(contact : troozinfo@gmail.com)

Vers quoi se dirige-t-on ?

.
Quelques chiffres parlants

RIS = bénéficiaires du revenu d’intégration sociale

  • budget 2014 : 1.948.000 €, dont 818.000 € qui proviennent de la dotation communale (le budget du CPAS est toujours à l’équilibre puisque la commune à l’obligation d’intervenir à cet effet) ;

 

  • 91 RIS au 31 octobre 2013 (+ 21% par rapport à fin 2012 – une bonne centaine de RIS mi janvier 2014).


Quelques commentaires pertinents

  • le nombre de RIS augmente depuis plusieurs années, et aujourd’hui de manière significative suite aux nouvelles dispositions légales relatives au contrôle - et aux exclusions temporaires ou définitives - des chômeurs ;
  • on doit s’attendre à un nouvel accroissement du nombre de RIS en 2015 et les premiers effets du contrôle de nouvelles catégories de personnes : chômeurs de plus de 50 ans, travailleurs à temps partiel bénéficiant d’un complément de chômage et chômeurs ayant une incapacité permanente de plus de 33% ;
  • plusieurs étudiants bénéficient du RIS : la Commune leur fixe des résultats à atteindre et ils sont invités à faire régulièrement le point sur leurs résultats scolaires, sanctions à la clef ;

En plus du versement d’aides financières, et pour les personnes démunies, le CPAS :

  • intervient en vue de l’hébergement des personnes âgées ;
  • propose un service d’aide à la population (repas à domicile et aide ménagère) ;
  • travaille à la remise à l’emploi des RIS (au travers d’une convention avec l’asbl SPOT) ;
  • intervient dans les dossiers de médiation de dettes et, dans le cas de situations plus graves, de règlement collectif de dettes ;

Pour remplir toutes ses tâches, le CPAS emploie :

  • 2 articles 60 ("Le Chas" : couture et magasin de vêtements de seconde main à Prayon) ;
  • un article 60 qui sera mis à disposition de la régie communale des travaux en vue de suppléer, en fonction des nécessités, le préposé qui distribue les repas à domicile ; 
  • un mi-temps pour le service des aides ménagères (réduction par rapport à 2013) ;
  • une assistante sociale et une aide ménagère financées par le Maribel social ;
  • 3 travailleurs sociaux employés par la Commune (au lieu des 3,5 nécessaires) ;

A signaler : en avril 2014 prendront fin les engagements faits dans le cadre des naissances multiples.

Quels critères d’octroi ? La Commission sociale du CPAS fixe les critères pour l’octroi des aides ; la première va être tout prochainement refondue et les critères revus, ceci afin de tenir compte du climat économique difficile à tout point de vue.


Que penser de tout cela ?

Le CPAS est l’unique service social de la Commune ; avec son personnel qui ne remplit malheureusement pas le cadre, il fait face à des demandes croissantes, diverses, de plus en plus complexes et touchant un public varié. La prise en charge du nombre croissant de bénéficiaires du RIS suite à leur exclusion du chômage constitue un vrai défi pour l’avenir.

L’assistance est nécessaire, mais elle doit obligatoirement être accompagnée d’un travail visant la (ré)insertion sociale et – si possible – économique des personnes.

Pour ce faire, il est temps de sortir des sentiers battus, d'avoir de l'imagination et l'audace nécessaire : les initiatives et projets communaux en tout genre et le riche et diversifié tissu socio-économique local doivent permettre d'offrir à plus de "minimexés" la possibilité de s'impliquer dans des activités structurantes et formatrices. La Commune de Trooz doit aussi participer aux appels à projets que lance régulièrement la Région wallonne et dotés de fonds destinés à lancer de nouvelles initiatives, et donc potentiellement prometteuses en matière de réinsertion des personnes (Crédal...).  

 

 



.