IMG_8054

 

  (contact : troozinfo@gmail.com)

Manque d’intérêt ou manque d’ambition ?

On le sait, le bulletin communal Infos Trooz arrive toujours quand la guerre est finie, soit en fin de quadrimestre, jamais au début du suivant et cela change beaucoup de choses. Strictement compartimenté, descriptif, parfois même passif, passéiste, sans vraie prospective, terne… ce livret n’est pas vraiment de ceux que l’on se réjouit de lire. En plus du fond très léger, trop léger, il lui manque – comment dire – …, un (gros) supplément d’âme.

On voit bien la volonté de bien faire – Infos Trooz n’est heureusement plus comme sous l'ancienne majorité un outil d'autopromotion bête et méchant – mais le bulletin reste avant tout… le produit d’un amateurisme certain.

Un bulletin d’une telle qualité mérite-t-il une analyse détaillée ? Finalement, mes divers articles sur le sujet et notamment mon analyse complète publiée sur ce blog le 4 février 2014 http://www.infotrooz.be/archives/2014/02/04/29080354.html et les 8, 10, 12, 15, 17, 20 et 21 février 2014 restent valables.

Mon introduction était posée en termes de questions :

Capture

Que penser du bulletin communal ? En l'absence d'un site internet modernisé, peut-on y déceler une vision politique dans les principaux domaines de compétences communales ? En plus des événements passés et des activités des uns et des autres, y apprend-t-on des choses ? Le descriptif laisse-t-il une place à l'informatif et à l'éducatif ? Y décèle-t-on les germes d'une interaction citoyenne et d'une approche participative de la gestion communale ? Quel est le niveau de transparence des informations communiquées ?

Premier indice, rappelé dans le mot du Bourgmestre : "Le journal a pour objectif de vous présenter les activités du Collège communal et de ses différents services mises en place durant le semestre écoulé". C'est bien connu : pour préparer l'avenir, il faut connaître son passé.


Et mes conclusions étaient déjà bien nettes :

  • La forme... 

(…) la Commune proposait d'améliorer sa présentation. Mission accomplie : la présentation est bien meilleure qu'elle ne l'était hier ! Comme souhaité, "la lecture est plus agréable, les informations mieux séparées et on peut insérer de plus grandes photos".

La Commune annonçait aussi vouloir tenter d'augmenter la fréquentation des publications. Nous ne pouvons que l'y encourager et passer de 2 à 4 bulletins par an. Un travail accru serait nécessaire mais quel gain potentiel en matière d'information des citoyens, d'adhésion, de participation... et même de bonne gouvernance !

Oui mais, pour écrire quoi ?

  • ...et le fond !

Vous l'aurez lu tout au long de nos articles, le BULLETIN COMMUNAL remplit très imparfaitement sa mission... puisqu'il informe très imparfaitement les citoyens en se consacrant essentiellement aux événements passés (petits et grands) et à certains projets déjà réalisés...  (…)

Nouvelle équipe, même communication approximative.

Nous sommes aujourd’hui 2 ans plus tard et la majorité a acquis de l’expérience. L’annonce faite depuis longtemps d’une communication plus solide reste manifestement… une annonce ! Le renouveau attendu lui aussi de longue date du site internet communal ne peut servir d’alibi à la stagnation du bulletin papier, surtout qu’il est et restera un outil de communication essentiel.

Après le remaniement du Collège qui vient d’avoir lieu à mi-mandat, on pouvait espérer un Infos Trooz avec un peu plus de caractère, un truc qui vous accroche, qui vous questionne, qui porte une part de l’identité communale quoi, et pas un truc flasque qui sert plus à divertir qu’à informer, que l’on n’oublie aussitôt après l’avoir lu. Quel est (encore) le projet politique de la majorité, sa vision, ses ambitions, ses engagements, qu'est ce qui fédère l'équipe en place et la motive... Cela ne manque-t-il pas aussi de charisme ?

Je suis dur ? Vous plaisantez ! Lisez l’éditorial du Bourgmestre, il est à l’image de tout le Bulletin : écrit pour remplir la page, à la va-vite sur un coin de table ! S’il n’y était pas écrit 2016, on ne pourrait dire de quelle année il s’agit : le même message, les mêmes propos généralistes, les mêmes excuses et les mêmes vœux ! Je ne fais pas partie de ceux qui s’étonnent ou regrettent que le Bourgmestre ne soit pas très souvent à la Commune* mais je ne peux que lui conseiller d’écrire ses éditoriaux dans son bureau de fonction afin de trouver une meilleure inspiration à l’avenir.

Le pire, c'est qu'il y aurait tant à dire !

 

Marre de boire la même soupe.

Je ne reviens pas sur le fond du bulletin, mon analyse est sur mon blog (rubrique « information, communication, bulletin communal »). Mais quand même…

L’article sur le Syndicat d’Initiative (c’est un honneur d’appeler cela un article) signé Christophe Marck, 1er Echevin qui a perdu la compétence du Tourisme. L’article sur La journée de l’Arbre signé André Dombard, Echevin alors qu’il est aujourd’hui Conseiller. Les articulets sur la Commémoration de Forêt et diverses manifestations signés Denise Voss, Echevine alors qu’elle a quitté ses fonctions d’élue communale… C’est quoi ce truc, un dernier signe de gratitude ? Vous voulez que je vous dise le fond de ma pensée sur certains aspects du travail des échevins ?  

Je reviendrai sur l’article consacré à « La journée de l’Arbre » qui voit l’ancien Echevin André Dombard nous faire une nouvelle fois passer ses incantations pour des « gestes forts au niveau de la conservation de la nature » : il y en a marre de boire la même soupe. J’espère juste que son collègue Etienne Vendy, aujourd’hui en charge de l’écologie, sait un minimum de quoi ça parle.

 IMG_1411

 

*  c’est ce qu’on me dit, je n’en sais rien personnellement et je pense même qu’il est préférable de ne pas faire de la maison communale sa résidence principale, comme à une certaine époque ; la fonction de Bourgmestre est exigeante et nécessite de nombreuses prestations en divers endroits et pas uniquement pendant les « heures de bureau ».

 



.