(contact : troozinfo@gmail.com)

Une nécessité absolue !vega

 

 

Rappelez-vous, le 12 juin, je vous exposais la situation de ce vaste espace vert de 300 ha situé au croisement des communes de Liège, Beyne-Heusay, Fléron et Soumagne, en partie menacé par un lotissement de... 520 logements : le Ry-Ponet, du nom d'un petit ruisseau local.

http://www.infotrooz.be/archives/2017/06/14/35375648.html


Au sein de la Plateforme Ry-Ponet, des centaines d'habitants des alentours se sont mobilisés pour préserver un espace exceptionnel... au bénéfice de toute la communauté liégeoise et des générations à venir.

Le Ry-Ponet : un combat juste et citoyen

On est ici à cent mille lieues du phénomène NIMBY (not in my backyard).  

IMG_6731

 

L'objectif de ces citoyens engagés :

http://www.ryponet.be/ 

  • empêcher la destruction du site des Haïsses-Piedroux à Chênée par un projet immobilier de plusieurs centaines de logements, projet qui serait néfaste pour l’environnement, le vivre ensemble, la mobilité, le commerce local et l’avenir de toute la zone environnante ;
  • promouvoir des alternatives pour un logement bien pensé et respectueux de l’environnement et des habitants, notamment par la construction de logements sur l’ancien site industriel Cuivre et Zinc (LBP) ;
  • protéger définitivement le site des Haïsses-Piedroux et la zone verte qui l’entoure sur 300 hectares en en faisant un vaste parc à caractère naturel et rural, qui pourrait bénéficier à toute la population, dans le respect des habitants, des fonctions et des usagers déjà présents.

Ces trois objectifs indissociables s'inscrivent dans la perspective d'une ville de Liège qui assure le droit au logement et à un environnement sain pour tous ses habitants.

Lors de l'enquête publique, 4.700 personnes se sont manifestées contre le projet, dont 1.800 chênéens ! Et ce de manière responsable et argumentée.

Hier mardi avait donc lieu la réunion de concertation entre les opposants, la Ville de Liège et le promoteur, la société immobilière Neufcour, issue des familles et des sociétés exploitant jadis de nombreux charbonnages dans la région liégeoise et qui a pour objet de valoriser les vastes étendues de territoire qu'elle possède.

IMG_6704

IMG_6709

 

 

 

 

 

 

 

 

La ligne 38 est aujourd'hui un Ravel très fréquenté.         L'agriculture est bien présente sur le site du Ry-Ponet.

 lot HP

Le projet Neufcour : opportuniste, spéculateur, destructeur et inutile. Et donc néfaste.


La réunion a duré... 5 minutes. En effet, la société Neufcour a retiré sa demande de permis d'urbanisation pour son méga-lotissement aux Haïsses-Piedroux !

Ci-dessous, le communiqué de la Plateforme du Ry-Ponet qui résume parfaitement la situation. Les citoyens sont plus mobilisés que jamais contre un projet - et un promoteur - qui n'ont manifestement que faire de l'intérêt général, du cadre et du confort de vie des populations riveraines et de l'environnement.

 

Rien vu, rien appris, rien compris et rien changé

La société Neufcour a publié ce lundi soir un communiqué qui commente sa décision de retirer la demande de permis d’urbanisation pour son méga-lotissement des Haïsses-Piedroux.

Il n’aura donc fallu que quelques heures pour que soient confirmée la crainte que nous exprimions dans notre première réaction : c’est une « suspension temporaire » du projet et Neufcour a bien l’intention de revenir dans le jeu plus tard. Et, au passage, il confirme aussi qu’il n’a vraiment rien vu, rien appris, rien compris et rien changé !

Dans son communiqué, Neufcour revient sur les nombreux atouts et qualités supposés de son projet avec exactement les mêmes arguments qu’il avance depuis des mois. Nulle part, on ne trouve un élément nouveau, une réponse réelle aux critiques des opposants et encore moins une quelconque trace d’interrogation ou d’autocritique face aux milliers de réactions négatives.

Le communiqué reprend les mêmes affirmations mensongères (le terrain visé n’est pas un « poumon vert » mais un simple terrain agricole, le projet répond au besoin de logements à Liège, le Ry-Ponet ne serait pas affecté par le projet…). Il continue de présenter comme garanties des choses qui ne le sont en rien (une maison de repos sur le site, un bus qui circulerait dans le lotissement…). Il balaie toujours d’un revers de main l’impact de l’arrivée de 800 à 1000 véhicules dans les rues de Chênée… qui trouverait une solution miracle dans un changement de sens de circulation sur le quai Borguet. Et, cerise sur le gâteau, il continue imperturbablement d’affirmer que « ce projet a fait l’objet d’un processus participatif, et qu’il a, dès ses origines, été à l’écoute des riverains », une vision qu’infirment tous les témoignages des participants à ces rencontres qui affirment à l’unisson que le projet leur était, dès le départ, présenté comme acquis et seulement susceptible de modifications de détail.

Le feu d’artifice d’inepties se termine alors en apothéose avec cette phrase d’anthologie : « Dès sa conception, l’empreinte des chênéens a marqué le projet. »On peut donc en déduire que les  1.800 Chênéens et les près de 3000 autres habitants de Liège et des environs qui ont rejeté ce projet au cours de l’enquête publique en juin 2017 sont donc soit aveugles, soit sourds, soit frappés d’Alzheimer, soit profondément débiles, soit  les quatre à la fois. La seule chose qui est certaine pour Neufcour… c’est que Neufcour a toujours raison.

Et tout cela pour arriver à la conclusion : « Les sociétés Neufcour et Bouille décident de retirer temporairement leur projet, afin de lui permettre de recevoir à l’avenir, et dans un contexte apaisé, un meilleur accueil. » Après une présentation pareille, on ne voit vraiment pas pourquoi le climat serait plus apaisé demain qu’aujourd’hui !

IMG_6786

IMG_6798

 

Le Terril de Basse Ranzy Nord : un réservoir de biodiversité

 

 

 

 

 

 

 

 

La ferme Lejeune Rue de Chèvremont (classée)

 

IMG_6701

IMG_6721

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

IMG_6722

IMG_6787

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le fauchage tardif des bords de route permet la floraison, la production de graines... et l'entretien de la biodiversité.

 

IMG_6747

IMG_6743

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La chapelle Sainte-Anne et ses 3 tilleuls classés

 

Le communiqué de Neufcour :

http://www.ecoquartier-chenee.be/wp-content/uploads/2017/09/Communiqué-de-presse-Neufcour-5.09.17.compressed.pdf

 

 



.