(contact : troozinfo@gmail.com)

Dans l'article du 13 octobre relatant le Conseil communal du 10, je vous ai rapporté l'échange que j'ai eu avec le Bourgmestre et ses collègues au sujet de l'état de la Grand Rue.

Ce 14 décembre, je vous ai exposé de nombreux exemples de Street Art à Liège. Nul doute que vous en aurez apprécié certains, et d'autres pas.  

Comme promis dans l'article du 30 octobre 2016 consacré au renouveau (espéré, attendu, supplié...) de la Grand Rue à Prayon, voici un commentaire sur le Street Art... à Trooz.

.
Aujourd'hui, la Grand'rue (et quelques abords), c'est notamment ça...

 

IMG_9203

20151107_080008

20151107_080238

 

20160125_143219

09 - Ry de Vaux - bief
20160627_075803

20160403_080926

20160627_074755

20160627_075500

20160627_080411

 

 

 

 

IMG_1497

La très belle publicité repeinte sur un pignon de Nessonvaux grâce à l'intervention de l'asbl Damas (malheureusement de plus en plus cachée par les frondaisons).
.

20161008_115602

 IMG_1367IMG_0383

 

 

 

 

 

 

 

essai

Le seul sticker que j'aie trouvé à Trooz

IMG_2594

.
Jetons aussi un regard sur la palissade des terrains de foot du FC Trooz.

20161101_151409

20160309_174654

20161101_151453

20161101_151502

20160309_174636

.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
Et demain ?
Rassurez-vous, le but n'est pas de peinturlurer tous les murs de la Commune de Trooz. Il est juste de montrer à la majorité qu'il est plus que temps de se mobiliser et de faire preuve d'imagination en matière d'entretien et d'amélioration du cadre physique de la Grand'rue à Trooz. Il y vit des centaines de familles, il y travaille des dizaines de commerçants... dans des conditions qui ne sont pas optimales.
Recommandations faciles ? Populisme gratuit ? Surestimation des moyens financiers de la Commune ? Politique du "y a qu'à" ? Oh que non.
Un exemple de l'engagement et de la force de proposition de l'opposition :
J'ai rédigé le printemps dernier - en collaboration avec des membres actifs du Plan Communal de Développement Rural - un dossier de demande de subsides dans le cadre de l’appel à projet « Vis mon village » de la Fondation Roi Baudouin (FRB). La Commune a bien entendu été informée et a même donné son blanc seing, le PCDR étant une émanation communale. En deux mots, le projet intitulé "Le riche passé (pré)industriel de Trooz s’expose en plein air", consiste à organiser dans 6 villages de l’entité une exposition de photos grands formats mettant en valeur le patrimoine (pré)industriel de la Commune de Trooz, en lien direct avec le présent et la population locale. En sus de cette exposition, sur 3 pignons aveugles situés en des endroits stratégiques de la vallée, une grande reproduction photographique sur le même sujet est apposée pendant 6 mois ou 1 an par exemple (avec l'accord des propriétaires évidemment). Ces 3 photos de notre patrimoine ancien et actuel seraient visibles non seulement des habitants mais aussi des gens de passage. La participation de la population, la convivialité et l’échange autour d’un patrimoine commun sont 3 axes importants du projet.
Dans le but de rechercher un sponsoring assurant le financement de ces 3 grandes reproductions photographiques à apposer sur des pignons, j'ai contacté par mail le Bourgmestre Fabien BELTRAN et l'Echevin en charge du PCDR Christophe MARCK mi-juin (avec un rappel fin juin à l'attention de l'Echevin), Etienne VENDY - Echevin du Patrimoine - en copie pour information. Seul ce dernier a répondu mais, logiquement, uniquement en rapport à ses propres responsabilités scabinales, en lien donc avec le Syndicat d'Initiative et les partenariats envisageables dans un deuxième temps. L'état délabré de la Grand Rue est une préoccupation majeure, nécessitant l'attention de toutes les forces politiques !
Début juillet, la FRB m'a informé du fait que le projet n'était pas sélectionné. Comme les autorités n'avaient pas donné suite à ma proposition de recherche de sponsoring, aucune alternative ne s'offrait au projet, qui n’a pas pour autant perdu de sa pertinence !
La fiche de ce projet sera diffusée sur ce blog le mercredi 21 décembre, comme cadeau de Noël avant l'heure. Que "les gens de bonne volonté" se l'approprient.
.
Quel support ?

Les pignons aveugles

Nombreux, très nombreux même, comme le montrent les photos ci-dessus.

Un inconvénient qui pourrait se muer en avantage. Mais pour cela, il faut réfléchir et oser agir. Des milliers de fresques embellissent des endroits reculés ou déshérités de toutes les villes au monde (cf article du 14 décembre). De plus en plus, elles apparaissent dans d’autres quartiers, dans les ports, les zones industrielles... Tous les projets quelque peu réfléchis conduisent à des résultats probants. Et dans la plupart des cas, les budgets nécessaires sont modestes (21 € HTVA pour une reproduction couleur sur une bâche de qualité supérieure (ultra mat) de 1 x 1 m avec renfort périmétral par thermo soudure + oeillets / 500 mm - 700 € HTVA pour une reproduction couleur sur une bâche de 6 x 6 m).

Lors de mon travail pour le projet "Vis mon village", mes contacts avec les acteurs locaux ont été excellents (photographes, propriétaires de maisons présentant un pignon aveugle, passionnés d’histoire locale…).

20151107_080630

photo pignon et photo patrimoine

 

 

 

 

 

Il n’y a plus qu’à (oui, "il n'y a plus qu'à") reprendre la fiche de ce projet, l’adapter éventuellement et réfléchir ensemble à la manière de trouver le modeste financement pour le réaliser.

.

Les palissades

La palissade qui borde les 2 terrains de foot de Trooz est bien peu accueillante pour les sportifs et les visiteurs. Elle est aussi très visible... du train et donc de milliers de personnes "de passage" à Trooz. Le recouvrement des graffitis juste avant l'inauguration du terrain synthétique en août 2015 a fait long feu : la palissade est à nouveau souillée par des graffitis qui n'ont pas grand chose à voir avec de l'art.   

Rien d'étonnant, un tel mur est aussi attractif pour les artistes en devenir que le sirop de Liège pour les guêpes. Dès lors, les pouvoirs publics peuvent agir et encadrer cette activité pour qu'elle bénéficie à tous sans plus détériorer les infrastructures et enlaidir le cadre de vie.

Que les sceptiques se bougent et se renseignent ; ils verront que quantités d'initiatives de la sorte ont partout été menées à bien.

Pour ceux qui s'en souviennent, je me suis personnellement... bougé le 9 mars 2016 : http://www.infotrooz.be/archives/2016/03/09/33491425.html 

69 - et le bas de la rue Noirivaux

68 - et encore un mur

.

.

.

.

.

.

.

D'autres longs murs existent le long et près de la route Nationale.

.

Les vitrines

Certains commerces de Trooz ne sont malheureusement pas ou plus prospères. Les explications sont diverses et parfois assez complexes.

Certains ont disparu, laissant des vitrines et devantures tristement vides, parfois de longue date.

"La Commune n'a pas 3.000 € pour décorer les vitrines vides comme à Liège", m'a-t-on rétorqué lors du Conseil communal du 10 octobre dernier. Je ne suis pas de cet avis, surtout qu'un tel investissement peut être qualifié d' "intérêt général" et qu'il profiterait à tous. Voyez certains exemples proposés dans l'article du 14 décembre.

Je propose donc que la Commune consacre un budget et intervienne en collaboration avec les propriétaires partenaires pour améliorer l'attrait de certaines vitrines vides à Prayon, Fraipont et Nessonvaux.

 

20161211_142753

 

20161211_143024

 

.

.

.

.

.

.

Pas mal de situations (vitrines, façades, garages...) sont (très) insatisfaisantes ; s'il ne faut pas voir que celles-là, difficile de ne pas les voir !

Finalement, c'est très motivant de se dire que l'on pourrait améliorer cela en développant un projet avec les propriétaires, commerçants et citoyens ! 

.
Quels artistes ?
Je conseille à la Commune de trooz, en particulier à son Bourgmestre Fabien BELTRAN et à son Echevin Christophe MARCK, de prendre contact avec l’asbl Spray Can Arts (rue en bois 6 à Liège) - sca.asbl@gmail.com
.
Quels publics ?
Vous n'êtes pas fan du Street Art. C'est le droit légitime de chacun.
J'espère par contre que vous n'êtes pas pour le statu quo au niveau de la Grand'Rue car son état fait triste à voir et, sans réaction des pouvoirs publics combinée à celle des commerçants et habitants, cela ne va pas s'améliorer de sitôt !
Et de tous ces pignons aveugles et décrépis, en êtes-vous fan ? Moi pas ; c'est aussi mon droit légitime. Et mon devoir en tant qu'élu de l'opposition, c'est de proposer des solutions. Celui de la majorité, c'est de les entendre.
Et donc, je propose aux hommes et femmes politiques "aux affaires" à Trooz de réinvestir les espaces publics pas seulement avec des pelles mécaniques et des asphalteuses mais avec des idées, des projets participatifs et de l'imagination. Choses bien plus difficiles à trouver et à mettre en oeuvre que les subsides, croyez-moi.
Le public, c'es vous, c'est moi, c'est eux. Et nous serons d'autant plus séduits par ce qui va se faire que nous y participerons. C'est la majorité PS-MR-EcoVa qui a la main, depuis 4 ans déjà. Car c'est le politique qui est à la manœuvre. Et il doit se bouger, le politique ! 
.
.


.