1ère partie...

(contact : troozinfo@gmail.com)


Vous l’aurez remarqué, le PS - et avec lui la majorité - n’ont qu’une culture assez partielle de la communication… communale.

Sinon, demandez à vos voisins ce qu'ils savent de la Commune de trooz et de sa gestion...

On ne s’intéresse pas ici aux élections du 25 mai, même si notre observation est tout aussi valable au niveau régional et fédéral, avec pour principal slogan la trombine des candidats affichée dans les jardins des particuliers (à Trooz) et aussi sur les panneaux électoraux publics (dans beaucoup d’autres communes). Et toujours rien dans les boîtes aux lettres... Pourtant, depuis le Conseil du 31 mars, on sait que les conseillers communaux Trooziens de la majorité (rouges, bleus et verts) sont tous d’avis que ce qui emporte le choix des électeurs, ce sont les idées et les programmes, pas les affiches…

On ne s’intéresse pas non plus ici à l’après élections du 25 mai, lorsque De Wever téléphonera à Magnette (puisque Paul n’a pas le numéro de Bart)… Evidemment, il faudra attendre pas mal de temps et plusieurs phases de dramatisation mais il sera difficile de laisser dehors un parti qui emporte le suffrage de plus de 30% des (6 millions de) Flamands… dont une des énigmes porte sur son caractère confédéraliste ou séparatiste.  

Passons aussi sur la couverture médiatique de la RTBF qui semble parfois confondre l’échéance électorale du 25 mai et la coupe du monde de football qui s’annonce.

Non non, ce qui nous intéresse, c’est la communication à Trooz sur les sujets qui concernent directement notre commune : le développement rural, les travaux subsidiés à venir, le budget et les finances, la propreté, la gestion des déchets, l’urbanisme, la jeunesse, le tourisme, la participation citoyenne, les événements, la culture…
hashtag 3
photo 2

Revenons à ce qui fait notre quotidien !

On a longuement parlé du Bulletin communal notamment dans la série d’articles parus sur ce blog du 4 au 21 février, mais aussi les toutes-boîtes le 23 décembre, la communication et l’information des citoyens le 21 décembre, les panneaux d’information touristique le 4 avril… et la plateforme LetsGO le 28 février.

Beaucoup d’outils donc, auxquels on doit encore ajouter les Echos de Trooz. Cela fait-il une bonne information, aide-t-il  à une bonne compréhension, une plus grande responsabilisation, une meilleure adhésion citoyenne ? NON ! Des efforts sont réalisés, c’est vrai mais il y a quelque chose qui ne va toujours pas en matière de communication à Trooz, c’est évident ! La démocratie locale et la participation citoyenne fonctionneraient mieux si elles étaient portées par une bonne et intelligente politique de communication. Et des rencontres citoyennes avec les élus et mandataires.

Let’s go !

On y va, ou pas ? Où çà ? A la découverte de Trooz, bien sûr.

Où en est le projet de plateforme LetsGO, à laquelle la Commune a décidé d’adhérer le 24 février.

Pour rappel, il s’agit d’une plateforme informatique mise à disposition par la société Labexhe et se présentant comme un guide communal interactif : chacun peut y interagir et participer à son élaboration (via l’élaboration d’une fiche, validée par la Commune) depuis son application ou son site internet. La plateforme doit servir de support centralisé à l’information communale classée en 5 catégories : les événements, les commerces et les lieux, les informations touristiques, les actualités communales et les informations communales (répertoire).

 

002004

 

IMG_8053IMG_1448 

 

L’originalité du système : via son smartphone, et après avoir téléchargé gratuitement l’application LetsGO sur le site de la jeune société, l’utilisateur a accès en tout temps et en tout lieu au contenu de la plateforme !

Imaginez, vous êtes :

  • face au château de la Fenderie ou les anciennes usines Impéria de Nessonvaux et vous avez accès à toutes les informations sur l’histoire, les heures de visite…
  • face à tel magasin ou tel restaurant et vous avez accès à toutes les informations sur les jours d’ouverture et peut-être aussi le menu et le prix de la spécialité de la maison…

Tout ça via l’encodage d’un simple code hashtag !

On n’a pas fait le monde en un jour…

Dès demain vendredi, nous verrons ensemble si la commune de Trooz a rempli la première partie de son défi : compléter le répertoire communal, lancer les rubriques événements et actualités communales et ainsi générer la masse d’informations de base permettant de lancer l’application et la rendre opérationnelle sur le terrain.

Nous verrons aussi si la commune a commencé à alimenter la rubrique tourisme.


 

 

 

.