(contact : troozinfo@gmail.com)


… Quelques éléments qui peuvent intéresser les mandataires locaux

La Déclaration de Politique Régionale 2014-2019

« OSER, INNOVER, RASSEMBLER »

 

Quelques extraits

Et commentaires

Chapitre XXI : L'ENVIRONNEMENT

1. Concrétiser le développement durable et coordonner les politiques environnementales

La Wallonie s’inscrit dans un développement qui assure l’épanouissement de toutes et tous en alliant bien-être, essor économique et respect de l’environnement dans une logique de développement durable. L’environnement doit être un secteur pourvoyeur de davantage d’emplois et la politique environnementale doit notamment favoriser la création des nouveaux métiers et débouchés sur le marché du travail.

Rappelons encore une fois que le développement durable est un développement qui répond aux besoins du présent sans compromettre la capacité des générations futures à répondre à leurs propres besoins.

Dans ce but, le Gouvernement veillera notamment à améliorer la cohérence des politiques qui ont un lien avec l’environnement (…)

Tout est dit (on vous passe les lénifiantes : « renforcer la coordination… », « encourager la prise en compte… »…).

Vous avez dans cette introduction toute l’ambition de la majorité PS – CdH à la Région en matière de développement durable.

Cela veut dire quoi ? Que le DD n’a aucune place dans la stratégie politique de la nouvelle majorité (ce qui ne veut pas dire qu’il n’y aura pas de bonnes actions mais elles s’articuleront sur une vision à plus court terme et sans prendre en compte toutes les conséquences pour les générations futures).

2. Renforcer la biodiversité et protéger la nature

La nature et la biodiversité contribuent à notre qualité de vie et offrent de nombreux « services collectifs » et des ressources qui doivent rester accessibles à chacun (…).

C’est pourquoi, le Gouvernement wallon s’engage à :

  • concrétiser et adapter le « Réseau Wallonie nature » afin d’enrayer le déclin de la biodiversité, en évaluant les impacts sociaux, économiques et environnementaux des mesures proposées et en se concentrant sur les partenariats avec les acteurs économiques (agriculteurs, entreprises, secteurs touristiques, carrières, etc.), associatifs et publics (communes, provinces, etc.), et sur les mesures les plus efficientes ;

    Ca commence bien : voici le xième machin certainement inventé par un politique citadin pour qui la nature se limite aux jardinières de balcon ! C’est quoi ce « Réseau Wallonie nature » qui va enrayer le déclin de la biodiversité ? du vent, de l’esbroufe, du vide intellectuel sidéral… Cela n’existe pas et cela n’existera jamais. Demandez aux membres du Conseil supérieur de la conservation de la nature ce qu’ils ont vu passer comme plans débiles de cet acabit depuis… 30 ans, et demandez-leur par la même occasion dans quel état se trouve la biodiversité en Wallonie.

    Ne peut-on arrêter ces effets d'annonce inutiles !
  • encourager le développement de réserves naturelles, du programme Natura 2000 et des projets européens LIFE de restauration de la nature (…)

    L’exact opposé du point précédent : le projet Natura 2000 est cet axe de travail qui peut et doit charpenter la politique de protection de la nature en Wallonie.

  • poursuivre le plan Maya

    Pas indispensable mais comme c’est Benoît Lutgen qui l’a inventé, que ça plait aux enfants et aux communes…

  • renforcer la lutte contre les espèces invasives, végétales ou animales ;
  • favoriser l’accès de tous à la nature et les liens sociaux ;
  • sensibiliser les citoyens et les acteurs publics et privés ;
  • encourager l’éducation à la protection de la nature, notamment dans les écoles ;
  • assurer une cohérence entre les matières liées à l’agriculture, la nature, la chasse, la pêche et la forêt. 

IMG_0017

IMG_1449

 

 

 

 

 

 

 

 

Afin d’assurer une gestion durable des forêts et de poursuivre la mise en œuvre du code forestier, le Gouvernement veillera à assurer l’équilibre des diverses fonctions de la forêt et à poursuivre son adaptation aux changements climatiques, notamment par la plantation d’espèces d’arbres adaptées et la recherche forestière.

Tiens, et qu’en est-il des forêts communales ? L’échevin en charge de la nature s’assure-t-il qu’elle remplit ses 3 fonctions de base ? Connaissez-vous les 3 fonctions de base de la forêt ?

Bonne nouvelle : la Commune de Trooz comptera bientôt une vaste et magnifique réserve naturelle Natagora… sur la Rochette à Prayon (ancien terril de « la métal » et environs) : une quarantaine d’hectares dont plusieurs de pelouse calaminaire (« pollués » en métaux lourds) sur lesquels se développe une flore très particulière (voir les articles des 8 décembre et 16 mars).

3. Améliorer la propreté publique et gérer efficacement les déchets

Quatre grands principes guideront l’action du Gouvernement. 

  1. le Gouvernement veillera à transformer la politique de gestion des déchets en une politique d’optimalisation des ressources.
  2. la priorité sera donnée à la propreté publique pour laquelle le Gouvernement mettra en œuvre notamment :
  • des mesures de prévention relatives à la propreté en particulier dans les écoles ;
  • une consigne pour les canettes en aluminium et autres emballages abandonnés dans l’espace public et dans la nature ou tout autre mécanisme réparateur équivalent ; 

    Car les cannettes et autres emballages de boissons sont abandonnés partout malgré les poubelles publiques, souillant notre cadre de vie. La mise en œuvre s’annonce difficile, avec plusieurs effets contre-productifs (prélèvement des cannettes consignées dans les sacs PMC…).

  • un appui aux communes en favorisant la mutualisation et l’adaptation des moyens existants. 

    Vous l’avez aussi remarqué : c’est fou ce que les politiques ont peur de sanctionner les contrevenants. On va sensibiliser et prévenir (les gens de bonne volonté) : c’est bien et même indispensable ; mais on ne pas trop sanctionner (les gens irrespectueux et de mauvaise volonté). Pourtant, c'est tout aussi nécessaire si nous voulons que nos rues et nos chemins restent propres. 

    Le point 6 contient néanmoins une petite intention dans ce domaine (voir ci-dessous). 
  1. le Gouvernement veillera à préserver et promouvoir les activités économiques publiques et privées en Wallonie par une fiscalité équilibrée et supportable par les filières de déchets, dans le respect de nos objectifs environnementaux.

    En clair : d’accord pour l’environnement mais d’abord l’économique, même s’il en coûte (cher) à l’environnement.
  1. la maitrise publique du secteur des déchets ménagers sera garantie et l’emploi local dans le secteur sera favorisé.

    Voici quelque chose qui caractérise la Wallonie, et c’est très bien ainsi !

Pour guider son action en la matière, le Gouvernement veillera à adopter un plan wallon des déchets. 

(…)

03-03-2013 - chemins Trooz 085

IMG_9735

 

 

 

 

 

 

 

 

4. Développer la Wallonie par la dépollution des sols

5. Promouvoir une politique intégrée de l’eau

Un des cinq objectifs de la politique de l’eau : maintenir la gestion publique de l’eau.

Voici encore quelque chose qui caractérise la Wallonie, et c’est très bien ainsi !

6. Lutter contre la délinquance environnementale

  • ...
  • renforcer les sanctions minimales visant les incivilités environnementales et rendre effective et visible la réparation des délits environnementaux.

7. Améliorer la santé en agissant sur l’environnement 

 

.