(contact : troozinfo@gmail.com)
115944017_o

.
Entre la théorie et la pratique...

On le sait tous : la nature ne se porte pas très bien. L'agriculture intensive, la sylviculture moderne, l'urbanisation... laissent peu de place aux plantes et animaux sauvages. A l'échelle mondiale, le réchauffement climatique, les espèces exotiques envahissantes, la perte et la fragmentation des habitats sont les principales menaces qui pèsent sur la biodiversité.

A l'échelle... communale, on observe également une banalisation de la nature. Vous l'aurez certainement remarqué, les berges de la Vesdre sont envahies par la Renouée du Japon qui ne laisse plus aucune place aux plantes de chez nous. Les prairies fleuries ont partout disparu..., sauf sur certains petits terrains très pentus qui subsistent ça et là. Les colonies d'hirondelles de Fraipont et La Brouck ont disparu. L'alyte accoucheur, un petit crapaud dont le mâle porte les œufs entre ses pattes arrières, s'est extrêmement raréfié alors qu'il était autrefois abondant dans tous le bassin de la Vesdre. Les cours d'eau continuent d'être malmenés...

Si la nature présente une certaine résilience et qu'elle se maintient parfois dans des espaces marginaux d'où elle peut éventuellement se redéployer si l'environnement redevient accueillant, il faut reconnaître que les activités humaines sont de plus en plus agressives et incompatibles avec la conservation de la biodiversité. Heureusement, une prise de conscience s'est faite jour et avec elle la réalisation de diverses actions en faveur de la nature. Certains signes sont encourageants : le retour du castor (en attendant le loup...), le développement de la biodiversité dans la réserve naturelle de La Rochette, la plantation de fruitiers d'anciennes variétés, le rétablissement d'une communauté piscicole dans la Vesdre, le creusement de quelques mares, la désignation du site Natura 2000 "Basse vallée de la Vesdre", la présence dans un comble d'une colonie d'une espèce rarissime de chauve-souris...

 

La Commune de Trooz mène diverses actions en faveur de la nature. Même si plusieurs sont symboliques, elles ont valeur d'exemple : placement de panneaux invitant les automobilistes à ralentir à l'approche des passages migratoires de crapauds en fin d'hiver, gestion différentiée de quelques ares en périphérie de certains espaces verts, projet Biodibap' (biodiversité et bâtiments publics), entretien de la drève Patureau à Fraipont, semis de plantes mellifères en divers endroits, abandon de l'usage des pesticides depuis 2015...

 

C'est finalement peu de choses par rapport à ses ambitions puisque le 30 mars dernier, l'Echevin responsable du... Plan de Développement Rural (PCDR) Christophe Marck annonce que la Commune va se lancer dans un Plan... de Développement de la Nature (PCDN). Si le projet est accepté par les autorités régionales... PCDR et PCDN sont deux projets qui reposent sur la participation des citoyens non seulement dans l'action mais aussi lors de la conception ! Voyant comment cela se passe pour le premier (décidé en 2010 et initié en 2012), on peut difficilement être optimiste pour le second.

Ce projet de PCDN est-il vraiment souhaitable ? Non, et ce pour trois raisons essentielles :

  • la Commune de Trooz doit d'abord montrer sa volonté d'agir en faveur de la nature avant de convoquer la population pour combler ses lacunes ;
  • la Commune de Trooz doit d'abord progresser en matière de gestion participative et citoyenne car sa seule réelle tentative en la matière (le PCDR) mène tout droit vers un échec. Se lancer dans un nouveau plan est bien trop ambitieux eu égard à ses capacités, au risque d'à nouveau mobiliser des ressources citoyennes pour rien ;
  • la Commune de Trooz doit d'abord améliorer sa communication avec la population ; il s'agit d'une composante essentielle au succès de tout projet participatif.

Ce projet de PCDN est un cache sexe grossier, sorti de nulle part pour cacher le manque de vision et de politique communale en matière de patrimoine naturel.

Sachant que des années vont encore s'écouler avant qu'éventuellement ce plan "nature" soit mis en œuvre, faisons un petit tour d'horizon de la Commune sous la forme d'un pré-bilan. Profitons-en pour jeter un œil sur ce que font certains habitants et le monde associatif, les actions des uns et des autres étant complémentaires.

Depuis fin 2013, 31 articles ont été écrits sur ce blog sur le thème général de la nature. A lire et relire.

 

20150606_094148

IMG_9798

 

 

 

 

 

 

 

 

IMG_1893

 

Le jardin "nature admise" de La Fenderie : un petit projet plein de poésie et de nature, fruit d'une collaboration entre La Maison de la Laïcité et les bénévoles locaux de l'association de protection de la nature Natagora.

 

 

Jardiner, c'est aussi l'occasion de rencontres et de partages.

 

 

 

20150604_115007

 IMG_2603

 

 

 

 

 

 

 20140928_104422

  IMG_2943

La gestion différentiée : "le moins possible mais autant que nécessaire", parce que la nature se débrouille aussi bien sans nous ! Des initiatives doivent encore être prises, comme dans le parc communal à Prayon et les cimetières.

 

20150317_121543

fond des vaux

 

 

 

 

 

 

Le Ry de Vaux reçoit les eaux usées de tous les hameaux traversés, dont le village de Nessonvaux. Un jour, ces effluents domestiques devront être épurés dans la future station... de Fraipont mais avant, des kilomètres d'égouts et de collecteurs devront être posés. Un jour...

Quant à la Magne, également affectée par le rejet d'eaux usées sur tout son parcours, ses berges sont aussi complètement détruites par les chevaux en certains endroits.

 

IMG_1425

IMG_1431

 

 

 

 

 

 

 

Des sols forestiers défoncés, balafrés par les débardeurs. On est encore loin de la gestion durable de notre patrimoine forestier privé. Et on a bien peu de leçons à donner aux indonésiens et aux haïtiens dont les forêts sont aujourd'hui détruites ou en voie de l'être.

 IMG_5679

IMG_5684

 

 

 

 

 

 

Les jardins communautaires sur l'ancien terrain de foot de Nessonvaux : ou comment joindre l'utile, l'agréable et l'intelligent.

20160903_084914

11153992920161115_123623

 

 

 

 

 

verger

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 






La réserve domaniale de Goffontaine : une prairie de fond de vallée d'un intérêt moyen mais qui abrite néanmoins un couple de pie-grièches écorcheurs, espèce Natura 2000. Avec l'accord du DNF (Département de la Nature et des Forêts), quelques citoyens y œuvrent pour la nature : plantation de fruitiers et de saules têtards, dégagement de la mare, inventaires biologiques et nettoyage des berges de la Vesdre.


 

IMG_2924IMG_5804

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Il y a plus de 200 arbres classés remarquables à Trooz. Auxquels on peut ajouter ce magnifique platane de Fonds-de-Forêt et ce splendide charme taillé en têtard à Tonvoie.

 

IMG_9385

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

20151031_135156

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les paysages font partie de notre patrimoine, au même titre que les peintures murales de l'église de Forêt, le château de La Fenderie ou la cheminée de la Métal à Prayon.

 02 - Thier

20151031_151756

 

 .

 .

 .

 .

IMG_3115

20150627_081551.

 

.

.

.

.

.

Une haie de lauriers cerises n'a aucun intérêt pour la nature ; tout le contraire pour une haie d'aubépines.

La Commune de Trooz et le centre de la Croix Rouge Le Merisier montrent l'exemple.

20151225_104324

 20170325_132927

 

 

 

 

 

 

Plantation d'une haie le long du mur du cimetière de Prayon et sur le plateau de Forêt. Que ce soit les pouvoirs publics ou le privé, l'objectif est le même : embellir nos cadre de vie, recréer un maillage écologique et rendre notre environnement plus accueillant pour la nature.

 

20160918_173112IMG_9377

 

 

 

 

 

 

 

IMG_0434

IMG_9787

 

 

 

 

 

 

 

Les atteintes à l'environnement et à la nature sont légions, à Trooz pas moins qu'ailleurs. Le plus souvent, il s'agit d'infractions dont on se demande pourquoi elles ne sont pas durement sanctionnées. Dans ce domaine, il parait que les choses changent ; manifestement pas tellement.

20160529_15181820150605_143616

 

 

 

 

 

 

Certains particuliers ont fait de leurs jardins de vrais refuges pour la nature. Et ils ne manquent pas de charme pour autant, que du contraire.

 

20161115_104428

20140909_171220

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le Life "Pays Mosan" est à l'origine de plusieurs projets de
plantation de fruitiers hautes-tiges à Trooz.

 

 

20160403_11212520170115_120246

 

20160626_150513

 

 

 

 

Capture 

 

 

 

 

 

 

 "La peur de la nature", un best seller de François Terrasson dont l'actualité n'est pas prête de se démoder. Les particuliers doivent aussi accepter la présence d'une "nature sauvage" près de chez eux.

 

20170416_11470620170604_154453

 

 

 

 

 

 

20170604_154516Au jeu des 7 erreurs, il y en a au moins 3 qui sautent aux yeux. Le saule têtard est une arche de Noé qui se sent bien les pieds dans un sol humide, comme en certains endroits de la Drève Patureau, ou dans la réserve naturelle domaniale de Goffontaine (en partie sur le territoire de Trooz)

20170416_140125

 

 

 

 

 

 

 

20170416_114925

20170416_115030

 

 

 

 

 

 

Chemin Trooz - 2ème partie 002 

 

 

 

 

 

 

 

Drève Patureau : 18 châtaigniers ont été replantés pour remplacer des arbres morts ou manquants. Fragile, au moins trois sont mal en point. Par contre, les plançons de saules se portent comme des charmes.

 

 

BIG JUMP 2013 015

20160402_140314

 

 

 

 

 

 

Berce du Caucase

IMGP3652

Comme chacun sait, la Vesdre a connu des hauts et des bas. Il est temps que chacun comprenne que cette rivière participe à notre identité et qu'elle est un atout pour notre région.

20151024_120059

 

 

 

 

 

 

 

Informer et sensibiliser : 2 actions nécessaires pour que les mauvais comportements changent. Sur l'ensemble du territoire communal, 3 panneaux indiquent le nom d'un cours d'eau. Pas étonnant que plus personne ne connait - et ne considère - nos ruisseaux et rivières.

 

Chemin Trooz - 2ème partie 008photos CNB 2013 - 016

20160626_145811

20160705_135107

 

 

 

 

 

 

 

Le fauchage tardif, c'est bien. Le mettre en pratique, c'est mieux. Le 5 juillet 2016, un agent de la Direction de la Nature du DNF a parcouru et inventorié la flore sur les talus de bords de route à Trooz et manifestement, on a un peu oublié à Trooz quand, comment et où faucher tardivement.

http://www.infotrooz.be/archives/2016/07/07/34012343.html

 

20170416_115403

20150406_162850

 

 

 

 

 

 

 

Les zones humides régressent dramatiquement partout dans le monde. Pourtant ces habitats autrefois considérés comme "insalubres" sont parmi les plus riches.

 

20160821_173937

IMG_1513

 

 

 

 

 

 

 

 sous-bois fleuri 031

 

 

 

Les forêts communales ne rapportent rien ; elles ne doivent alors pas non plus coûter. Et si on leur assignait réellement leurs triples fonctions, comme l'impose le Code Forestier : économique, sociale et environnementale ?

 

La pervenche fleurit avant l'apparition des feuilles sur les arbres. Les bois de feuillus indigènes 
(chêne, hêtre, bouleau, érable...) sont bien plus écologiquement intéressants que les bois
résineux exotiques (épicéa, douglas, pin...).

 

 

20150510_153958

IMG_1964

 

 

 

 

 

 

 

20141123_114957

 

stage CNB 2013 115

 

 

 

 

 

 

 

La réserve naturelle de La Rochette : des pelouses calaminaires (empoisonnées par des métaux lourds) uniques en Europe..., des paysages typiques et de nombreuses espèces peu communes. A terme, un sentier permettra aux promeneurs de visiter le site.

 

IMG_9963 - Paris - Jardin des Plantes

IMG_9964

 

 

 

 

 

 

 

Biodibat' : plus de 2 ans que tout devrait être réalisé sur le terrain. A l'ancienne gare de Trooz, on s'impatiente. L'arlésienne, vous connaissez ?

 

promenade n°3 076

Les chemins permettent souvent le maintien d'éléments
constitutifs du maillage écologique qui structurent nos paysages :
haies, arbres isolés...

 

 

 



.