(contact : troozinfo@gmail.com)


Dans le cadre de mon travail d'opposition
, j'ai adressé ce 2 janvier 2015 une lettre au Collège des Bourgmestre et Echevins afin de lui rapporter 3 situations qui se présentent au niveau du quartier de La Brouck qui mériteraient, selon moi, la plus grande attention de la Commune, voire son intervention.

Parmi celles-ci :

  • les espaces verts ;
  • le manque d'espace de jeu et de rassemblement pour les jeunes et les enfants.

Voici l'extrait de la lettre concernant le manque d'espace de jeu et de rassemblement pour les jeunes et les enfants.

 

Extrait du courrier :

" Monsieur Le Bourgmestre, Mesdames et Messieurs les Echevins,

Interpellé à plusieurs reprises par des habitants du quartier de La Brouck au sujet de plusieurs situations défavorables, je prends aujourd’hui l’initiative de vous écrire afin de vous les rapporter. Ces éléments sont également le fruit d’échanges informels avec des membres de plusieurs groupements du quartier. "

               Espace pour les jeunes et les enfants

En lien avec ce qui précède, les nombreux jeunes du quartier de La Brouck, qu’il s’agisse des enfants ou des adolescents, ont finalement peu d’espaces accueillants et aménagés pour jouer ou simplement se retrouver. Cette lacune est particulièrement criante en dehors des jours d’école et pendant les vacances scolaires.

L’installation de quelques jeux simples et adaptés aux petits enfants dans l’espace « Julie et Mélissa » constituerait déjà une belle amélioration pour ce jeune public.

Quant aux plus grands, ils regrettent ne pas avoir accès à la cour de récréation de l’école et à son terrain de basketball. Si la fermeture de cet espace peut certainement se comprendre par le souci de prévenir toute intrusion dans le bâtiment et la dégradation des équipements scolaires, la question de sa mise à disposition apparaît néanmoins pertinente. La présence de plusieurs groupements associatifs à La Brouck et leur bonne organisation pourraient permettre la mise en place d’une formule d’accès à cet espace de jeux tout en assurant la sécurité des biens et des personnes.

Quant à un lieu abrité permettant aux jeunes du quartier de se rencontrer, vous devez savoir que la situation actuelle n’est pas durable ni souhaitable ; les adolescents ont évidemment investi un lieu alternatif. Peut-être un local dans le bâtiment scolaire ou son réfectoire pourraient-ils un jour être mis à disposition dans le cadre d’un accord qui verrait les uns et les autres assumer leur part de responsabilité dans l’élaboration d’un projet de quartier à destination des jeunes. Sinon, le rez-de-chaussée du bâtiment abandonné propriété de l’Evêché (ou de la Fabrique d’église) et situé dans l’Y de la Rue de la Vesdre pourrait être loué et réaménagé pour un coût pas trop élevé et mis à la disposition des jeunes sous la responsabilité d’un groupement du quartier.

 

20150117_161911

 

.


.