(contact : troozinfo@gmail.com)


Le 21 décembre 2013, nous rappelions sur ce blog l'engagement de la majorité tel qu'énoncé dans la Déclaration de Politique Générale, soit « renforcer le dialogue entre l’administration et le citoyen ».

Nous écrivions aussi que la plupart des personnes ne savent pas - ou beaucoup trop vaguement - ce qui se passe à Trooz, et ce que font les hommes et les femmes politiques, enjoignant les premiers à aller chercher l’information et les seconds à la produire et/ou à la diffuser.

La forme... 

Dans le Bulletin communal n°7, les autorités exposaient leurs projets en matière de communication.

Au niveau du Bulletin, la Commune proposait d'améliorer sa présentation. Mission accomplie : la présentation est bien meilleure qu'elle ne l'était hier ! Comme souhaité, "la lecture est plus agréable, les informations mieux séparées et on peut insérer de plus grandes photos".

La Commune annonçait aussi vouloir tenter d'augmenter la fréquentation des publications. Nous ne pouvons que l'y encourager et passer de 2 à 4 bulletins par an. Un travail accru serait nécessaire mais quel gain potentiel en matière d'information des citoyens, d'adhésion, de participation... et même de bonne gouvernance !

Oui mais, pour écrire quoi ?

 

bulletin

 

 

 

 

 

...et... le fond !

Vous l'aurez lu tout au long de nos articles, le BULLETIN COMMUNAL remplit très imparfaitement sa mission... puisqu'il informe très imparfaitement les citoyens en se consacrant essentiellement aux événements passés (petits et grands) et à certains projets déjà réalisés...

Résumons rapidement :

  • ENSEIGNEMENT : il est grand temps de sortir de la cour de récré et de recentrer l'information sur l'essentiel, en donnant la parole au corps enseignant d'une part et en informant sur les perspectives en matière de projet pédagogique, d'infrastructures et de budget.

    Les rapportages sur les 1001 activités des élèves n'ont pas leur place sur des pages et des pages du Bulletin communal qui doit être réservé aux activités du Collège et de ses différents services.

  • TRAVAUX : relater les projets en cours est logique et utile. Mais il ne faudrait pas se limiter à une litanie d'énumérations... sans jamais exposer de vision politique en la matière. Des choix politiques ont été faits et d'autres sont à faire : quels sont-ils ?

    Plus fondamental pour un service aussi essentiel que celui des travaux est la question de son organisation, de ses potentialités et de son efficacité : "c'est sur le terrain que l'on voit comment fonctionne un service des travaux".

  • FINANCES, BUDGET et EMPLOI : en matière d'information des citoyens, je pense que le Bulletin remplit son rôle dans ces matières, ce dont on ne peut que se féliciter.

  • ENVIRONNEMENT : vaste sujet... Contrairement aux travaux, l'environnement implique directement les citoyens qui devraient être informés et sensibilisés quant à leurs propres responsabilités. Qu'il s'agisse d'eau, de déchets, d'espaces verts, de nature..., toute politique doit reposer sur un équilibre entre la prévention et le curatif et toujours inclure toutes les catégories de citoyens, leurs comportements, leur adhésion et... leur participation (au-delà des actions symboliques et ponctuelles). Jusqu'à présent, le Bulletin passe complètement à côté de son sujet... puisqu'il ne nous apprend rien !

  • JEUNESSE, PLAN DE COHESION SOCIALE, SPORTS : à la lecture de la multitude de domaines dans lesquels la Commune est impliquée, seule ou en partenariat, on comprend mieux ce qu'est le soupoudrage des moyens et des compétences en Wallonie. On a aussi du mal à y déceler une ligne de conduite communale tant les objectifs sont nombreux et ambitieux. Autre mal très courant en Wallonie : la faiblesse des procédures d'évaluation, quand il y en a. Proche des citoyens, la Commune à un rôle à jouer vis-à-vis des jeunes et dans le renforcement des liens sociaux. Ailleurs, les Troosiens seraient certainement intéressés à connaître les priorités.

  • URBANISME : complexe, technique et délicat, écrivions-nous. Conclusion : il faut un échevin motivé et volontariste pour gérer une telle matière, porté sur la communication pour expliquer et sensibiliser. Une reprise en mains s'impose, pour le bien de tous.

  • AFFAIRES ECONOMIQUES : la Commune de Trooz ne dispose pas de puissants bras de leviers en la matière. Une collaboration accrue avec les commerçants pourrait être bénéfique.

Bref, il reste du boulot.

Un peu plus... de collégialité.

Le compartimentage strict du Bulletin entre les diffétentes matières, et donc entre les 4 échevins, la Présidente du CPAS et le Bourgmestre, mériterait d'être assoupli pour faciliter une approche plus transversale des dossiers.

Juste un exemple : le beau projet d'aménagement du bâtiment du Maka à la Fenderie mériterait d'être plus complètement exposé dans le Bulletin. Mais dans quelle rubrique, celle des Travaux, ou celle de l'Urbanisme, ou celle dévolue au Bourgmestre ? Les citoyens s'en fichent, pourvu qu'ils soient informés de ce qui le mérite.

Olivier Batus

 

 

 



.