(contact : troozinfo@gmail.com)
.

Faites ce que je dis, pas ce que je fais.
.

partie 1 / 3

.

Le SPW (Service Public de Wallonie) aura été au bout de sa logique en refermant l’anse d’érosion que la Vesdre avait créée dans un méandre agricole de Goffontaine lors des inondations des 14 et 15 juillet 2021. Aujourd’hui, une berge constituée de blocs de pierre… dénature un des derniers sites paysagers remarquables de la vallée.

Pendant ce temps, les autorités – politiques et administrations – convient scientifiques, associations et citoyens à échanger sur la question de la résilience (www.vallee-vesdre.be).

« Faites ce que je dis, pas ce que je fais » : telle est la devise de la Région wallonne. On détruit un nouvel habitat puis on paie pour en reconstruire. C’est aussi un vrai manque d’humilité que de croire que l'Homme pourra aussi bien faire que la nature ; ce n’est pas pour rien que le patrimoine naturel de Wallonie est autant dégradé.

.
La séquence depuis le 15 juillet 2021 jusqu'à aujourd'hui.

 

IMG20211014152548

 

 

 

Anse d’érosion créée dans un méandre de la Vesdre à Goffontaine que l'on s'est empressé de combler !

IMG20220622151428

Fin de parcours : la nature a été remise à sa place, les gestionnaires on maîtrisé la Vesdre sommée de rester dans son lit. Quant à la biodiversité qui se serait réinstallée dans l'anse d'érosion, elle n'a qu'à aller voir ailleurs. Oui, en 2022, la Wallonie en est toujours là.

.

Même dans des zones qui ne présentent aucun danger pour les personnes et les biens, aucun espace n'a été rendu à la Vesdre pourtant totalement corsetée de Verviers à Chênée, aucune place n'a été laissée à la nature, aucune chance n'a été laissée à l'évolution naturelle des milieux nouvellement créés. Malgré tous ces discours en faveur de la biodiversité, des habitats, des rivières, de la résilience nécessaire...
.
Depuis près d'un an, le SPW n'a fait que de détruire et artificialiser davantage la Vesdre et ses affluents. Et ce ne sont certainement pas les travaux de "restauration" dans la réserve naturelle domaniale de Goffontaine qui diront le contraire. On y reviendra.
.
.
Appel à projets « Résilience Biodiversité - Climat » 2022
.
"Renforcer la résilience et les fonctions écosystémiques des espaces naturels"
.

13 septembre 2021 : canalisation du Ry des Chenaux à Trooz.
.
Le Ry des Chenaux, petit affluent de la Vesdre qui conflue à hauteur de La Fenderie (Trooz) : une réponse radicale et destructrice de la Province de Liège et de la Commune de Trooz aux inondations de juillet 2021.
Prétexte : risque de glissement du talus (merlon de la carrière des Longtraz).
.
Une exception ? Bien sûr que non !
Au niveau de leur état physique (lit, berges, tracé), 5 des 8 cours d’eau de 2ème (gérés par la Province de Liège) et de 3ème catégorie (gérés par la Commune) qui se jettent dans la Vesdre au niveau de Trooz sont dans un TRES MAUVAIS ou un MAUVAIS ETAT.
http://www.infotrooz.be/archives/2021/09/15/39135650.html
.
.
Et pour la Vesdre, que faire ?

C'est simple : il suffit de revenir à la situation post-inondation sur le méandre de Goffontaine, 4 hectares agricoles idéalement situés qui constituent une parfaite zone "d'immersion temporaire" et qui, si le politique veut être cohérent avec ses affirmations, devrait être aménagé pour voir ses capacités d'accueil de la nature restaurées.
.
Il est temps pour la Région wallonne de prouver qu'elle a les compétences et la volonté car jusqu'à présent, tous ses actes vont dans le sens de la destruction du peu de résilience qui subsiste dans la vallée.
.
.

Exproprier le site pour cause d’utilité publique se justifie totalement, d'autant plus que l'espace n'est pas consacré à l'agriculture mais accueille des chevaux d'agrément. La première chose à faire est de supprimer le mur de blocs et recréer l’anse d’érosion au même endroit ! Ensuite, de nouvelles dépressions seraient aménagées où les fortes eaux pourront s’épancher tout en restaurant l'attrait écologique du méandre.

.
.
6
.
.

. .

.
.

.

.
.
.
.
.

Il faut savoir ce que l'on veut : soit on apprend de la catastrophe de l'été 2021 et on agit en conséquence, soit on continue de tergiverser et de proposer des demi-mesures coûteuses et inefficaces et on s'expose à de nouvelles catastrophes.

.

 

 

Grève de galets créée dans un méandre agricole de la Vesdre à Goffontaine (8 septembre 2021) et terrain réhabilité (12 février 2022).

IMG20220622151856

22 juin 2022 : même endroit après "remise en état" du terrain.

.