(contact : troozinfo@gmail.com)


De très longue date, les habitants de La Brouck demandent que la Commune aménage un bel espace vert sur cette zone délaissée à l'arrière de l'école communale, en plein cœur 
du quartier. Sans succès jusqu'à présent.

Il existe déjà deux espaces verts à La Brouck, direz-vous. C'est vrai : même s'ils sont exigus et que certaines végétations sont inappropriées ou négligées, ils sont appréciés et agrémentent utilement le quartier.

20141201_13190220141201_131109

Les 2 petits espaces verts au bout de la Rue La Brouck Cité (contre le chemin de fer) et bordant la Rue du Stade agrémentent et aèrent le quartier. La Commune devrait d'urgence supprimer les plantations inadaptées et/ou vieillissantes qui les dénaturent complètement (berberis et aubépines d'ornement)

 

Un quartier qui se sent déshérité 

Mais la vaste zone délaissée entre les rues de la Vesdre et La Brouck Cité est inesthétique et dévalorise tout l'endroit alors qu'elle pourrait au contraire occuper un rôle central dans la vie sociale du quartier. Les habitants ne demandent aucun investissement coûteux mais un aménagement permettant de délimiter clairement un bel espace vert qui engloberait la vingtaine d'arbres en place.

Un tel aménagement préserverait l'espace voisin occupé par la Roméria au printemps. Quant aux voitures qui s'y garent de manière anarchique lors de cette fête, elles pourraient être rangées sur un parking de délestage (parking du club de football...).

 

20141201_130747

20141201_130644

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

20141201_131323

 

 

 

 

 

 

Un espace non délimité, sans identité, peu accueillant... et qui dévalorise le quartier alors qu'il devrait l'embellir.

 

20141201_130803

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Autrefois occupé par de l'industrie, le sol est très pollué ; des traces d'anciennes fondations sont visibles. D'après certains, des caves non ou mal remblayées pourraient subsister, rendant le terrain instable. Dans ces conditions, le mieux serait de tout laisser en place, sans apport ni retrait de matériaux (sauf les vieux pavés en surface), et de niveller le terrain avant son réensemensement.    

20141201_13082620141201_130655

Le mobilier est peu accueillant, même si les 2 bancs ont été rénovés.


La Commune
dispose des ouvriers qualifiés et du matériel pour exécuter les travaux qui donneraient à cet espace un visage bien plus avenant qu'aujourd'hui, au bénéfice des habitants de tout un quartier. Le partenariat avec l'EFT Le Coudmain (Emploi et Formation par le Travail - plusieurs jardiniers en stage d'apprentissage) constitue une opportunité de mener à bien un tel projet.  

Délimiter l'espace (haie d'essences indigènes ou potelets en bois) et cantonner les voitures sur des espaces précis, enlever en surface les vestiges de l'occupation ancienne des lieux (pierres et pavés), égaliser le terrain, ressemer du gazon, réserver un espace pour un coin fleuri (Maya), entretenir les arbres en place et redisposer judicieusement les bancs : un vrai travail mais tout à fait à la portée de la Commune.

Et pour les jeunes enfants, quelques aménagements type "pont de singe...".

Le tout pour un budget très raisonnable.

Dans quelques années, un kiosque ou quelque chose du même ordre permettrait de dynamiser plus encore la vie sociale de ce quartier où tant de nationalités coexistent en toute convivialité depuis si longtemps.

 

 

 


.