Urbanisme et aménagement du territoire  -  Agriculture

(contact : troozinfo@gmail.com)

Tout responsable politique le sait (ou doit le savoir) : devenir échevin n’est pas un aboutissement, mais un nouveau départ.

Depuis ce 31 mars, Monsieur Christophe Marck reprend la charge de M. Teheux et hérite donc de l’urbanisme et l’aménagement du territoire, l’agriculture, le tourisme et les affaires économiques.

Passons en revue quelques-uns des principaux défis auxquels lui, mais aussi ses collègues du Collège en collaboration avec le personnel communal, vont directement devoir faire face.


Urbanisme et aménagement du territoire
  
(voir les articles des 24, 25, 29/01 et 20/02)

.

  • PCDR et CLDR

Une fois encore, replongeons-nous dans la Déclaration de Politique Générale lue le 3 décembre 2012 par le Bourgmestre M. Beltran lors de l’installation du nouveau Conseil communal : « Le Plan Communal de Développement Rural et le schéma de structure seront les outils qui soutiendront nos initiatives et nos décisions ».   

C’est en 2010 que le Conseil communal de Trooz a pris la décision d’entamer une ODR (Opération de Développement Rural) dont l’objectif est d’améliorer le cadre et la qualité de vie des Trooziens, dans tous les domaines de la vie communale (environnement, vie sociale et associative, économie, tourisme, patrimoine, mobilité…).

Le Groupement Régional Economique des vallées de l'Ourthe et de l'Amblève (GREOA) est chargé de l’élaboration du PCDR (Plan Communal de Développement Rural), soit un répertoire d’actions de développement et d’aménagement précises, budgétées et coordonnées.

L’essentiel d’une ODR, c’est la participation citoyenne. Cela se traduit notamment via la CLDR (Commission Locale de Développement Rural), organe consultatif qui remet des avis aux décideurs, répond à toutes les demandes d'avis et s'exprime, au besoin, d'initiative.

Le 27 janvier, le Conseil communal a arrêté la liste des 10 membres effectifs et 10 membres suppléants de cette Commission (dont 5 mandataires) et son ROI (règlement d’ordre intérieur) qui précise notamment que « les membres effectifs et suppléants ont voix délibératives ».

Ce 31 mars, le Conseil communal a approuvé le remplacement de M. Teheux par M. Marck à la présidence de la CLDR.

Après les réunions citoyennes organisées en 2012, les agents de développement du GREOA ont rencontré des personnes ressources (associations, Maison du Tourisme…) en 2013 pour affiner le diagnostic communal et établir un inventaire des besoins et projets à développer dans la commune.

Depuis…, pas grand monde ne sait ce qui se passe. Et certainement pas la majorité des 15 membres citoyens de la Commission qui n’ont pas encore été avertis de leur nomination fin janvier !

Notre nouvel échevin M. Marck devra rapidement voir où en est l’élaboration du diagnostic et lancer la dynamique de la CLDR via l’organisation de sa première réunion (parmi les - minimum - 4 prévues chaque année). Ca devient urgent !

IMG_9316

IMG_9487

 

 

 

 

 

 

 

Le bâtiment du Maka à La Fenderie (avant restauration...) et la mobilité douce et partagée : 2 exemples de projets qui pourraient bénéficier de l'ODR.

.

  • CCATM

Le… 3ème appel à candidatures pour le renouvellement de la Commission Consultative d’Aménagement du Territoire et de la Mobilité se clôturait le 25 mars dernier.

C’est à vous, M. Marck, d’enfin marquer l’essai et d’introniser la nouvelle équipe composée en partie de citoyens pressés de jouer leur rôle au sein d’une instance qui accompagnera la nécessaire reprise en mains par le politique des matières touchant à l’urbanisme et à l’aménagement du territoire.

IMG_9477

IMG_9451

 

 

 

 

 

 


Les chantiers d'une certaine ampleur méritent plus que d'autres un droit de regard citoyen ; la CCATM est là pour cela.
.

  • Schéma de structure et Règlement Communal d'Urbanisme

Le schéma de structure communal est un document d'orientation, de gestion et de programmation du développement de l'ensemble du territoire communal. Concrètement, il doit permettre à la Commune de définir une politique d'aménagement du territoire dans le cadre d'un projet de développement communal. Autrement-dit : c’est un document essentiel qui doit - enfin -  structurer l’action de la Commune en matière d’aménagement du territoire et d’urbanisme. Vraiment essentiel donc.

A son sujet, la Déclaration de Politique Générale précise que « le schéma de structure vise à garantir une gestion durable et dynamique de l’espace public, prenant en compte le développement des activités, mais aussi la préservation et la valorisation du caractère rural de nos villages. Le schéma de structure est à ce jour largement établi et doit être finalisé ».

Le Bureau d’étude désigné en… 2005 eu vue d’élaborer le schéma de structure communal (SSC) et le règlement communal d’urbanisme (RCU) a cessé ses activités en… 2010 et la procédure libérant les 2 parties contractantes de leurs obligations respectives vient juste d’aboutir. N’empêche, tout le monde sait très bien pourquoi plus de 10 ans après la décision de la Commune de Trooz d’élaborer un SSC et un RCU, aucun document définitif n’est encore sorti.

La Commune a décidé de désigner un nouveau Bureau d’études qui finalisera les projets dans le nouveau contexte du CoDT (Code du Développement Territorial), et qui y ajoutera un plan de mobilité. Excellente décision que celle-là (qui doit encore être transformée), particulièrement dans le contexte financier difficile actuel, mais logique puisque le dossier a déjà mobilisé de nombreuses ressources communales toutes ces dernières années.

C’est sur ce genre de dossier que l’on pourra juger de la motivation et de la responsabilité d’une équipe communale, dont le nouveau pilote dans ce cas-ci est M. Marck. Nous l’appelons de nos vœux à se saisir de ce dossier et à lui donner l’essor qui lui permettra de redécoller… et d’aboutir !

PICT2173

20 mai 003

 

 

 

 

 

 

 

L'urbanisme : des situations diverses et complexes. "Laisser la liberté aux gens" ne doit pas se faire au détriment de l'intérêt général ; une politique urbanistique, respectueuse des caractéristiques propres de notre territoire, est plus que nécessaire à Trooz.
.

  • infractions urbanistiques

Qui dit règlement dit infractions. Et qui dit infractions dit préjudice. En matière urbanistique et d’aménagement du territoire, le préjudice est collectif et se fait souvent sentir très longtemps, quand il n’est pas définitif. Les autorités ne doivent pas être tatillonnes et elles ne le sont pas. Mais elles doivent avoir le courage de sanctionner celles et ceux qui pensent pouvoir se passer des règles communes sous prétexte qu’ils sont chez eux (quand ce n'est pas chez les autres ou sur le domaine public...).

Vous voulez des exemples : des modifications de bâtiments repris à l’inventaire du patrimoine wallon non couvertes par un permis d'urbanisme, les chemins de débardage sur les versants boisés comme des cicatrices indélébiles dans le paysage, des aménagements en dur à gauche et à droite (dans ou hors zone urbanisable) sans la moindre autorisation, des feux de déchets, des remblaiements illicites…

Mandataire communal, c’est aussi être le garant du respect des règlements légaux. C'est aussi votre sort, M. Marck.

IMG_9373

Chemin Trooz - 2ème partie 040

 

 

 

 

 

 


S
ans commentaires : la neige et la fumée cachent le désastre... .

.

  • Information

L’urbanisme est une matière délicate et complexe : raisons de plus pour communiquer, informer, sensibiliser et responsabiliser les citoyens. La Commune dispose pour ce faire d’un site internet, d’un journal… et de 4 architectes !

Quelques propositions de sujets : l'intégration du bâti dans son environnement, l'habitat groupé, les rénovations de bâtiments anciens, la protection des paysages, les économies d'énergie, l'aménagement des espaces publics, les plantations d'ornement, la préservation de l'espace en tant que ressource rare, la valorisation des éléments du patrimoine architectural...

C’est aussi à ce niveau que l’on verra si la Commune, et M. Marck, se réinvestissent dans les matières urbanistiques trop longtemps délaissées.

Toujours en matière d'information : ce serait sympa que les courriers adressés par des citoyens à la Commune reçoivent tous une réponse écrite, au moins un accusé de réception. C'était une critique de l'ancienne opposition qui parlait de "mauvaise gouvernance", toujours valable aujourd'hui malheureusement, malgré le chapitre consacré à la "bonne gouvernance" dans la DPG. Merci M. Marck de prendre directement le bon pli en la matière. 

.
Agriculture

Admettons que dans cette matière particulière, le mandataire communal n’a pas de missions bien précises… puisqu’il ne dispose pour ainsi dire d’aucune compétence et d’aucun outil. C’est la PAC (Politique Agricole Commune) qui - depuis plus de 50 ans - donne le « la » en matière d’agriculture.

 

Bref, vous l'aurez compris M. Marck : on met beaucoup d'espoir en vous !
.


Pour terminer (provisoirement), il ne faudra pas oublier de compléter le site internet communal pour que l’on sache officiellement que M. Marck n’est pas un Echevin sans portefeuille mais qu’il est en charge de matières importantes et qui concernent directement tous les citoyens…


 

 



.