(contact : troozinfo@gmail.com)

Peu nombreuses et donc précieuses


Ne revenons pas sur le rôle important des haies pour la nature, ni sur les conseils à la plantation que vous pourrez relire via le lien ci-dessous :

http://www.infotrooz.be/archives/2013/11/27/28525003.html

promenade n°3 152
7 haies et zones de haies sont classées à Trooz. Il s’agit bien entendu de haies taillées ou libres composées d’essences de chez nous, aubépine, noisetier, sureau, prunellier, houx, charme…, seules ou en mélange. Toutes situées en domaine privé, au cœur de village ou dans la campagne, elles bordent souvent une voirie mais peuvent aussi se trouver en prairies.

Pas sûr que grand monde connaisse le statut de ces haies, même si - classées ou pas - toutes sont protégées et nécessitent un permis pour être coupées. Mais pourquoi supprimer une haie sauvage quand on connait tous ses bienfaits ?

La cartographie de la Région wallonne ne localise aucune haie classée sur Trooz, pour une raison que j’ignore.

http://geoportail.wallonie.be/walonmap/#BBOX=241481.1778109951,245156.24766113484,139357.31334403198,142226

Cette carto mériterait d’être mise à jour afin de voir où se trouve cette « Rue du Tilleul » qui pourrait en fait bien être le « Chemin du Tilleul » à Forêt. Où ces « deux rues » entre lesquelles se trouvent plusieurs haies classées du côté de la rue du Thier.

20151031_153711

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


L’observation de nos paysages agricoles nous conduit à constater que le réseau de haies est malheureusement assez pauvre. C’est particulièrement le cas du plateau de Forêt où heureusement, une nouvelle haie de 1.400 m a été plantée l’automne dernier (http://www.infotrooz.be/archives/2015/11/25/32964792.html ). Vu la topographie et le morcellement des zones agricoles et forestières, les lisières sont par contre très présentes mais souvent d’un piètre intérêt écologique en raison de l’intensité des pratiques agricoles.

Pour compléter l’analyse, on constate aussi la disparition des derniers vieux arbres fruitiers hautes-tiges qui composaient les vergers autrefois présents dans chacune des auréoles des villages : le Thier, Forêt, La Lonhienne, Fraipont, Trasenster, Vaux-sous-Olne… Des particuliers ont néanmoins replanté quelques arbres en pas mal d’endroits ; des projets plus conséquents s’annoncent également… juste derrière notre frontière communale, à Olne et Pepinster. Tant mieux pour la chouette chevêche qui a presque disparu de notre région !

IMG_5800IMG_3122

Une haie vive en prairie et une haie taillée haute au coeur du village d'Halinsart.

haie le Thier

 

IMG_3061

IMG_3059

 

 

 

 

 

 

 

Une haie vive en bordure d'un champ et... son terrier de renard ! 
.
.

IMG_2935

IMG_3196

 

 

 

 

 

 

 

 IMG_3203stage CNB 2013 073

 

 

 

 

 

 

Zone de transition entre la prairie et la forêt, la haie est un véritable réservoir de biodiversité.

 


 

20140909_171157

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les fruitiers hautes-tiges ont un important rôle écologique à jouer.

 

paysages Vierves 020

Les paysages s'enrichissent de la diversité et de la multiplicité des haies, arbres isolés et fruitiers. 

 



.