(contact : troozinfo@gmail.com)

Allons à l'essentiel…

Durée : 1h10

Présences : 15 sur 19

Assistance : 3

  • 1.   Communications

(Parmi d’autres)

Un courrier de l’association de citoyens « Pour EVA » (Pour une Ethique du Vote Automatisé).

La prochaine échéance électorale, ce sera le vote pour les communales et les provinciales en 2018 ; dans 3 ans donc. Après les derniers scrutins de 2012 et 2014 et quelques soucis techniques dans certaines communes où était organisé un vote électronique, la même question est revenue : quid du contrôle du fonctionnement correct du système électoral informatisé… ? 

Le Directeur général rappelle que dans la Déclaration de Politique Régionale, la majorité à Namur a clairement manifesté son intention de revenir partout au vote papier.

 

  • 3.   Motion de soutien au projet de Tram à Liège

Lecture du projet de motion par le Bourgmestre…

… puis mon intervention au sujet de CHB, cette liaison (auto)routière reliant Cerexhe-Heuseux à Beaufays et que d’aucun considère comme faisant partie de ce réseau structurant.

Je me pose la question importante à mes yeux : quelle est la position de la majorité à Trooz par rapport à ce projet de liaison (et celle d’EcoVa puisque ce groupe s'est toujours manifesté contre CHB) ?

 

Capture 2

Capture 3

 

 

 

 

 

 

 

 

  

En définitive : motion approuvée par 14 voix sur 16, deux abstentions.

Echanges quelque peu houleux, quelques cris d’orfraie, indignations (non partagées) des uns et des autres, positions outragées… Bref, on est offusqué par ce qu'on veut bien ! Et on ne peut pas toujours être d’accord sur le fond. Mais c’est vrai, il faut le reconnaître, la possibilité qui m’a été donnée de m’exprimer.

Pourquoi je me suis abstenu ? Parce que si je suis évidemment pour le tram à Liège (revendiqué dès 2007… par les opposants au projet CHB) et l’édification d’un réseau de transports publics structurant dans l’agglomération, je considère franchement comme très incorrect de la part des instances politiques en place à Namur et à Liège de supporter, par ailleurs, le projet de liaison (auto)routière CHB (Cerexhe-Heuseux-Beaufays).

Rappelons, comme je l’ai fait lors du Conseil de lundi, les conclusions définitives de Transitec, le Bureau d’études qui a réalisé le PUM (Plan Urbain de Mobilité) de l’agglomération liégeoise :

  • la jonction autoroutière CHB n’est pas nécessaire ;
  • si le trafic routier continue d’augmenter, il conviendrait d’étudier la faisabilité d’une nationale reliant les 2 autoroutes E40 et E25.

« si le trafic routier continue d’augmenter » ! Or, que font les pouvoirs publics depuis… 60 ans : répondre à l’accroissement du trafic par la construction de nouvelles infrastructures routières ! Ce qui a pour effet d’accroître encore et encore la part de ce mode de déplacement, et accessoirement d’affecter gravement notre cadre de vie et d’impacter notre santé (sans parler du gigantesque coût, payé à crédit).

Les conclusions du PUM n’agréent pas les autorités à Namur et les bourgmestres de Liège Métropole ? Alors on n’approuve pas le PUM dans son état actuel ! Et personne de clairvoyant et courageux assez pour revenir sur le non sens d’un projet de liaison routière à grand gabarit dans une région quadrillée par des routes, qui n’a toujours pas réussi à maîtriser l’inflation des besoins de transport des personnes et des marchandises (il paraît que l’accroissement est un progrès, en toutes circonstances), à l’aménagement du territoire aléatoire et minée par un sous-régionalisme persistant et délétère. Relisez les articles du 21 mai 2014 et du 16 octobre 2014 pour des arguments plus techniques sur ce projet de « génie civil » qui fait fantasmer certains ingénieurs et politiques.

20141220_105923

IMG_9856

 

Et à Trooz ? Le Bourgmestre rappelle que « la Commune » s’est déjà exprimée sur ce sujet et qu’elle ne va pas tout le temps y revenir.

Quand ? Début de la législature ? Impossible, je m'en rappellerais et je n'aurais jamais approuvé ne fut-ce que les prémisses d'un projet plus dommageable que bénéfique. Fin de la dernière législature alors ? Inutile de dire que je ne me sens pas tenu par les décisions / positions de l’équipe précédente qui, d’après ce que j’en sais, a le plus souvent eu le doigt sur la couture du pantalon  : je n'étais pas élu (Fabien Beltran non plus me direz-vous).

Au fait, c’était qui « la Commune » à l'époque ? Une majorité PS-MR (10 et 4 sièges)… et une opposition CdH-EcoVa (3 et 2 sièges).

Ecolo et EcoVa, mon ancien parti et mon ancien groupe, que j'ai quittés dès l'automne 2013 ont toujours été contre CHB. Mais c'est vrai, il faut bien entendu vérifier.

Et donc quand précisément ? Je cherche toujours dans les archives en ligne la délibération du Conseil concernant ce point, adoptée à l’unanimité nous dit Fabien Beltran ! (à part un point concernant l' "occupation des anciens terrains de football à La Brouck qui ont fait jadis l'objet d'une expropriation dans le cadre de la liaison autoroutière Beaufays-Cerexhe" dans la délibé du... 20 septembre 2010). Je poursuis les recherches et si je ne trouve pas, je demanderai à la Commune.

Pour bien comprendre le contexte, il faut se rappeler que la Déclaration de Politique Régionale de la majorité PS-CdH-Ecolo en place à Namur de 2009 à 2014 indiquait que le projet de liaison autoroutière Cerexhe – Heuseux – Beaufays ne se réaliserait pas pendant cette législature (aujourd’hui, les Ecolos méditent dans l’opposition sur le respect de leurs propres valeurs d’une part et les vertus du compromis d’autre part). 

Bref, une motion incomplète, orientée et qui ne représente pas tous les intérêts - et à long terme - des citoyens de l’agglomération et de Trooz.

 

  • 4.   Motion de soutien aux installations militaires sur le territoire de la Province de Liège

Le dernier plan de restructuration de l’armée belge prévoit certaines rationalisations, notamment au niveau des infrastructures, ce qui pourrait engendrer la fermeture de diverses implantations dans le pays et la nécessité pour certains militaires de changer de lieu de travail. A terme, les rangs vont aussi s'éclaircir et l'armer perdre encore plusieurs milliers d'hommes.

Ma position est celle-ci : je fais entièrement confiance aux autorités de la Défense nationale et aux politiques à l’échelon fédéral pour prendre les décisions qui s’imposent et s’assurer que notre armée de métier est apte à remplir toutes ses missions. Il ne me semble pas que ça soit à un Conseil communal à se prononcer sur ce sujet au travers d’une motion qui revendique simplement le maintien d’implantations et du volume de l’emploi, au risque de tomber dans un sous-régionalisme préjudiciable (soyons honnêtes : je n’ai pas exprimé en réunion la seconde partie de cet « argumentaire »). J'ajouterais que si des efforts financiers doivent être faits, et ce à tous les niveaux, c'est avant tout pour conserver nos acquis les plus précieux, notamment sociaux.

Conclusion : motion approuvée par 15 voix sur 16, une abstention.

Capture 4

 

  • 5.   Reconduction du bail de chasse dans les Bois de Colonheid (Banneux-Fraipont) - Accord de principe sur le cahier des charges du Département de la Nature et des Forêts du Service Public de Wallonie

En deux mots…

Pas de cerf dans les bois de Trooz (présent dans les grands massifs ardennais), un peu de sanglier (qui accroît malheureusement son aire de répartition) mais du chevreuil (animal de lisière).

La battue silencieuse, consistant en quelques traqueurs sans chiens ni trompettes qui font bouger le grand gibier pour l’amener dans des conditions optimales à portée de fusil du chasseur posté sur un mirador, est bien plus respectueuse des animaux et de la forêt, éthique et efficace que les battues traditionnelles, bruyantes et inadaptées.

Quant au nourrissage supplétif du grand gibier lors d’hiver rigoureux, il est inutile et participe à entretenir des populations d’animaux trop importantes par rapport aux capacités d’accueil de la forêt.

A voir avec les professionnels du DNF (Département de la Nature et des Forêts) et les communes de Sprimont et Arlon.

Capture 5

 

  


 

 


.