16 juin 2015

L'inutile liaison Cerexhe – Heuseux – Beaufays (CHB)

 (contact : troozinfo@gmail.com)

logo Vega

 

 

 

Chose promise - chose due (voir article du 30 mai 2015)

 

Au tournant des années 2010, de nombreux citoyens rejoints ensuite par des organisations locales et le parti Ecolo (et le groupe EcoVa) se sont battus contre la liaison autoroutière Cerexhe – Heuseux – Beaufays, coûteuse, destructrice d’espaces naturels de grande valeur, bruyante et totalement contraire au principe du développement durable.

Le premier résultat tangible fut d’inscrire dans la Déclaration de Politique Régionale de la majorité PS - CdH - Ecolo que ce projet ne se réaliserait pas « pendant la législature du Gouvernement wallon 2009 – 2014 ». Cette mobilisation citoyenne a également conduit à la décision de développer le tram à Liège, dont la mise en service initialement prévue en 2017 est reportée de plusieurs années. Ce nouveau moyen de transport, dont le premier tronçon de ligne ira(it) de Sclessin à Coronmeuse, permettra une réorganisation complète des transports en commun dans toute l’agglomération liégeoise.

.

1926797577_small_1

Le tram doit constituer le coeur de l'offre de transports publics de l'agglomération liégeoise, sur lequel viendront se greffer tous les autres modes individuels et collectifs.

Un impératif pour que cela marche : un transfert modal de la voiture vers les autres moyens de déplacement. Et pour cela : moins d'espace pour la voiture soliste (voies de circulation et parkings), plans de transport dans les entreprises privées et publiques, espaces sécurisés pour les piétons et les cyclistes, recentrage des activités et leur accessibilité par les transports publics... et bien sûr une responsabilisation des citoyens.

.

 

 

IMG_9854

 

Plus d'autoroute n'est pas une solution : à ses bienfaits (vitesse et accessibilité pour les longues distances) s'opposent aujourd'hui ses méfaits (encouragement de l'usage de la voiture, dispersion des activités sur le territoire, exode urbain, accroissement des besoins de transport, coûts d'entretien... et engorgement des villes).

.

Dès 2012, alors que le Plan Urbain de Mobilité (PUM*) de l’agglomération liégeoise est en cours de finalisation, la presse a fait écho d’une liaison non plus autoroutière mais routière CHB. De quoi s’agit-il ?

C’est le bureau d’étude chargé de réaliser ce PUM qui, dans ses conclusions définitives, indique 2 choses fondamentales pour Trooz :

  • la jonction autoroutière CHB n’est pas nécessaire (malgré les innombrables pressions exercées depuis des années et des interprétations fallacieuses des conclusions intermédiaires de l’étude) ;
  • si le trafic routier continue d’augmenter, il conviendrait d’étudier la faisabilité d’une nationale reliant les deux autoroutes E40 et E25.

C’est sur base de ces deux éléments que le PUM… aurait dû être approuvé par le précédent Gouvernement wallon. Ce PUM n’est aujourd’hui toujours pas approuvé. Pourquoi ? Parce qu’en l’état, il aurait permis 3 choses :

  • enterrer définitivement la liaison autoroutière CHB ;
  • sortir la zone de réservation du plan de secteur afin de libérer les terrains bloqués depuis des décennies ;
  • prioriser les alternatives à la voiture individuelle.

 

Maintenant que les Ecolo ont été rejetés dans l'opposition à la Région, la majorité régionale PS - CdH veut remettre le projet de liaison en marche. Hors de question donc pour quelques élus PS et CdH - rejoints par certains MR - d’enterrer la liaison (auto)routière CHB. 

Or, en matière de mobilité, vu le coût et la durée de vie des infrastructures, il est essentiel de réfléchir à long terme : augmentation du prix du pétrole, fiscalité verte imposée par l’Europe, réchauffement climatique, évolution des besoins des personnes et des entreprises…

L’augmentation continue du trafic n’est pas une fatalité ; il n’est de toute façon pas tenable !

Les efforts doivent d’abord et avant tout porter sur :

      -          le covoiturage et la responsabilisation de tous les acteurs ;

      -          le tram à Liège et le réseau structurant de TEC de l’agglomération ;

      -          l’entretien des infrastructures existantes ;

      -          l’aménagement de l’échangeur très dangereux de Cheratte.

 

Investir dans CHB serait irresponsable : les nouvelles infrastructures appellent de nouvelles voitures et ne font que de reculer de quelques années les problèmes de congestion du trafic routier ; le coût financier énorme accaparait tous les budgets d’entretien du réseau routier existant ! 

Bref, la liaison routière CHB est inutile et de toute façon non prioritaire !

 

*    le PUM doit définir une vision de la mobilité, via des projets qui devront être précisés et des financements à définir. Il ne s’agit donc pas d’un recueil d’investissements à réaliser.  

 

                                    ---------------------------------------------------------------------------------

 

DSCF0037

C'est ici, devant vos yeux, que le (plus haut) viaduc routier (wallon) est projeté.

 

A ceux qui pensent que la liaison permettrait de réduire l’urbanisation galopante de nos campagnes…

C’est tout le contraire qui va se passer : non seulement des zones à bâtir perdues par la nouvelle (et large) liaison seraient compensées par la désignation de nouvelles zones ailleurs dans la Commune concernée, mais en plus cette nouvelle voie de circulation rapide va encourager encore un peu plus l’exode urbain et permettre aux habitants de s’installer plus profondément à la campagne !

Et avec les dérives biens connues : accroissement du trafic, développement linéaire de l’habitat et déstructuration des villages, accroissement du coût des services (approvisionnement en eau et électricité, épuration des eaux usées, transport en commun, établissements scolaires…).

 

A ceux qui pensent que la bretelle de sortie donnant directement accès à la vallée de la Vesdre est un plus pour notre commune…

C’est le contraire qui va se passer : oui il y aura plus de monde (et donc plus de journaux et de boîtes de macaronis vendus par nos commerçants) mais aussi plus… de voitures et une congestion progressive de notre réseau local absolument non adapté.

Il n’y a pas d’espaces pour le développement de nouvelles zones de commerces et de petites industries dans la vallée et c’est tant mieux : jusqu’à preuve du contraire, il n’y a pas déficit de commerces de biens et de services en tout genre dans un rayon de 10 km !La concurrence entre communes pour attirer « à tous prix » chez elles de nouveaux acteurs économiques est contre productive au niveau de l’intérêt général, puisque cela engendre une multiplication des investissements en infrastructures d’accueil et de transport, une surenchère en matière de fiscalité (à la baisse), un usage irraisonné et un gaspillage de l’espace…

Notons que c’est ce genre de concurrence qui a conduit au dumping fiscal… au cœur même de l’Europe !

 

 



 

Posté par infotrooz à - - Permalien [#]