(contact : troozinfo@gmail.com)
.

Le point 3 du Conseil communal du lundi 27 mars concerne le

" Plan de Cohésion Sociale - Subvention 2016 "

Cela tombe bien : le journal Le Soir consacrait ce mardi un article sur cette importante question de la cohésion sociale en Wallonie. Avec une carte interactive des 242 communes de notre Région !

Un sujet dont on parlera donc lundi car Trooz peut certainement mieux faire.imagesBQ8NQQQF
.

Les PCS financent des projets touchant à l'inclusion sociale, à l'intergénérationnel et au vivre ensemble.
Un projet de réforme de ces PCS est en cours

 


.


Article de Pascal Lorent paru sur "Le Soir" en ligne – mardi 21 mars 2017

La cohésion sociale : variable selon les communes

En 2008, au moment de lancer les plans de cohésion sociale, le gouvernement wallon a chargé l’Institut wallon pour l’évaluation, la prospective et la statistique (Iweps) de construire un outil de mesure de la cohésion sociale. C’est l’indicateur synthétique d’accès aux droits fondamentaux (ISADF).

Il est construit au départ de six critères :

  1. le droit à un revenu digne ;
  2. à la protection de la santé et à l’aide sociale et médicale ;
  3. à un logement décent et à un environnement sain ;
  4. au travail ;
  5. à l’éducation et à la formation ;
  6. à l’épanouissement culturel et social.

A cela s’ajoute un facteur de risque : la présence sur la commune de trois publics cibles (familles monoparentales, isolés âgés de 65 ans et plus, demandeurs d’asile). Ces critères et facteurs se nourrissent de 23 variables et 18 indicateurs différents.

Cet outil permet d’établir une carte wallonne de la cohésion sociale, commune par commune.

Sur la carte ci-dessous  ; en orange, les communes où l’accès aux droits fondamentaux est plus faible ; en vert, celles où il est plus aisé. Plus le chiffre est élevé, plus l’accès à ce droit est menacé.

Capture

Capture 2

Capture 3

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les 10 communes où le facteur de cohésion social est le plus bas : Charleroi, Farciennes, Liège, Seraing, Colfontaine, Quaregnon, Châtelet, Dison, Boussu et Saint-Nicolas.

Les 10 communes où le facteur de cohésion social est le plus élevé : Attert, Lasne, La Bruyère, Walhain, Donceel, Chaumont-Gistoux, Dalhem, Neupré, Olne, Etalle et Grez-Doiceau.

 



.