(contact : troozinfo@gmail.com)

 115944017_o

...accorde-t-elle aux chemins ?

Depuis 2013, on en parle des chemins à Trooz : balisage, nettoyage, GR, entretien, bancs, circuit Charlemagne...

Il y a même un petit tronçon accaparé de longue date par des riverains à Péry qui a été rouvert au public (l'arbre qui cache la forêt)...

Le réseau de chemins publics de la commune est bien développé et constitue un véritable attrait pour les habitants et les visiteurs : il suffit de voir le succès des marches organisées pour s'en rendre compte. Si certains chemins sont situés sur des terrains publics, d'autres ont une assiette privée ; grevés d'une servitude de passage, l'accès aux promeneurs ne peut être enfreint.   

 

Le budget extraordinaire 2018 prévoit un montant de 50.000 € pour l'entretien... extraordinaire des chemins. C'est la première fois qu'un tel investissement (financé par un emprunt) est prévu en faveur de la réhabilitation des chemins ; peut-être est-ce le résultat de plusieurs années d'attention portée à ce "patrimoine" qui nous est cher... et utile !

Parce que les chemins ne servent pas qu'à divertir les promeneurs ; ils sont aussi des voies de circulation pour celles et ceux qui, de temps en temps, considèrent qu'aller acheter un pain ou rendre visite à un ami ne nécessite pas de prendre sa voiture. Sans compter ceux qui n'en ont pas, de voiture.

C'est le cas du chemin du Thier qui conduit de la cité à la rue Laurentpré via le bois communal de la "spinette" et le sentier entre le chemin de fer et la Vesdre.

Cela fait 5 ans que je demande que l'on replace les escaliers qui, autrefois, permettaient de franchir le passage le plus abrupt et dangereux mais que la majorité précédente a cru bon d'arracher (car vétustes) pour les remplacer par... des graviers (aujourd'hui certainement au fond de la Mer du Nord).

J'ai apparemment le tort d'être dans l'opposition, raison pour laquelle les "oui oui" ne se sont jamais traduits par la moindre action concrète. Mais oui, quelle autre explication pour justifier une telle nonchalance ?

Ce passage demeure donc dangereux et le chemin n'est plus qu'utilisé par ceux qui se sentent assez assurés pour ne pas risquer de tomber. Dans les conditions hivernales actuelles, tout le monde - jeunes compris - prend évidemment des risques. 

La Commune va dépenser 50.000 € pour la réhabilitation des chemins cette année. Ca serait bien que ce soit, aussi, pour leur rendre leur vocation première. Sans oublier le chemin du Thier donc.

 

promenade n°3 091

Le lot "0" du PCDR (Plan Communal de Développement Rural) consacre une fiche au développement et à la mise en valeur des itinéraires de promenades pour favoriser la mobilité douce dans les villages.
.

20180210_104344

20180210_104404

20180210_104418

20180210_104441

20180210_104450

   

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

20180210_104503

 

 

 

 

 

 

 

 

 

20180210_104535

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 

 

.