(contact : troozinfo@gmail.com)

20151024_120107Prochain article le 1er mai : comment se nomme la Vesdre ?

Le territoire de la commune de Trooz a très profondément été érodé par les
rivières et ruisseaux, à l’origine d’un relief marqué qui aura, au cours du temps, largement conditionné les lieux d’implantation de l’homme et de ses activités.

L’Homme de Neandertal, qui a occupé la grotte Walou à Fonds-de-Forêt à plus de 10 reprises entre plus de 130.000 ans et 38.000 ans avant le présent, n’était pas par hasard installé à mi-pente, en rive gauche de la Magne.

Aujourd’hui, un simple regard panoramique de notre territoire permet de discerner la concentration dans la vallée de l’habitat et des activités économiques (autrefois (pré)industrielles ; aujourd’hui marchandes) et sociales (écoles, administrations…), les bois couvrants les versants les plus pentus, les prairies et quelques cultures sur les sols plus profonds des terrains plus plats (souvent d’anciennes terrasses alluviales de la Vesdre) et des plateaux, et enfin les villages disséminés en des endroits accessibles de la vallée et autrefois alimentés par des sources ou ruisseaux.

 

 

IMG_927303 - Vesdre - bief Nessonvaux

Le bief de la Vesdre à Nessonvaux

 

20151024_120117

La Vesdre a fait la prospérité de toute la vallée depuis des temps reculés. Elle a fourni du poisson, de l’énergie hydraulique pour alimenter les moulins et les forges, elle a servi de voie de communication, sa douceur due à sa pauvreté en minéraux favorisait le lavage de la laine… L’usage de la Vesdre n’a pas toujours été aussi noble...

 

 

 

 

20151024_153909

 

20151024_144949

La Vesdre à Prayon et à Goffontaine

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

20160402_140314

Longtemps aussi, la rivière a servi d’exutoire aux déchets domestiques et industriels, solides et liquides… au point que presque toute la vie aquatique a été anéantie des décennies durant.
.

Vu l’histoire (pré)industrielle particulièrement riche de la vallée de la Vesdre, mais aussi la construction dans la vallée dans la 2ème moitié du 19ème siècle de la voie de chemin de fer et de la route régionale, de très nombreux tronçons de la Vesdre et de ses principaux affluents ont été progressivement rectifiés et remaniés, des barages ont été érigés, des sections emmurées en maints endroits, les îlots supprimés… La Vesdre d’aujourd’hui n’est plus du tout celle d’hier. Beaucoup de ses affluents non plus.

http://www.infotrooz.be/archives/2013/12/28/28659683.html

Avec la fermeture de nombreuses usines et plus récemment la mise en service de plusieurs stations d’épuration des eaux usées, un nouvel équilibre, bien que fragile, semble néanmoins s’être réinstauré, ce dont témoignent les populations de poissons et d’autres groupes d’espèces liées à la rivière.

 

BIG JUMP 2013 012

 IMG_2779

 

.

.

.

.

.

.

La qualité des eaux de la Vesdre s’est améliorée et la vie a réinvesti progressivement la rivière. Les pêcheurs à la mouche en témoignent !
.

L’opération de nettoyage des quartiers et des bords de rivière organisée les 15 et 16 avril le montre : les aménagements sauvages, le dépôt de matériaux inertes et de déchets sur les bords et dans les cours d’eau… existent toujours ! De tels agissements sont tout simplement intolérables et doivent être sanctionnés.

Comme la rivière elle-même, notre image de la Vesdre doit être restaurée. D’autant plus qu’elle constitue un élément très fort de notre identité… et de notre histoire. On trouve normal, logique d’ « aimer » l’Ourthe, l’Amblève, la Lesse…, on s’en revendique même. Et de la Vesdre ?

 

« J’aime la Vesdre »

Que fait un marchand lorsque son produit a subi une forme de dénigrement, justifié ou non, et que les ventes risquent de s’effondrer ? Il rétablit sa qualité le plus rapidement possible, joue la transparence et engage une campagne de communication et de publicité.

Rétablir l’image que l’on a de la Vesdre et de ses 10 affluents passe par l’information et la promotion. Et avant tout par leur rendre leur nom ! Qui connait le Targnon, le Ribaufossé, le Ry des Chenaux et la Waltinne ?

 

Panneaux hydronymes

Dans le cadre du PCDR de Trooz, l'idée à germer de rendre leurs noms aux ruisseaux de l'entité ! La visite de tous les points de croisement de la Vesdre et de ses affluents avec une voie carrossable permet de désigner les endroits où on pourrait réinstaller un panneau reprenant le nom de la rivière. Notre souhait est qu’ainsi, les habitants mais aussi les divers usagers des cours d’eau se réapproprient progressivement ce patrimoine naturel, ce qui aidera à mieux le respecter.

Sur l'ensemble du territoire communal, il reste... 3 panneaux "Vesdre". Le sous-bassin de la Vesdre, qui couvre le territoire de 27 (parties de) communes, est le dernier de Wallonie dans lequel rien n'a été entrepris en matière d'hydronymie ces 10 dernières années !
.

Voici une série de photos de la plupart de nos rivières... et des endroits où mettre un panneau hydronyme. Qu'en pensez-vous ?

 

20151024_144039

20151024_143539

 

 

 

 

 

 

 

Le Songnon

Le Targnon

 

 

 

 

 

 

 

 

La Targnon

20151024_114424

20151024_114840

 

 

 

 

 

 

 

La Magne

01 - Haveignée - FraipontLe Haveigné

 

 

 

 

 

 

Le Haveigné

20151024_13294920151024_142848

 

 

 

 

 

 

Le ruisseau du Bois Lemoine et le Ribaufossé

 

ruisseau de Péry

Le ruisseau de Péry

20151024_140554

IMG_0589

 

 

 

 

 

 

 

 

Le ruisseau du Ry de Mosbeux

La Waltinne

20160219_164213

 

 

 

 

 

 

 

La Waltinne

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

11 - Ry de Vaux20151024_150500

Le Ry de Vaux

 

 



.