(contact : troozinfo@gmail.com)

logo Vega

 

 

 

En prévision du Conseil communal du lundi 27 novembre 2017

Utile et facile à la fois.

 

Réduire la quantité de déchets verts et organiques de sa poubelle ? C'est possible grâce au compostage à domicile.

Si Intradel organise des ateliers théoriques et pratiques gratuits, seule une trentaine de personnes y ont accès dans chaque commune ! Bien mais très insuffisant si les autorités locales ne prennent pas le relai.  

compostage à domicile

 

Proposition pour une politique de promotion du compostage collectif

                           des déchets organiques... à Trooz

  • après la formation "compostage" d'Intradel... :

  • proposer l'organisation d'un compost par quartier : La Fenderie, La cité de Fraipont, Halinsart, Le Thier, La Brouck, Forêt... ; .

  • désigner des guides composteurs ; .

  • mettre le matériel à disposition ;

  • informer et sensibiliser.

Fraipont

Fraipont : un quartier parmi d'autres où installer un compost collectif.

 

Composter, ce n'est jamais qu'imiter la nature !

Prenons l'exemple de la forêt  : chaque année, elle produit des dizaines de tonnes de déchets organiques par hectare. Vous les voyez s'accumuler vous ?

La forêt ignore le concept des immondices et pratique une économie cyclique : les déchets des uns servent de nourriture aux autres ! Il s'agit en fait d'un recyclage de la matière (feuilles, branches...) qui est restituée au sol sous forme d'humus. Le compost est un excellent amendement du sol, utile pour toutes les cultures : légumes, fleurs annuelles et vivaces, buissons à fleurs et fruitiers, arbres fruitiers... et même jardinières.

On peut très bien imiter ce processus avec nos déchets de jardin et de cuisine (épluchures de fruits et légumes, marc de café, sachets de thé, coquilles d’œufs, croûtes de fromage...).

Comment ? En les compostant bien entendu !

Quelques bons conseils

  • Alternez les déchets “verts et humides” (fleurs fanées, restes de nourriture, herbe...) et les déchets “bruns et secs” (feuilles mortes, branchage...). Les premiers apportent l’eau et la nourriture aux organismes décomposeurs, tandis que les seconds permettent l’aération.
  • Toujours composter dans un silo, un fût, ou sur un tas bien aéré. L’air doit atteindre les déchets (u amas de déchets organiques
    sans air devient source de mauvaises odeurs). Mélangez donc régulièrement votre compost.
  • Le tas de déchets organiques à composter doit toujours être en contact avec la terre afin de permettre aux micro-organismes décomposeurs et aux vers de terre de coloniser le compost.
  • Ajoutez les matières organiques à composter en petites quantités. De trop grandes quantités d’un même déchet ajoutées
    en une fois provoquent le compactage et la fermentation.
  • La décomposition sera plus facile et plus rapide si les déchets ne sont pas trop gros. Il vaut donc mieux débiter en petits
    morceaux tout ce qui peut l’être ou utiliser un broyeur.
  • Le compost doit être humide (comme une éponge pressée), mais pas trop : l’eau en trop grande abondance refroidit le
    mélange, tue les micro-organismes et emporte des substances nutritives. C’est pourquoi on veillera à protéger le compost de
    la pluie.
  • Placez votre compost près de votre habitation, vous irez ainsi plus volontiers y verser vos déchets.

Quelle technique pour mon jardin ?

  • Vous avez un grand jardin (plus de 100 m2) : compost en tas 

 

 

 

 

 

  • Vous avez un jardin moyen (de 30 à 100 m2) : bac ou silo à compost

 

 

  • Vous avez un petit jardin (moins de 30 m2) : fût à compost


.

.

.

.

.

.

.

.

 .

.

  • Vous n’avez que des déchets de cuisine : lombricompostage

  

Pour savoir comment faire précisément..., à vous de trouver l'info ! On ne va pas tout faire pour vous quand même ! Je vous donne deux pistes :

.

.



 

.