Suite de l'article du 15 mai 

(contact : troozinfo@gmail.com)

LetsGO est-il opérationnel ?

S’inscrire sur le site www.letsgo-be.com et avoir ainsi accès au portail permettant de visualiser les fiches d’informations se fait très facilement en 5 minutes.

Créer des fiches est tout aussi simple : la Commune de Trooz et plusieurs indépendants et organisateurs d’événements l’ont fait…

La Commune de Trooz a mis en ligne une douzaine de fiches que l’on pourrait classer dans la rubrique « informations touristiques », à moins que certaines ne se rapportent plutôt à la rubrique « commerces et lieux » : le château de La Fenderie, l’église Saint-Laurent, le monument de la Gare, le monument de Forêt, la Cour André, la gare de Trooz, le village de forêt (avec toujours cette horrible faute puisque le texte est un copié-collé du panneau sur la place de Forêt), le château de Forêt…

La Commune a aussi rédigé plusieurs fiches concernant des événements divers : Fête de la Musique… Par contre, pas la moindre fiche sur les informations communales (répertoire).

C’est lors de la création de chaque fiche que le système génère un code hashtag.

Reste à communiquer ce code afin de pouvoir accéder directement à la bonne information (« en tout temps et en tout lieu ») à partir de votre smartphone équipé de l’application LetsGO. Sinon, à quoi pourrait bien servir la plateforme d’informations ?

hashtag 3

Voyons pour les fiches communales…

  • Sur les monuments et dans les lieux fichés, pas le moindre code hashtag.
  • Sur les affiches annonçant les événements également présentés sur la plateforme (expo photos des jeunes au Centre Protestant de Nessonvaux les 23 et 24 mai, le triptyque ardennais le 25 mai, la Troozbergeoise le 1er juin…), ce code n’apparaît pas non plus... Y a-t-il seulement quelque chose de plus à en dire que ce qu'on peut lire sur le document papier ? 

Il y a quelque chose que je ne comprends pas...

Nous savons que l’intention de départ est avant tout d’intéresser un public jeune pas toujours attentif à l’information telle qu’elle est traditionnellement disponible. Jusque-là, le système LetsGO n'apporte rien… puisque la Commune ne l’exploite pas correctement ! Sans compter que "les jeunes" ne savent pas ce qu'est ce système. 

Ca va venir, me direz-vous. L’échevine de l’information annonçait lors du Conseil du 24 février que cela prendrait… une semaine pour rédiger les premiers textes. S’ils sont finalement disponibles sur smartphone après les événements promus ou après la bonne saison, autant arrêter l’expérience dès maintenant !

La plateforme LetsGO a une spécificité : mettre du contenu à disposition via les smartphones. Sinon, cela devient un simple site internet sans la moindre plus-value.

Vu la situation actuelle, tout le monde est perdant : la Commune dont les actions de promotion sont un coup dans l’eau, la société Labexhe qui est discréditée et ne peut décemment rentabiliser son travail (puisque peu de gens - en fait personne - consultent sa plateforme via smartphone dans ces conditions)… et les citoyens et visiteurs de notre Commune !  

Pour terminer d’enfoncer le clou.

Le 28 février, nous disions qu’il ne fallait pas oublier que l’on n’écrit pas pour un écran de smartphone comme on le fait pour un site internet, un panneau public ou un article de journal. Et que voit-on : les textes sur les fiches des sites et monuments de Trooz sont pour la plupart repris texto des informations disponibles sur les (rares) panneaux touristiques (erreurs comprises), d’articles ou de livres.

C’est sûr : à Trooz, quelque chose ne va pas en matière de communication.

Il est maintenant temps que les bonnes personnes se posent les bonnes questions, prennent leurs responsabilités et montrent plus de professionnalisme.

Et si on commençait par bien faire les choses simples ?

.



 

 

 

.