(contact : troozinfo@gmail.com)
.

déjà 7 ans de palabres... et toujours rien !

Rappelez-vous :

 

Pour ceux qui ne le savent pas encore : PCDR signifie Programme Communal de Développement Rural...

En deux mots…   le projet consiste en l'élaboration et la mise en œuvre d'un plan communal d’actions de développement et d’aménagement dans tous les domaines de la vie communale (économie, tourisme, patrimoine, mobilité, environnement, vie sociale et associative…), élaborées en étroite collaboration avec la population, en vue d’améliorer le cadre et la qualité de vie des habitants et pouvant bénéficier de subventions régionales jusqu’à hauteur de 80%.
.

Vu les lacunes et certaines situations très insatisfaisantes de notre entité dans divers domaines, inutile de dire que le PCDR est un projet important !

Un diagnostic communal, un inventaire des besoins et projets, la mise en place de la Commission Locale de Développement Rural, 3 réunions d'information citoyenne, des dizaines de réunions de travail, des échanges, des idées, des prétentions, des sorties sur le terrain... et toujours rien de concret ! Oui, le GAC (Groupement d'Achat Collectif) et quelques extraits de textes, des présentations, des PV, des synthèses d'actions, soit bien peu de choses 7 ans après la décision politique d'engager la Commune de Trooz dans une Opération de Développement Rural (mai 2010).

Et aujourd'hui ?

  • Le 19 décembre 2016, une réunion de reprise des travaux de la CLDR (Commission Locale de Développement Rural) après 6 mois de stand-by.

  • La réunion du 23 janvier 2017 pour faire l'état d'avancement sur les fiches-projets (après le remplacement de toute l'équipe du GREOVA, organisme chargé d'accompagner la Commune de Trooz dans son projet).

  • La réunion du 31 janvier avortée du fait de la présence d'un seul citoyen !

  • La réunion du 16 février, également avortée du fait de la présence d'un seul (autre) citoyen !

  • Alors, la réunion du 9 mars, permettra-t-elle d'enfin finaliser les fiches-projets qui devront ensuite être priorisées puis présentées aux autorités communales puis régionales. Où va-t-on encore reporter à plus tard ce qui aurait dû être fait hier ?

    FABIEN, tu es le bienvenu jeudi !

                    Les Echevins ETIENNE et CHRISTOPHE également...
.
.
Le politique ne doit-il pas montrer l'exemple ?

 

L'Administration communale fait un travail admirable depuis des années, comme les attachées du GREOVA. Il est maintenant grand temps que le politique manifeste lui aussi sa volonté d'aboutir ! A lui de motiver les citoyens pour qu'ils se bougent et finalisent les travaux. Parce que la situation insatisfaisante dont mention ci-dessus, c'est cela :

 

20150117_162203

20151024_150116

20151107_080630

20151121_132414

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 IMG_3872

 

 

 

 

 

 

IMG_0462

IMG_1366

 

 

 

 

 

 

 

IMG_1665 

 

 

 

promenade n°3 075

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

IMG_6109

IMG_9204

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Henri 021

 

 

 

 

 

 

 

 

 

.

.

.

3 groupes de travail

  •   Espaces publics et infrastructures de rencontre

  •   Environnement, mobilité douce et patrimoine 

  •   Economie et tourisme

 

3 maîtres-mots

  •   Le long terme : projet inscrit dans la durée ; sa mise en œuvre s’étalera sur 10 ans.

  •   La co-construction : processus participatif et ouvert à tous. Ce ne les citoyens qui proposent des actions. 

  •   La transversalité : toutes les matières et compétences interagissent, en faveur de projets cohérents, se renforçant mutuellement et s’inscrivent dans le contexte socio-économique local.

 

Pour rappel

Une Opération de Développement Rural (ODR) vise à améliorer le cadre et la qualité de vie des habitants de la Commune en se basant sur la consultation de la population. Elle concerne tous les domaines de la vie communale (environnement, vie sociale et associative, économie, tourisme, patrimoine, mobilité…) et se traduit par…

          …un Programme Communal de Développement Rural (PCDR), document de synthèse d’un ensemble coordonné d’actions de développement, d’aménagement et de réaménagement. Ces actions, élaborées en étroite collaboration avec la population, peuvent bénéficier de subventions régionales jusqu’à hauteur de 80%.

La Commission Locale de Développement Rural (CLDR) pilote le projet. Elle est l’interlocutrice privilégiée des autorités communales et participe activement à toutes les phases d’élaboration, d’exécution et d’évolution du PCDR. 

 

Complément d’informations sur : www.pcdr.be et http://www.pcdr.be/trooz/

 



.