(contact : troozinfo@gmail.com)

 115944017_o

 

Ce qu'il faut retenir

Durée : 2 heures

Présences : 15 sur 19

Assistance : 10


Une dizaine de citoyens assistent au Conseil communal, soit plus du double qu’à l’ordinaire ! En fin de séance publique, le Bourgmestre, Fabien Beltran, remerciera ces Trooziens dont certains sont venus assister au travail des élus... qui sera le leur bientôt. C’est sûr, la confiance règne au PS !


Il n’y a pas de petites victoires

Interpellé, et vérification faite, le Bourgmestre annonce qu’à l’avenir la Commune veillera à mettre en ligne les PV des Conseils communaux dès leur approbation. Non, cela n’est toujours pas le cas à Trooz, malgré cette disposition du règlement qui l’impose… depuis le 21 janvier 2013.

Vous ne m’en voudrez pas mais j’attendrai tout de même de voir si les 5 derniers PV approuvés sont effectivement mis en ligne. Sinon, on en reparlera en juin.
.

20170607_164220

Plus de contrôle des chômeurs par le Fédéral, c’est plus de gens qui aboutissent au CPAS…

… qui présente un compte 2017 en mali de 50.000 €. Cette évolution avait été anticipée, notamment via l’engagement d’un plus grand nombre d’articles 60 (réinsertion de personnes remises au travail dans des conditions financièrement avantageuses pour l’employeur).

Non, les gens dans la précarité ne sont pas des profiteurs, des fainéants, des bons à rien qui ne veulent pas travailler. Ceux qui ont vu l’excellent film de Michel Pouzol mercredi soir sur la Une comprendront ; les autres sont invités à voir le film !

En France, on parle de RSA (revenu de solidarité active), en Belgique de RIS (revenu d’intégration sociale).
.

Moins d’argent communal déforce les pouvoirs publics et l’intérêt général au profit des acteurs privés et des intérêts particuliers.

Les comptes communaux 2017 sont eux aussi difficiles à clôturer. La Commune n’a pour ainsi dire plus de marge de manœuvre et ne peut compter que sur des subsides sporadiques, variés et incertains pour développer des services ou investir ; à Trooz, on ne fait plus de la politique mais de la gestion.

Dans ces moments difficiles, les élus doivent faire plus que jamais preuve de responsabilité, inscrire leur action dans une vision à long terme et ne surtout pas tomber dans la facilité en bradant le patrimoine et les ressources.

Entre nous, il faut sérieusement penser à changer de paradigme et évacuer cette idée que la croissance - continue et infinie - est une solution. Les externalités de notre modèle d’économie de marché libérée de toutes contraintes sont insoutenables des points de vue social et environnemental. Voyagez dans l'espace et dans le temps et vous verrez que l'utopie va se fracasser. Et je ne vous parle pas du bonheur des gens.
.

ING 2 – Belfius 1

Résultat des trois derniers appels d’offres pour des emprunts communaux. Pour expliquer son abstenant sur le projet de motion en faveur d’un maintien d’un capital 100% public dans Belfius le 26 mars dernier, le MR évoquait la plus-value apportée par le privé en matière de développement des activités et aussi le jeu de la concurrence qui doit s’exprimer librement. Pour ce dernier emprunt communal de 800.000 € sur 20 ans, la concurrence à joué et Belfius a perdu ; qui peut m’expliquer pourquoi le MR n’est pas content ?
.

L’église catholique et les laïques règlent leurs comptes (2017)

Etablissement cultuel, c’est ne nouveau nom des Fabriques d’Eglise. Leurs comptes sont équilibrés par la Commune. Ne tombons pas dans des calculs comptables qui nous feraient oublier qu’à Trooz, nous avons la chance d’avoir une Maison de la Laïcité ouverte à tous et qui organise une multitude d’activités intéressantes. Comme les églises, en fait.
.

Egouttage, régime d’assainissement, eaux usées et eaux claires, risques d’inondations… Finalement, la Commune de Trooz doit avant tout récupérer la maîtrise de l’aménagement de son territoire. On peut toujours en parler, Christophe, mais n’est-il pas trop tard ? 
.

L’école El No

La majorité agit comme elle doit le faire dans ce dossier difficile dont les avatars ne nous sont pas épargnés. Mention spéciale pour les fonctionnaires qui en font autant !
.

Motion visant à soutenir l’aide à domicile comme maillon essentiel du maintien au domicile des personnes en perte d’autonomie.

Etienne Vendy résume bien la situation : 2 motions pour le prix d’une ! Votée(s) presqu’à l’unanimité. Quant au Bourgmestre, il pense égoïstement à ses vieux jours alors qu'il va bientôt se marier ; vous y comprenez quelque chose ?

Mais l’essentiel, c’est que ce Conseil a vu, pour la première fois depuis décembre 2012, s’échanger des idées librement et constructivement. Une seule raison à cela : 10 Trooziens dans le (comparativement vaste) public. Lui-même présent en raison de l’approche des élections, auxquelles certains membres seront candidats.

Mon hypothèse : ce ne sont pas les bons débats qui attirent les gens mais les gens qui poussent aux bons débats. Ce soir, tout le monde a gagné. Et demain ?

 



.