...n’épure plus ses eaux depuis 10 ans 

 (contact : troozinfo@gmail.com)
.

Numéro 6
.

Mais que fait la Commune ?

Rétroactes

  • lors de la construction du lotissement de 24 maisons dans les années 70 est installée une station d’épuration, copropriété que les habitants ont l’obligation d’entretenir et faire fonctionner en vue du respect des normes de rejet ;
  • dans les années 2000, l’AIDE (Association Intercommunale de Démergement et d’Epuration des 84 communes de la Province de Liège) est sollicitée à plusieurs reprises par la copropriété et la Commune de Trooz afin que la SPGE (Société Publique de Gestion de l’Eau) et l’AIDE reprennent respectivement la propriété et l’exploitation de la station ; pour ce faire, le réseau d’égouttage doit être remis en état (ce qui sera fait). 
    Problème : la station est vétuste, ce que tout le monde feint d’ignorer.
  • début des années 2010, la Commune de Trooz conduite par une majorité PS-MR dirigée par la Bourgmestre PS Denise Laurent, en fin de quatrième et dernier mandat, reprend la propriété et l’exploitation - vaille que vaille - de la station.
    Objectif : la refiler à la SPGE.
  • un peu plus tard, la station délabrée est arrêtée définitivement ;
  • en 2013, une nouvelle expertise de l’AIDE conclut à l’impossibilité de rénover l’ouvrage d’épuration qui doit donc être remplacé… pas son propriétaire, la Commune ;
  • 12 décembre 2016 : la majorité PS-MR-EcoVa vote le budget communal - exercice 2017 - incluant l’investissement à l'extraordinaire de 120.000 € nécessaire pour le remplacement de la station d’épuration du Bois Lemoine ;
  • 17 mai 2018 : la majorité vote le projet de modification du PASH (plan d’assainissement) du quartier de Péry et du Bois Lemoine afin de les faire passer de l’assainissement autonome privé (appelé aussi « individuel ») vers le collectif public. Projet qui sera ensuite validé par la SPGE.
    .

Une erreur fondamentale

La majorité PS-MR de la législature 2006 – 2012 a évidemment commis une erreur fondamentale en reprenant cette station privée et… non fonctionnelle ! C’est maintenant la collectivité qui doit payer l’installation d’une nouvelle station d’épuration publique d’une capacité de traitement des eaux de 100 équivalent-habitants (EH), soit les 24 familles du lotissement Bois Lemoine ! 120.000 € au bas mot.

Mais bon, l’intérêt de quelques particuliers au détriment de l’intérêt général, on le dénonçait déjà en décembre 2016 !

Vu son impécuniosité, la Commune n’a toujours pas remplacé cette station mise à l’arrêt début des années 2000. Depuis, les effluents pollués sont directement rejetés dans le ruisseau du Bois Lemoine, affluent du ruisseau de Sainry puis de la Vesdre.

IMG_20200208_150425

IMG_20200208_150443

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


.