(contact : troozinfo@gmail.com)

Numéro 9

Aucune amélioration depuis 2011 !

De plus en plus de citoyens réduisent volontairement leur production de déchets ménagers. Sans la moindre politique incitative en la matière, la Commune de Trooz n’a jamais joué son rôle, arguant que c’est l’intercommunale Intradel qui est à la manœuvre. Ou comment se défausser à bon compte.

Sous prétexte qu’elle est modeste en taille avec ses 8.000 habitants et n’a pas les compétences nécessaires, la Commune peut-elle se dispenser de prendre ses responsabilités à son niveau ?
.

Qui s’en étonnera ?

Dans la DPG (déclaration de politique générale) qui porte le projet de la majorité PS pour la législature 2018 - 2024, il est bien écrit la volonté de « soutenir l’association des commerçants en matière de gestion des déchets ».

Parmi ses « valeurs essentielles », et au travers de cette même déclaration, la majorité annonce vouloir « réduire l’empreinte écologique de la commune dans la mesure des possibilités ». Quelles possibilités ? Ne faut-il pas se les donner ?

Dans les faits, et sur le terrain, c'est le néant. 

Une attitude inacceptable de la part du niveau de pouvoir le plus proche du terrain, et un mépris envers la population. Les chiffres ne mentent pas.

graph déchets - 2009 - 2018

L’entrée du système de conteneurs à puce en 2011 a réduit significativement la production des ordures ménagères. Sans que les spécialistes des déchets aient jamais pu expliquer ce phénomène qui s'est produit partout. 
.
Dans 3 mois, les chiffres de 2019 pour Trooz ne pourront que confirmer le statu quo depuis 2011, avec un tonnage annuel de plus de 200 kg / an.hab.


Et ce ne sont pas les articulets dans le magazine communal, le travail des enseignants et l’atelier organisé annuellement par Intradel pour une quinzaine de personnes qui y changeront quelque chose.

IMG_1326

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

A quand une politique structurelle et volontariste à l’attention de tous les citoyens et des commerçants ?

 

IMG_1438

IMG_9244

Prévention des déchets ménagers et propreté publiques : 2 sujets - bien différents - à gérer spécifiquement.  

 

Obligations européennes

Le « plan wallon des déchets-ressources » prévoit des taux de réemploi et de recyclage (y compris des déchets produits par les commerçants) de minimum 55, 60 et 65% en 2025, 2030 et 2035. Pour y parvenir, tous les acteurs doivent participer et les citoyens être incités à le faire.

Les édiles communaux troosbergeois ne se sentent manifestement pas vraiment concernés. 

20170520_114011

pomme de terre emballée

 

 

 

 

 

 

 

Quand le système consumériste... consume les ressources de la planète et génère une montagne de déchets... dont la gestion (quand ils sont gérés) incombe à la communauté !