avare de bonnes intentions :

  • débat citoyen autour de projets de quartiers et en proposant des budgets participatifs afin de réaliser des projets de proximité sélectionnés selon les modes démocratiques ;
  • réunions de quartiers ;
  • conseils participatifs des jeunes et des aînés ;
  • population invitée à formuler des propositions directement auprès du conseil communal ;
  • politique d’information et de communication multicanale objective et efficace ;
  • baromètre périodique des attentes et de la satisfaction des usagers des services communaux ;
  • actions mobilisatrices ;

salle conseil communal TroozIMG_8815

 

Et dans les faits ? Les façades et jardins fleuris et le nettoyage de printemps, c’est sympa, mais ça ne sort pas la population de son rôle d’assistée politique.

C'est vrai : on ne peut pas tout faire en un jour. Mais qu'attend la majorité pour engager ce qui peut l'être à court terme et informer quant à ce qui suivra ? Vous connaissez des cabinets ministériels, par exemple, qui ne communiquent pas sur les propositions qu'ils se sont engagés à réaliser ? 

Que valent encore les engagements du politique du début de la législature ? Doit-on déjà les considérer comme de vaines promesses ?

Vu ce constat plutôt affligeant, que symbolise tristement l’assistance famélique du public aux conseils communaux, on est franchement en droit de se demander quelle motivation anime encore les 19 élus communaux, tous partis confondus. Dont 11 siègent depuis (au moins) 7 ans, parmi lesquels 5 des 6 membres du Collège ! Qui assume la responsabilité de cet état de fait ? 

Courage, encore 5 ans à tenir pour vous et 5 ans à subir pour nous !

D’autres choses participeraient à rendre un peu de crédit… aux élus communaux de Trooz, comme par exemple :

  • diffuser les conseils communaux sur internet (le Bourgmestre n’y est pas favorable car il pense que les élus ne se comporteraient alors pas normalement et feraient plutôt du show ; je pense au contraire que cela forcerait un débat quelque peu argumenté, comme le montrent les expériences dans d’autres communes de toutes tailles) ;
  • consacrer les 20 premières minutes des conseils communaux (10 par an) à un échange « public admis » sur des points d’intérêt communal déterminés à l’avance, en présence éventuellement d’un animateur ;
  • réserver un espace du bulletin communal pour l’expression de l’opposition ;
  • instituer et – contrairement la mandature précédente – faire fonctionner un comité de monitoring de la DPG, chargé auprès du Collège du suivi régulier des engagements et en débattre au Conseil communal.

Si ce sont les individus qui doivent défendre la démocratie, aux élus à la faire vivre.

Les autorités de proximité ont un rôle clé à jouer pour faire émerger des projets de nature à revivifier la démocratie.

* le Bourgmestre de Trooz est Fabien Beltran

 

Capture

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

.

Posté par infotrooz à 17:59 - - Permalien [#]

04 février 2020

Réchauffement climatique

 (contact : troozinfo@gmail.com)

Numéro 8

Trooz passe son tour

Personne n’y échappera, pas même ceux qui détournent le regard.

Le réchauffement climatique est une réalité et ses premières manifestations ne sont rien par rapport à ce qui nous attend.

IMG_20190726_142210

Avec une moyenne des températures sur terre égale à celle d’il y a 3 millions d’années, à une époque où les mers étaient 20 mètres au-dessus du niveau actuel, et au vu de la l’accélération et de l’ampleur des catastrophes naturelles,  il y a de quoi envier les naïfs et les insouciants.

On peut y voir des mécanismes d'autodéfense qui pourraient (devraient) bientôt balayer une partie de l'humanité. Après une perturbation, les écosystèmes tendent vers un nouvel équilibre, qu’il s’agisse d’une rivière polluée par des effluents, d’une forêt ravagée par un parasite, ou d’une planète en surchauffe.

Difficile d’imaginer que nos modes de vie de demain seront bien différents de ce que l’on vit aujourd’hui. Plus on tarde à s’engager volontairement dans la transition écologique, plus les conséquences du réchauffement climatique seront impactantes et graves.

Le climatoréalisme fait des ravages, comme avant lui les climatosceptiques qui ont fait perdre 20 ans à la prise de conscience des phénomènes en cours. Les responsables politiques et économiques qui défendent obstinément notre modèle de développement consumériste sans la moindre véritable remise en question et sans en tirer les enseignements sont dangereux. L’histoire les condamnera mais il sera trop tard pour réparer le mal. L’Australie qui brûle n’est que le dernier méfait de cette caste, le plus spectaculaire aussi. 

Car, en soi, réduire nos déplacements motorisés, consommer de manière plus sobre, favoriser les circuits courts et interdire l’obsolescence programmée – ainsi que mille et une autres choses – ne sont pas des régressions. Cela pourrait même améliorer notre confort de vie !

Faut-il craindre un retour au Moyen-Age ? Mais on y est toujours au Moyen-Age, et il est plus que temps qu’on en sorte et qu’advienne la Renaissance et avec elle une vie digne et sereine pour tous, générations futures comprises !
.

Capture

.

C’est pas moi, c’est eux !

Le défi est colossal, le succès franchement incertain. On ne s’en sortira pas en bannissant les pailles en plastique, les voitures du centre des villes, en bétonnant des pistes cyclables et en compensant les milliards de km parcourus chaque année en avion. Ni en remplaçant les voitures par… des voitures !

Tout le monde, citoyens, politiques, acteurs sociaux et économiques…, nous sommes tous concernés. Et donc évidemment aussi les 262 communes wallonnes.

Certaines se bougent, d’autres non. J’habite dans une entité qui appartient à la seconde catégorie : Trooz

Cela m’attriste, cela me motive.

Dès après les élections communales d’octobre 2018, partout en Wallonie, des nouvelles majorités ont confié la « transition écologique » à un échevin : Mons, Sombreffe, Virton, Jemeppe-sur-Sambre, Gembloux, Namur... A Ottignies-Louvain-la-Neuve, c’est la Bourgmestre qui est chargée de la transition ! Il faut dire qu’Ecolo est dans la majorité (et détient le mayorat).

Rien n’est acquis, bien entendu. Ces élus vont devoir convaincre leurs collègues de faire de l’écologie et du réchauffement climatique des sujets transversaux, pris en compte dans chacune des politiques. Mais le message vis-à-vis du public est très fort et crédibilise le pouvoir politique dans sa volonté d’assumer ses responsabilités et de supporter concrètement des initiatives citoyennes. Car c’est d’actions dont nous avons besoin, de comportements, de choix et de décisions.

Les citoyens, une fois encore, ont une longueur d’avance sur les politiques. Craindre que toute initiative allant dans le sens de la transition écologique sera pénalisante, incomprise et rejetée, c’est non seulement renoncer à ce pour quoi les candidats ont été élus (protéger la population et travailler sur le long terme, dans le cadre d’une vision d’avenir) mais aussi prendre les gens pour des cons. L’un comme l’autre sont inacceptables.
.

Et à Trooz ?

La DPG (déclaration de politique générale) qui porte le projet de la majorité pour la législature 2018 – 2024 parle du climat. C’est même une valeur essentielle !

« Notre équipe (la majorité PS) veut maintenir un service public communal de qualité qui pourra répondre aux besoins de la population et, ce, dans l’intérêt général en soutenant le personnel communal et en leur offrant un bon climat de travail et des propositions adaptées de formations ».

Est-ce là qu’il faut chercher la volonté de « réduire l’empreinte écologique de la commune dans la mesure des possibilités » ? Oserais-je rappeler que le principal besoin de la population, c’est que nos enfants aient un avenir ? L’écosocialisme, du greenwashing ?

La Commune de Trooz peut-elle encore rattraper le coup ? Qu’attend-t-elle pour engager un processus citoyen en vue d’aboutir à une motion de déclaration d'urgence climatique qu’elle voterait ensuite au Conseil communal, point de départ d’un programme d’actions concrètes sur notre territoire ?

IMG_20190127_151154

IMG_20190315_133323

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour ceux qui l’ignorent :

  • en 2018, la Belgique a émis 118,3 millions de tonnes « d’équivalent CO2 » de dioxyde de carbone, de méthane, de protoxyde d’azote et de gaz fluorés ;
  • à cela, il faut ajouter les émissions « importées » (les produits achetés à l’étranger) et les émissions du transport aérien, du transport maritime ;
  • les émissions des avions et maritimes ont respectivement augmenté de 64,5% et de 127% depuis 1990 ;
  • depuis 1990, la capacité d’absorption des « puits » de carbone que sont les forêts, les prairies et les autres espaces verts a baissé de 72%, notamment en raison de l’urbanisation de notre territoire.
     
  • la Belgique doit réduire ses émissions de 35% en 2030 dans les secteurs non industriels ;
  • l'effort devra être accru ensuite pour arriver à la neutralité carbone en 2050 ;
  • depuis 2015, les émissions stagnent en Belgique.

Mais pour limiter le réchauffement de la planète à 2°C, il faudrait réduire de… 70% les émissions de gaz à effet de serre partout dans le monde d’ici 2030.

Je vous laisse en tirer les conclusions.

 IMG_20190324_185644IMG_20190512_134135

 

IMG_20190331_142316

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

IMG_20190512_150451

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


.

Posté par infotrooz à 12:36 - - Permalien [#]

30 janvier 2020

Déchets ménagers à Trooz

(contact : troozinfo@gmail.com)

Numéro 9

Aucune amélioration depuis 2011 !

De plus en plus de citoyens réduisent volontairement leur production de déchets ménagers. Sans la moindre politique incitative en la matière, la Commune de Trooz n’a jamais joué son rôle, arguant que c’est l’intercommunale Intradel qui est à la manœuvre. Ou comment se défausser à bon compte.

Sous prétexte qu’elle est modeste en taille avec ses 8.000 habitants et n’a pas les compétences nécessaires, la Commune peut-elle se dispenser de prendre ses responsabilités à son niveau ?
.

Qui s’en étonnera ?

Dans la DPG (déclaration de politique générale) qui porte le projet de la majorité PS pour la législature 2018 - 2024, il est bien écrit la volonté de « soutenir l’association des commerçants en matière de gestion des déchets ».

Parmi ses « valeurs essentielles », et au travers de cette même déclaration, la majorité annonce vouloir « réduire l’empreinte écologique de la commune dans la mesure des possibilités ». Quelles possibilités ? Ne faut-il pas se les donner ?

Dans les faits, et sur le terrain, c'est le néant. 

Une attitude inacceptable de la part du niveau de pouvoir le plus proche du terrain, et un mépris envers la population. Les chiffres ne mentent pas.

graph déchets - 2009 - 2018

L’entrée du système de conteneurs à puce en 2011 a réduit significativement la production des ordures ménagères. Sans que les spécialistes des déchets aient jamais pu expliquer ce phénomène qui s'est produit partout. 
.
Dans 3 mois, les chiffres de 2019 pour Trooz ne pourront que confirmer le statu quo depuis 2011, avec un tonnage annuel de plus de 200 kg / an.hab.


Et ce ne sont pas les articulets dans le magazine communal, le travail des enseignants et l’atelier organisé annuellement par Intradel pour une quinzaine de personnes qui y changeront quelque chose.

IMG_1326

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

A quand une politique structurelle et volontariste à l’attention de tous les citoyens et des commerçants ?

 

IMG_1438

IMG_9244

Prévention des déchets ménagers et propreté publiques : 2 sujets - bien différents - à gérer spécifiquement.  

 

Obligations européennes

Le « plan wallon des déchets-ressources » prévoit des taux de réemploi et de recyclage (y compris des déchets produits par les commerçants) de minimum 55, 60 et 65% en 2025, 2030 et 2035. Pour y parvenir, tous les acteurs doivent participer et les citoyens être incités à le faire.

Les édiles communaux troosbergeois ne se sentent manifestement pas vraiment concernés. 

20170520_114011

pomme de terre emballée

 

 

 

 

 

 

 

Quand le système consumériste... consume les ressources de la planète et génère une montagne de déchets... dont la gestion (quand ils sont gérés) incombe à la communauté ! 

 

 

 

 

 

 


 

 

Posté par infotrooz à 06:08 - - Permalien [#]

26 janvier 2020

La Grand’Rue à Prayon change de visage

  (contact : troozinfo@gmail.com)

Numéro 10

Vraiment ?

La Grand’Rue à Prayon n’est pas l’espace le plus convivial de la Commune de Trooz. Par contre, c’est ce qu’en connait la plupart des habitants des communes voisines qui ne font que la traverser en voiture. Et l’endroit où est concentrée la majorité des commerces et où travaille le plus grand nombre d’indépendants, sans compter la population qui y habite.

IMG_8763

IMG_8767

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les guirlandes qui vous souhaitent de Bonnes Fêtes ne peuvent rien y faire : même si on y a droit toute l’année (elles sont même allumées en décembre), la Grand’Rue reste un endroit triste peu accueillant pour tous ceux qui y passent, et parfois s’y arrêtent.

N’y a-t-il donc rien à faire pour améliorer cette situation ?

La pose prévue d’un collecteur d’assainissement et le réaménagement de la voirie régionale entre le pont de la Vesdre et l’entrée du parc artisanal (le « zoning ») amélioreront la situation mais cela ne suffira pas, comme le prouve… cette même opération réalisée il y a 10 ans sur l’autre moitié de la Grand’Rue, de la Vesdre au pont du chemin de fer ! Si elle a bien permis de réaménager les trottoirs, de planter 11 arbres et de remplacer les poteaux d’éclairage gris en « tête de girafe » par des lampadaires rouges d’un design mieux adapté aux zones d’habitat, l’endroit manque toujours de convivialité. Notons que sur ce tronçon, la Commune a aussi rénové l’Ecole du Centre dont la façade à rue est aujourd’hui couverte d’un nouveau bardage en partie coloré.

IMG_8731

IMG_8772

 

IMG_8784

 

 

 

 

 

 

IMG_8775

 

 

 

 

 

 

 

IMG_8790

 

 

 

.

.

.

.

.

.
.

.

Deux éléments viennent aggraver ce constat :

  • l’absence à Trooz d’un Schéma de Développement Communal (l’ancien « schéma de structure communal » du CoDT). Sans ce document d'orientation et de programmation du développement durable de l'ensemble du territoire de l’entité, impossible de définir une politique d'aménagement et de structuration du territoire !
  • l’absence d’un Guide Communal d'Urbanisme (l’ancien « règlement communal d'urbanisme » du CoDT) qui traduit la ligne de conduite - et donc les prescriptions - que s'est fixée la commune dans cette matière : manières de construire les bâtiments, les voiries et les espaces publics, aménagement de leurs abords respectifs…

Il y a bien une CCATM (Commission communale d’aménagement du territoire et de la mobilité) mais comme un joueur de tennis sans raquette, que peut-elle ? Et quelles sont encore sa légitimité et sa motivation : plus d’un an après l’entrée en fonction de la nouvelle majorité PS fin 2018, il est plus que temps de la renouveler !

La porte ouverte à une gestion au cas par cas, sans vision, au gré des humeurs, des sensibilités et des connaissances de ceux qui, in fine, décident du sort des projets privés en attente d’un permis d’urbanisme.

Paradoxe : voici deux ans, la Commune de Trooz s’est exprimée sur le schéma de développement de l’Arrondissement de Liège proposé par Liège Métropole, et aussi sur celui couvrant les 84 communes de la Province, mais elle ne dispose pas des outils pour la gestion de son propre territoire.
.

Et forcément, il n’y a pas que des réussites ! Une photo vaut mieux que tous les discours.

IMG_8782

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Vous avez remarqué : les promoteurs demandent toujours un, sinon deux étages de plus que les bâtiments voisins… Peut-importe la cohérence du bâti et l’harmonie de l’ensemble, c’est le plus gros gain possible qui importe. C’est dommage car plusieurs bâtiments anciens de la Grand’Rue de Prayon ont belle allure et d’autres doivent être restaurés, comme l’ancienne… maison communale où est aujourd’hui installée la Maison Médicale.

Alors que l’immeuble à appartements « les Roches Noires » se termine en face de la gare de Trooz, de gros projets s’annoncent inéluctablement :

  • au carrefour avec la rue Noirivaux vers Fonds-de-Forêt et Fléron : friche à l’endroit du « Broadway » incendié en avril 2015 ;
  • friche à l’endroit de l’ancien garage Delhez où le permis a été accordé pour la construction d’appartements ;
  • ancien garage Kairis (en face de l’Ecole du Centre).

IMG_8714

IMG_8787

 

 

 

 

 

 

 

 

"Les Roches Noires"                                                                                                                La Maison Médicale

IMG_8796

IMG_8804

 

 

 

 

 

 

 

 

Friche à l'emplacement de l'ancien garage Delhez                                                       Friche au carrefour de Prayon

IMG_8742

IMG_8811

 

 

 

 

 

 

 

 

Un pignon aveugle donnant sur le parking du magasin Carrefour                                           Ancien garage Kairis
.

Pourtant, avec un peu d’imagination, bien des choses pourraient être réalisées pour améliorer l’attrait de la Grand’Rue à Prayon :

  • aménager un espace vert, même modeste, en contact direct avec la Grand’Rue, soit sur le petit espacé dégagé jouxtant la Maison Médicale, sinon en l’imposant sur le terrain d’un promoteur ;
  • réaliser des fresques sur les pignons aveugles, sachant que plusieurs propriétaires contactés en 2017 s’étaient montrés intéressés ;
  • créer des fresques sur les vitrines vides des magasins inoccupés ;
  • recréer officiellement un chemin permettant aux passants de rejoindre directement la maison communale rue de l’Eglise et son parc à partir de cette Maison Médicale ;
  • réserver certains courts tronçons d’accotement pour de la verdurisation ;
  • accompagner davantage les commerçants en vue d’une meilleure coordination (éclairage des vitrines jusqu’à une certaine heure par exemple).

Quand on a peu d’argent, ne faut-il pas de l’imagination ?
.

20160927_103947

20170709_162847

20180406_163146

IMG_5470

IMG_20191012_154653

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

.

Posté par infotrooz à 05:38 - - Permalien [#]

05 janvier 2020

Les collapsologues sont-ils de stupides pessimistes ?

(contact : troozinfo@gmail.com)

 

Scott Morrison, premier ministre australien, est un " climatorelativiste "

Nouvelle classe de climatosceptiques. Plus dangereux encore que ses pairs !
.
Cet élu s'oppose aux demandes "irresponsables" et "destructrices d'emplois" visant à limiter l'industrie charbonnière face à l'actuelle crise des feux de brousse liée au changement climatique.
"Nous n'allons pas nous engager dans des objectifs irresponsables, destructeurs d'emplois et nuisibles à l'économie qui sont demandés".

incendie-feu-impressionnant-australie

feu 2

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


.

.
Qui est irresponsable dans l'affaire ?
.
Pour revenir à l'Europe...

Le Green Deal proposé par Ursula von der Leyen, s'inscrit dans la quête, fondée sur la technologie, d'un progrès économique qui serait enfin neutre en carbone (Le Soir du 3 janvier 2020).
.
Avec ce Green Deal, la croissance n'est nullement remise en question, les technologies étant censées nous offrir la solution, indolore.
.
Utopie irresponsable. "Polluer moins pour polluer plus longtemps ? Ce n'est pas la solution." (Romain Gelin - La Libre des 23 et 24 novembre 2019).
.
"Pour stabiliser le climat, l'idéalisme béat ne suffira pas" (Bertrand Picard - La Libre du 11 décembre 2019).
.
Heureusement, les politiques sont là et assurent leur principale responsabilité : protéger les citoyens...
.
"Nous avons signé un traité de paix avec la planète" (Charles Michel, président du Conseil européen après le conseil des 12 et 13 décembre qui a vu l'Europe s'entendre sur la neutralité climatique en 2050 - La Libre des 21 et 22 décembre 2019).
.
Nous, Belges, on le connait bien Charles Michel ; on sait combien lui et son parti le MR (et ses ex alliés de la NVA) sont sensibles à l'avenir de la planète. Il l'a prouvé pendant 4 ans en tant que Premier Ministre puis président de parti...
.
"Le MR doit être le moteur de la transition environnementale" (Clémentine Barzin, députée régionale MR et candidate malheureuse à la présidence de son parti avec 5,05% des votes, dans Le Soir du 14 octobre 2019).
.
"L'exécutif le plus vert de l'histoire wallonne" (Willy Borsus, alors Ministre Président - Le Soir du 24 janvier 2018).
.
"La lutte en faveur du climat doit traverser toutes les politiques" (Jean-Luc Crucke, alors Ministre wallon de l'Energie - Le Soir des 20, 21 et 22 juillet 2018).
.
Le PS est-il mieux placé avec son "écosocialisme" ?
.
"Il faut arrêter de dire aux gens qu'ils vont devoir faire des efforts" (Paul Magnette - Le Soir).
.
A scénario inchangé, dans 25 ans, Liège Airport, à lui seul, émettra plus de CO2 que toute la Wallonie" (Pierre Ozer - Le Soir du 17 décembre 2019).
.
Ecoutons un sage...
.
"L'homme survivra-t-il à son intelligence ?" (Hubert Reeves - Le Soir des 24 et 25 février 2018).
.
Retour à l'Europe...
.
L'Europe veut taxer le transport aérien" (Le Soir du 12 novembre 2019).
.
"Vingt ans de tribulations sur la taxe kérosène" (Le Soir du 3 janvier 2020).
.
"COP 25 : l'échec pour le climat" (Le Soir du 16 décembre 2019).
.
L'effondrement concerne-t-il les occidentaux ? (Opinion - Saskia Bricmont et Philippe Lamberts - La Libre du 9 décembre 2019).
.
Et donc...
.
L'anxiété climatique gagne de plus en plus de jeunes (La Libre du 10 décembre 2019).
.
Question : les collapsologues sont-ils de stupides pessimistes ?

.

 


.

 

Posté par infotrooz à 18:21 - - Permalien [#]

02 janvier 2020

Voie lente entre Chaudfontaine et Trooz

 (contact : troozinfo@gmail.com)

Le Chemin de la Nole "épargné"

.

Le Chemin de la Nole se trouve à l'extérieur de la boucle de la Vesdre à hauteur de la piscine de Chaudfontaine.

Pourquoi le bétonner - et donc le détruire - alors que la grande majorité des futurs usagers de la voie lente poursuivront leur cheminement direct en bordure de la route N61, soit un raccourci de 350 mètres ?

Lors de la réunion de concertation du 4 décembre faisant suite à l'enquête publique, les 5 représentants des réclamants proposaient d'épargner ce beau chemin apprécié des marcheurs, randonneurs, joggeurs et... vttistes. 

Le Collège communal de Chaudfontaine s'est rangé à cette proposition ; des aménagements de sécurité seront réalisés pour cette jonction logique d'une longue de 170 mètres en bordure de la route régionale, semblables à ceux qui existent déjà un peu plus loin.

Quant au Chemin de la Nole, sorti de la voie lente, un revêtement perméable sera mis en place, que l'on espère évidemment léger, bien intégré dans son environnement et sans effet négatif sur l'intérêt écologique du site.

La passerelle très étroite accrochée au tablier du pont de chemin de fer enjambant la Vesdre ne sera pas aménagée dans le cadre du projet actuel mais toutes les parties reconnaissent qu'à terme, elle devra être adaptée au passage fréquent des vélos. 

 

Conclusion : réfléchir aux meilleurs aménagements possibles et réagir aux enquêtes publiques est utile, même si pour se faire entendre, il est parfois nécessaire de hausser le ton. Quand on est dans son bon droit, cela se justifie pleinement. 

schéma voie lente

 

IMG_20190928_110220.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Capture_1

IMG_20191026_104155

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le chemin de la Nole

 


 

.

Posté par infotrooz à 17:37 - - Permalien [#]
Tags :