(contact : troozinfo@gmail.com)

La place du 11 novembre

 

A Trooz, la Rue du 8 Mai conduit à la Place du 11 Novembre. Juché sur son socle, le monumental lion y honore les morts pour la patrie des 2 grands conflits mondiaux, rappelant que notre commune a largement payé sa part. Cette Place « de la gare » longtemps utilisée comme terminus des bus des TEC de la ligne 31 retrouve une nouvelle vie avec la réaffectation du bâtiment de la SNCB.

On y trouve quelques beaux arbres dont 7 sont classés :

  • 1 tilleul argenté, planté en 1975 lors de la commémoration des 30 ans de la fin de la Seconde Guerre mondiale en Europe, élagué et sanglé en 2011 afin de maintenir le tronc qui s’était fendu. Cet entretien à densifié le houppier et donc aussi le magnifique feuillage de cet arbre ;
    .
  • 3 charmes communs formant un beau bouquet au coin de l’accès conduisant au parking de la SNCB ;
    .
  • 2 hêtres pourpres majestueux dont 1 sur l’espace jouxtant le parking de la SNCB (3,4 et 3,8 m de tour) ;
    .
  • 1 chêne rouge d’Amérique* derrière le monument aux morts, sur le talus bordant la route régionale. D’une circonférence de plus de 3 mètres, ce chêne présente une écorce lisse contrairement à nos deux chênes indigènes, le sessile et le pédonculé. Ses grandes feuilles aux lobes anguleux aux extrémités virent au rouge et à l’orange qui chatoient sous la lumière tamisée en automne.

monument 14-18 § 40-45 Trooz

IMG_2963

IMG_2956

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

IMG_2957

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Sur ce même talus, on trouve un second chêne rouge d’Amérique (photo de gauche) d’1,9 m de tour qui mériterait aussi d’être classé.

Enfin, signalons l’érable à feuilles pourpres  (photo de droite) planté le 11 novembre 1986 par le jeune Conseiller communal André Dombard à l’occasion des 20 ans du Centre National de Coopération au Développement 11.11.11. Il y a 30 ans donc !

 


* Cet arbre, certainement le plus beau spécimen de cette espèce de l’entité, a malheureusement été gravement mutilé par la commune en juillet 2011 lorsque 4 branches maîtresses côté route ont été coupées, ce qui a totalement déséquilibré le houppier. Il eu fallu ne couper que les petites branchettes mortes, et non ces importantes branches saines (mais cela aurait « rapporté » moins de bois de chauffage, m'a-t-on glissé à l'époque – comme quoi les raisons les plus futiles peuvent conduire aux plus grandes catastrophes) ; les 2 chicots nous rappellent que les autorités de l’époque n’avaient manifestement ni la sensibilité ni la compétence nécessaires pour entretenir nos arbres classés. Heureusement, la nouvelle équipe en place depuis décembre 2012 a rompu avec ces pratiques du passé et montré depuis lors sa bonne gestion de ce patrimoine vivant.

 

Chêne Rouge d'A - gare de Trooz

Photo de 2011 montrant le chêne rouge d'Amérique juste après sa mutilation, "pour que cela ne se reproduise plus jamais", comme le dit la formule consacrée.

 

 



.