contact : troozinfo@gmail.com)

 115944017_o

Ce qu'il faut retenir

Durée : 2 heures

Présences : 16 sur 19

Assistance : 6

            Plan Communal de Développement Rural

(Bien trop) longtemps attendu, le PCDR n’a pas déçu.

Le 4 mai 2017, la CLDR priorisait les 25 fiches-actions élaborées par les habitants participant au projet PCDR au terme de nombreuses réunions étalées sur 2 ans et demi. Le 13 novembre, le Collège modifiait quelque peu l’épreuve en formalisant un lot 0 composé de fiches-actions à réaliser dans l’immédiat par les citoyens et en adaptant le niveau de priorité de quelques autres fiches-actions des lots 1 (à réaliser dans les 3 ans), 2 (à réaliser entre la 4ème et la 6ème année) et 3 (projets moins prioritaires).

Le vote du PCDR constitue une nouvelle étape. Un prestataire va maintenant étudier 10 fiches (celles disposant d’une composante technique et nécessitant un investissement important) dont le coût de la réalisation sera ensuite estimé. Le dossier sera alors transmis à la Région wallonne qui émettra un avis de recevabilité (dossier complet), avant de solliciter un avis du Pôle Aménagement du Territoire (anciennement la CRAT - Commission Régionale d’Aménagement du Territoire). Si cet avis est positif, la Région approuvera alors le PCDR via un Arrêté du Gouvernement wallon ouvrant la voie aux subsides... après une dernière approbation définitive par le Conseil Communal. Au terme de ce parcours, les actions qui seront réalisées bénéficieront d’un subside de 60 à 80%.

ici, la liste des 25 fiches-actions classées par lot.

Capture 1

 

Au-delà des fiches elles-mêmes qui traduisent le résultat du travail et les choix des citoyens mais aussi des besoins criants dans notre commune, deux choses sont à retenir de la discussion et du vote du PCDR.

  1. Une série de détails et de déductions 
  • la Vesdrienne, voie lente entre la gare de Trooz et le casino de Chaudfontaine, est une priorité. D’un coût estimé à un million d’euros sur le territoire de Trooz, le projet bénéficie déjà d’une promesse de subside de la Province ;
  • la rénovation du bâtiment qui accueillait un maka sur le site de La Fenderie, et pour laquelle la Commune ne parvient pas à décrocher un subside du Tourisme, demeure un objectif communal à moyen terme ;
  • la place Emile Vandervelde à Fraipont et la place Teixeira à La Brouck doivent être respectivement aménagée et restaurée ;
  • le bâtiment situé entre la Maison de la Laïcité et la Maison des Jeunes sur le site de La Fenderie doit être aménagé et une cuisine sera installée. La Commune doit forcer un accord avec la ML pour un partage de l’utilisation de cette future infrastructure afin d’en faire bénéficier le plus grand nombre ;
  • la chapelle désacralisée de Trooz se cherche une nouvelle vie. La Commune a un projet précis avec un privé qui sera présenté au Conseil début 2018. La commune réfléchit aussi à la possibilité d’aménager une église en une infrastructure de rencontres, en accord avec l’évêché ;
  • la fiche visant à inscrire Trooz dans le programme commune « Zéro déchet » est rangée dans la catégorie la moins prioritaire. Ce choix se justifie par le fait qu’elle n’est pas une demande formulée par le groupe de citoyens, ce qui n’exonère en rien la Commune de promouvoir activement la prévention en la matière ;
  • la fiche visant à engager la Commune dans un Plan de Développement de la Nature est également rangée dans la catégorie la moins prioritaire. Ce choix se justifie pour la même raison et aussi du fait que la conduite de tels projets citoyens nécessite une expérience que la Commune de Trooz acquière progressivement ;
  • la collaboration que propose la Commune au niveau de la réserve naturelle Natagora de La Rochette est pleine de promesses ; elle permettra à la population de découvrir un site de grande valeur biologique duquel un magnifique point de vue sur la vallée s’offre aux visiteurs ;
  • la future réhabilitation de la dépendance de la carrière des Longtraz, en activité pour de nombreuses années encore, doit être réfléchie suffisamment longtemps que pour que tout le monde comprenne bien que construire à cet endroit serait une admirable bêtise. Pour ceux qui en douteraient encore, je propose un mot d’explication ci-après http://www.infotrooz.be/archives/2017/06/26/35416547.html

 

  1. Un impératif
  • La commune de Trooz doit recréer et entretenir la dynamique citoyenne qui est le fondement même du PCDR. Il en va du succès du projet, et notamment de la réponse adéquate aux réels besoins de la population. Ce n’est pas un échevin seul, fut-ce Etienne Vendy qui se démène, mais tout le Collège qui doit se sentir concerné et s’investir réellement, d’autant plus que les fiches forment un tout et ont une dimension obligatoirement transversale.

  

Rapidement présenté, le budget 2018 n’a pas enchanté.

 

Budget ordinaire à l’exercice propre :

  • DEPENSES de 8.756.988 € couvertes par des...

  • RECETTES de 8.803.350 €

Répartition des dépenses

Conclusion d’Isabelle Juprelle au terme de sa présentation du budget ordinaire :

                     le budget est à l’équilibre mais la situation reste précaire.

 

Budget extraordinaire à l’exercice propre (investissements) :

  • RECETTES DEPENSES = 2.954.118 €

ici, la liste des projets d'investissements en 2018.

Capture 2

 

Mon analyse - ma position.

Rappelez-vous : lors du Conseil Communal du 12 décembre 2016, j’avais voté contre le budget 2017 en raison du « niveau de services » insuffisant rendu à la population par la majorité PS-MR-EcoVa, plus précisément dans les domaines de la communication et le site internet archaïque à l’époque, l’absence d’une politique volontariste de maîtrise de l’urbanisation dans les zones rurales de la Commune et le manque d’investissement (humain) et d’imagination face à la situation dégradée du cadre de vie et du commerce au niveau de la Grand'Rue, à Prayon notamment.

Un an plus tard, je constate que si des évolutions positives ont bien eu lieu, il reste un sérieux effort à faire en matière de communication.

  • Ce que l’on trouve sur le nouveau site internet mis en ligne en septembre doit être précisé, notamment au niveau de la rubrique « je suis ». Exemple : si vous êtes un senior ou un sportif, vous êtes bizarrement ou mal renseigné. On ne vous permet pas d’être un citoyen par contre…
    .
  • Quant à ce que l’on ne trouve pas… Le site internet ne doit pas être un fourre tout mais son état famélique fait quand même mal au cœur ; il ne faudrait pas oublier que c’est un service important qui n’est pas rendu à la population, qui attend depuis fin 2012 et le début de cette législature (je crois qu’elle n’attendait plus rien de la précédente).

Soyons concrets et voyons ce qui doit remplir le vide : les PV approuvés du Conseil communal (seuls ceux de janvier à mai 2017 sont disponibles), une présentation des politiques de la majorité, du Plan de Cohésion Sociale, des règlements et des taxes, la CCATM, le PCDR, les dossiers d’urbanisme consultables par la population, les associations actives sur Trooz… Le Bourgmestre me dit que les Bulletins « Infos Trooz » sont sur le site mais apparemment pas faciles à trouver.

Restons positif : mon numéro de téléphone y est enfin repris sans aucun mauvais chiffre !Capture 3 

L’autre sujet qui ne fait l’objet d’aucune impulsion au niveau du budget : la participation citoyenne. Le Bourgmestre expliquera qu’il est très difficile de mobiliser les gens, que cela fait l’objet d’une réflexion et que des initiatives pourront être prises dans les prochaines années.

 

Je ne les attendrai plus et ai donc voté contre le budget 2018.

 

 



.